Ces 8 caractéristiques méconnus dans les avions et importants pour votre sécurité

Moyen de transport le plus fiable au monde, l'avion a été quelque peu déserté depuis 2020, à cause de l'épidémie de covid-19. Si vous faites partie des personnes qui n'ont pas repris l'avion depuis des années, on vous propose de vous faire voyager un peu en vous racontant tous les détails les plus mystérieux et insolites concernant ces appareils volants.

© PIXABAY

Les fameux triangles noirs 

Vous avez peut-être repéré cette forme géométrique dans les avions que vous avez pris dans votre vie sans savoir à quoi elle correspondait. Ces petits autocollants en forme de triangle ont une importance capitale. Ils sont, en effet, parfaitement alignés aux ailes de l’avion. Ainsi, s’il faut vérifier les ailes en plein vol depuis l’intérieur de l’appareil, les hôtesses de l’air et stewards savent exactement vers quel siège se rendre sans déranger les autres passagers. C’est une indication précise qui permet de ne pas perdre une seconde. 

Le bouton sous les accoudoirs 

Pour les personnes qui ont une place côté couloir, le voyage peut être très long si l’accoudoir reste constamment baissé. On peut se sentir très vite à l’étroit. Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est qu’il est possible de remonter cet accoudoir dans certains appareils. Il faut pour cela vérifier s’il existe un bouton situé sous l’accoudoir. Il vous suffit alors d’appuyer dessus pour pouvoir le soulever. De quoi changer le reste de votre voyage dans les airs. 

Des liens en plastique sont à disposition du personnel 

En avion, certaines personnes peuvent avoir un comportement dangereux. La sécurité en plein-air a été très largement renforcée depuis les attentats du 11 septembre 2001. Quand une personne a un comportement jugé dangereux par l’équipe, les différents membres peuvent intervenir en la menottant avec des liens en plastique qui jouent le rôle de menottes. La panique est souvent à l’origine de ces comportements. Pour que le vol se passe dans les bonnes conditions, elles sont mises à l’écart jusqu’à l’atterrissage. 

Le mystérieux crochet situé sur les ailes 

Si vous êtes situé au niveau des ailes dans l’avion, vous avez pu remarquer ce petit crochet situé sur le dessus des ailes, sans savoir à quoi il correspond. En cas d’atterrissage d’urgence ou pour une raison bien précise, les passagers peuvent être invités à quitter l’appareil en utilisant les sorties de secours situées au niveau des ailes. Mais ils ne peuvent pas sauter pour se retrouver au sol, puisque les ailes sont situées bien trop haut. Une corde est alors utilisée pour faire descendre en rappel et en toute sécurité les passagers. Et vous l’avez compris, la corde est attachée au niveau de ce crochet. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Félix Sembeille (@felixsembeille)

Le pilote peut klaxonner 

Et oui, comme pour les voitures et les bateaux, l’avion possède un klaxon. Mais ce dernier ne peut pas être utilisé en plein-air. Tout simplement car cela ne sert à rien. A quoi donc sert le klaxon ? C’est un moyen de communication qui est utilisé par les pilotes quand l’avion est au sol. Mais il est possible de voyager toute sa vie en avion sans jamais l’entendre. Sachez qu’il ressemble au klaxon d’un bateau, en termes de son et de puissance. 

Le pilote et le copilote ne mangent jamais le même repas 

Pour des vols qui durent plusieurs heures, les pilotes doivent, tout comme les passagers, s’alimenter. Mais vous l’ignorez peut-être, ils n’ont pas le droit de manger le même repas. Pourquoi ? En cas d’intoxication alimentaire. Pour ne pas se retrouver avec deux pilotes malades, les compagnies prévoient des repas différents. La sécurité avant tout ! Sachez que c’est le pilote qui a tous les droits en avion, comme l’indique l’article L-6522-3 du Code des Transports : «  il a la faculté de débarquer toute personne parmi l’équipage ou les passagers, ou toute partie du chargement, qui peut présenter un danger pour la sécurité, la santé, la salubrité ou le bon ordre à bord de l’aéronef ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Frank (@fr_planespotting)

Le milieu de l’aviation est superstitieux 

Vous l’avez peut-être remarqué, mais aucun vol et aucune porte d’embarquement ne porte les nombres 13 ou 666. Certaines compagnies retirent même la ligne 13 des rangées (comme Air France ou Ryanair). Pourquoi ? Car ces chiffres portent malheur dans la société occidental. Judas, l’apôtre qui a trahi Jésus est considéré comme le 13ème apôtre tandis que 666 est le nombre de la bête dans l’Apocalypse de Jean de Patmos. Un chiffre choisi pour se moquer de la sainte trinité chrétien avec le chiffre saint, le 3.