Charles (Les Ch’tis) : sa fille effondrée devant sa mère « défoncée » à 17h, ses révélations fracassantes

Pour la première fois, Charles aborde sa relation avec Sara. Plus que jamais, il semble dérouté du comportement insoutenable de son ex envers sa fille. Objeko fait le point !

Charles (Les Ch’tis) : sa fille effondrée devant sa mère "défoncée" à 17h, ses révélations fracassantes
© Instagram

Lorsque Jérémstar parle d’Eléanore, Charles voit rouge. Obligé d’assurer pour 2, il raconte l’horrible attitude la mère avec son enfant.

Charles encore traumatisé !

Cela fait quatre ans que la princesse est venue au monde. Quand il a appris la nouvelle, Charles était fou de bonheur. Depuis le temps qu’il attendait ce moment. Depuis tout petit, il rêve de fonder une famille. Même si cela risque de contrecarrer le tournage des émissions, il décide de faire ce bébé sa priorité absolue. Seulement voilà, à la naissance, rien ne va se passer comme prévu. Lorsqu’il comprend le pire, il doit se rendre à l’évidence. Forcé de mettre la petite à l’abri, il n’a d’autres objectifs de la protéger contre sa mère toxique. Auprès de notre confrère Jérémstar, il trouve du réconfort ainsi qu’une oreille attentive. Cher fidèle d’Objeko, ce que vous vous apprêtez à lire va vous choquer. Bouclez votre ceinture, nous rentrons dans une zone de turbulences. C’est parti, suivez le guide !

Jamais sans sa fille

Tout d’abord, Charles décide de revenir sur sa rencontre avec Sarah. À l’époque, il ignorait tout de ses problèmes de dépendance. En faisant la liste, il se rend compte qu’il a frôlé la catastrophe à de nombreuses reprises. « Elle prenait de la dr*gue, de l’alcool. » Quant à son métier, elle s’est bien gardée de lui avouer. Avec ses mots, il va nous dire la vérité dans son plus simple appareil. « Elle était femme de joie, à savoir escort girl. » Hélas, déjà amoureux quand il découvre le pot aux roses, il choisit de la sortir de cet engrenage. En somme, soit elle quitte cet univers malsain, soit elle reste avec lui. Mais elle ne peut pas jouer sur les deux tableaux. Très vite, elle s’éloigne de cet enfer et espère se reconstruire aux côtés de son prince charmant. Aux premières heures de 2017, elle tombe enceinte. Le héros des Ch’ti y croit dur comme fer. Avec elle, c’est du sérieux !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charles V (@charlesv_officiel)


Tout va s’effondrer quand il découvre qu’il n’est pas le papa de cet enfant. En réalité, la jeune femme n’a jamais vraiment arrêté ses activités professionnelles. Pire, Eléanore ne connaitrait jamais l’identité de son géniteur puisqu’il s’agit d’un client de Sarah. D’ailleurs, cette dernière se dédouane de toutes responsabilités envers sa princesse. Elle retourne dans « sa vie d’avant » et tout ce qu’elle comporte en excès. Quand elle la voit, elle n’en prend pas soin. Pire, elle lui crée des névroses en l’emmenant « chez des gens qui buvaient de l’alc*ol. » Dans ses souvenirs d’enfant, la petite raconte avoir croisé sa mère sous l’emprise de substances interdites. C’est une tragédie grandeur nature.

Une déclaration fracassante

Capture d’écran (c) Instagram (c) charlesv_officiel

Charles va enchainer les anecdotes glaçantes. Par exemple, ce jour où il était à la plage en fin d’après-midi. « J’entends crier, mais je ne calcule pas. » Apeurée, Eléanore débarque et lui dit « Papa, il y a maman, elle a une bouteille à la main. C’est du vin je crois. » Il doit se rendre à l’évidence. Elle est tout sauf sevrée. Les larmes coulent. Du plus profond de son innocence de petite fille, elle aimerait lui venir en aide. Tout d’abord, précisons que c’est une situation vraiment compliquée à assumer pour un adulte. Par conséquent, on imagine même les séquelles psychologiques pour Eléanore !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charles V (@charlesv_officiel)

Aujourd’hui, elle vit avec Charles. Même s’il l’a reconnu officiellement, le projet d’adoption n’est encore pas sur la table. Chaque chose en son temps. Aussi, au lieu de nous raconter l’enfer des tribunaux, Charles nous précise juste que « c’est très dur. Il y a eu un jugement, j’ai gagné. Le cadre n’était pas sain ». D’un côté, il en veut beaucoup à son ancienne chérie d’avoir tout dézingué sur son passage. De l’autre, il souhaite plus que tout offrir un équilibre à Eléanore. Les larmes aux yeux, ce papa de cœur volontaire et courageux est persuadé que son « ex-compagne aime sa fille dans le fond, je le sais. Mais ce n’est pas la priorité de sa vie. » Donc, même si elle n’a pas ses yeux ou son sang, la puce de quatre ans sait qu’elle peut compter sur lui. Bienveillant et attentif, il fera tout ce qui est en son pouvoir pour la réconforter et lui transmettre des valeurs. Quelle belle mentalité ! On adore ! Nous vous donnons rendez-vous au prochain numéro d’Objeko et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci à notre collègue Jérémstar

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.