Charlotte Valandrey : qui est le chanteur qui lui a transmis le VIH

Sa vie bascule à 17 ans quand elle apprend qu'elle a attrapé le VIH à cause d'une aventure avec un rockeur célèbre. De qui s'agit-il ?

©capture facebook-Charlotte Valandrey : le chanteur qui lui a transmis le VIH

La vie de Charlotte Valandrey s’est construite autour du VIH. En effet, la comédienne a été contaminée au virus quand elle n’avait que 17 ans. Elle n’a jamais voulu dévoiler l’identité du rockeur qui lui a transmis. C’était un « prince gothique » comme elle surnomme…

Charlotte Valandrey a rejoint les étoiles avec son secret…

Charlotte Valandrey était destinée à une carrière prometteuse à la Sophie Marceau. Les deux actrices sont de la même génération. En effet, à l’époque, elle vient juste de tourner dans Rouge Baiser quand elle découvre sa terrible maladie. Elle se confie au metteur en scène de Noces Blanches qui décide de l’écarter du projet… Alors, au lieu du cinéma, elle va faire sa carrière à la télévision, dans des téléfilms et des séries, comme Les Cordier, juge et flic et Demain nous appartient. Elle a aussi écrit plusieurs livres sur sa vie.

Une aventure avec un rockeur qui lui a transmis le virus

La question sur l’identité du rockeur qui est à l’origine de sa contamination revient souvent sur la table. Pourtant, elle n’a jamais lâché son nom… Dans son autobiographie, qu’elle publie en 2005, intitulée L’amour dans le sang, elle parle de ce qu’il s’est passé.

Elle déclare à l’Express : « J’ai été contaminée en aimant : ce n’est pas une faute. Je ne suis pas coupable d’avoir suscité le désir, pas coupable d’avoir cherché l’amour trop tôt. Coupable de rien ! Je ne dirai jamais qui il était. J’aurais des problèmes », expliquait Charlotte Valandrey à France Dimanche.

Avec les années, elle a accepté son sort et « n’avais pas d’autre choix que de lui pardonner » pour continuer à vivre ! Elle a commencé à prendre la parole sur le virus quand sa fille, Tara, est venue au monde.

Charlotte Valandrey en quête de vérité

La première année de Tara fut compliquée pour Charlotte Valandrey. En effet, elle craignait de la contaminer. C’est à partir de là qu’elle a voulu sensibiliser sur cette maladie.

« Ça me libère. (…) J’ai passé trop longtemps à faire seule mes prises de sang, à surveiller seule mon espérance de vie (…) Je pensais à ma fille de 5 ans : et si on l’embêtait à l’école ? Je ne peux me reconstruire qu’en disant la vérité. » avait-elle déclaré à l’Express. Mais, la comédienne n’a pas dit la vérité au sujet du « prince gothique »…

Elle sensibilise sur le traitement qui la rend inoffensive

Pendant l’interview, Charlotte Valandrey explique que se faire traiter contre le VIH est essentiel. « Aujourd’hui, si l’on est bien traité, si on prend ses médicaments sérieusement et si la charge de ce virus est indétectable, comme c’est le cas pour moi, on n’est plus un danger pour ses partenaires sexuels. Je suis devenue ‘séro-inoffensive’ ! », explique-t-elle.

Pour Gala, l’actrice évoque sa greffe de cœur qui l’oblige à prendre un autre traitement. Après tant d’années de traitement, son c*rps était fatigué. En effet, elle ne « le supporte plus. C’est comme un rejet. Ça ne passe plus. », a-t-elle confié.

Concernant l’identité du rockeur, Charlotte Valandrey a emporté son secret avec elle dans la tombe