Ce régime qui fait fureur est-il bon pour la perte de poids, le cholestérol et l’hypertension ? On vous dit tout

Suivre un régime alimentaire spécifique n'est pas anodin. Certains sont plus à la mode que d'autres et ils influencent plusieurs paramètres dans le domaine de la santé. Perte de poids, cholestérol, hypertension... Découvrez tout ce qu'il faut savoir.

© Thinsktock

Un régime alimentaire sain est l’un des piliers fondateurs d’une bonne hygiène de vie. Mais adapter son alimentation ne se fait pas à la légère. Or, les régimes alimentaires sont innombrables et certains proposent des miracles. Cependant, il convient de ne pas succomber à l’appel des sirènes des tendances au prix de sa santé. L’un d’entre eux est par ailleurs particulièrement à la mode comme le soulignent nos confères du magazine Presse Santé. Et nombreux de nos lecteurs auront deviné qu’il s’agit du régime paléolithique, ou paléo. Alors, des professionnels de la santé se sont penchés sur les caractéristiques de cette nouvelle tendance. Et le constat est sans appel, il ne serait pas le plus adapté pour la santé. Au contraire, il pourrait s’avérer nocif pour certaines personnes. Objeko vous propose de découvrir tout ce qu’il faut savoir sur le régime paléo.

Le régime paléo est-il efficace ? Bon pour la santé ? Le point sur ces régimes spéciaux

Le régime alimentaire est par définition une modification de son alimentation habituelle à des fins thérapeutiques, indique le dictionnaire Larousse. De fait, il répond à des attentes, médicales ou non, spécifiques. Il s’adapte en fonction de l’âge notamment ou encore en fonction de son rythme de vie, pour répondre à des besoins très précis. En effet, un sportif de haut niveau ou une personne diabétique ne suivront pas le même régime alimentaire qu’une femme ménopausée ou qu’un enfant par exemple. Mais certains adaptent leur alimentation pour se sentir mieux dans leurs corps, pour être au plus près des besoins de l’organisme. Et à ce niveau là, c’est donc le régime paléo qui est la top tendance. Or, nous allons voir que cette modification de l’alimentation n’aura pas que des effets bénéfiques. Tout au plus, elle n’est pas la meilleure façon d’adapter son alimentation pour optimiser la santé globale de l’organisme.

Le régime paléo c’est l’idée de s’alimenter comme les hommes et les femmes de l’âge de pierre. Revenir à l’essentiel et se nourrir comme les chasseurs-ceuilleurs, comme les hommes des cavernes. Cette alimentation se base donc sur des grandes quantités de viandes, de fruits, de légumes, de noix et de graines. Nos confrères du magazine Presse Santé ajoutent qu’il s’agit également de limiter les produits laitiers, les céréales, les sucres et les légumineuses. Le premier point à opposer à ce régime alimentaire c’est que la science nous apprend que les hommes des cavernes ne suivaient finalement pas un tel régime. En effet, la viande ne représentait que 3% de l’alimentation de nos ancêtres paléolithiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par William Kadmiry (@william_kdm)

Pourtant, ce régime si spécial se vante de plusieurs mérites pour la santé. Et en 2015, certaines études ont confirmé une partie des bénéfices avancés par cette alimentation à la mode.

  • perte de poids, diminution du tour de taille ;
  • amélioration du taux de cholestérol ;
  • amélioration de la santé intestinale ;
  • réduction de la pression artérielle ;
  • amélioration de la satiété ;
  • réduction de la mortalité.

Une contradiction inquiétante

Cependant, cinq ans plus tard, en 2020, des scientifiques ont contredit les données avancées en 2015. Ils ont même plutôt mis en avant des risques pour la santé au sujet de ce régime alimentaire si spécial. Objeko ne vous cache pas que les conclusions indiquent alors que le régime paléo n’est en aucun cas supérieur à d’autres régimes alimentaires. Pire encore, et nos confères du magazine Presse Santé soulignent ce point, cette alimentation modifiée provoquerait des carences importantes. Notamment en vitamine D et en calcium. De plus, le fait de manger autant de viande rouge pourrait augmenter les risques de maladie chronique, de cancer et les risques de mortalité en général.

Pour conclure, ce qu’il faut retenir au niveau des régimes quels qu’ils soient, c’est qu’ils ne sont pas impératifs. Nous pouvons nous en passer largement. En effet, suivre un régime spécifique doit correspondre à des fins thérapeutiques particulières. Et comme toujours, seuls les professionnels de la santé pourront vous aiguiller vers l’équilibre. Un équilibre entre vos valeurs personnelles, vos attentes et les besoins naturels de votre organisme. Objeko retiendra donc, de ce que rapportent le magazine Presse Santé au sujet du régime paléo, que la morale est de ne pas suivre aveuglement les tendances. Surtout lorsque celles-ci impactent directement notre santé. L’alimentation est le pilier de notre hygiène de vie. Certains vont même jusqu’à dire que nous sommes ce que nous mangeons. Dès lors, un régime n’est évidemment jamais à prendre à la légère.