Coluche, son projet d’adopter Lola Dewaere arrêté net, les révélations touchantes de l’actrice

Lola Dewaere n'a que très peu connu son père. Patrick Dewaere s'est suicidé alors qu'elle n'avait que trois ans. Coluche était ainsi prêt à l'élever comme sa propre fille... Un projet qu'il n'aura pas pu réaliser.

© Pascal Baril/ABACA

Si aujourd’hui Lola Dewaere est une femme et une actrice heureuse, le début de son existence a été pourtant bien compliqué. En effet, le décès de son père Patrick Dewaere laissait sa maman dans une situation difficile. Enfant, ses grands-parents ont alors pris soin d’elle. Cependant, une célébrité était visiblement prête à l’accueillir chez lui et à l’élever comme sa propre fille. Objeko revient donc pour vous sur ce souhait de Coluche que finalement l’humoriste n’aura jamais réalisé.

Coluche : ce jour où il décide de prendre sous son aile, Lola Dewaere, la fille de son pote décédé

Un long et difficile parcours

Lors du suicide de son père en 1982, Lola Dewaere n’est encore âgée que de trois ans. Fruit de l’union du célèbre comédien et d’Élisabeth Malvina Chalier, l’enfant ne sera pourtant pas dans un premier temps élevé par sa mère. En effet, après le décès du célèbre comédien des valseuses, sa compagne se retrouve au cœur de nombreuses difficultés. Il existe des problèmes financiers, mais également de nombreuses addictions. Lola Dewaere est donc confiée aux soins de ses grands-parents alors que Coluche émettait le souhait de s’occuper de son éducation.

Durant de nombreuses années, Coluche et Patrick Dewaere ont été inséparables. Pendant un temps, ils auront d’ailleurs habité sous le même toit. Dès lors lorsque son ami se suicide, le fondateur des Restos du cœur remue ciel et terre pour récupérer l’enfant. Il souhaite en effet l’élever, mais doit faire face au refus de toute la famille. Interrogée sur le sujet par Paris Match en 2010, Lola Dewaere se souvenait de cette époque difficile. Celle qui aujourd’hui est devenue une actrice célèbre notamment pour son récent rôle dans Astrid et Raphaëlle sur France 2, se rappelle effectivement de ces moments qui naturellement sont toujours gravés dans sa mémoire. Objeko vous explique tout.

Une longue parenthèse

Lors de cet entretien avec la presse, Lola Dewaere expliquait effectivement tout dans les moindres détails :  » À la mort de mon père, ma mère s’est retrouvée dans une situation difficile. Elle n’était pas tout à fait sortie de ses histoires de drogue, elle avait des soucis avec le fisc, car Patrick Dewaere avait de gros arriérés d’impôts, il n’avait pas de travail. Son monde s’est écroulé. Mes grands-parents maternels ont proposé de s’occuper de moi. J’ai grandi près d’Angers à Saint-Lambert-du-Lattay, le petit village où est enterré mon père « . Cependant, très peu de temps après Coluche se manifeste.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Lola Dewaere (@lola_dewaere_off)

Comme se souvient parfaitement bien Lola Dewaere, Coluche avait effectivement la ferme intention de s’occuper d’elle :  » Après la mort de mon père, il a appelé mes grands-parents en leur disant : ‘Lola devait se faire baptiser, je devais être le parrain. C’est à moi de l’élever’. Mon grand-père s’y est farouchement opposé « . Une adoption qui n’a ainsi pas abouti en raison du veto imposé par la famille. Seulement quelques années après cette demande, Coluche disparaîtra à son tour dans un accident de moto en 1986. Il s’agit donc de deux amis qui sont partis beaucoup trop tôt en pleine gloire alors que de son côté, la petite Lola Dewaere continue de grandir.

Coluche: Le temps de l’apaisement

Après avoir failli être élevée par Coluche, Lola Dewaere est alors restée très longtemps auprès de ses grands-parents. Une période durant laquelle elle n’avait pas beaucoup de contacts avec sa mère :  » Nous avions une relation fusionnelle, même si je ne la voyais que pendant les vacances. Chaque séparation était un déchirement. Elle a fini par remettre de l’ordre dans sa vie, et j’ai pu retourner habiter avec elle. J’ai donc fait ma 5e à Saint-Michel de Picpus, à Paris, mais j’ai été virée suite à de gros problèmes de discipline. Je ne me suis jamais droguée, mais j’étais très rebelle « . Mais finalement, la vie semble lui avoir souri puisqu’aujourd’hui Lola Dewaere paraît tout à fait épanouie.

 

Ver esta publicación en Instagram

 

Una publicación compartida de Coluche (@michel.colucci)

Après un début d’existence compliqué, la jeune femme va effectivement découvrir son goût prononcé pour le cinéma et pour le spectacle. Elle suit donc les traces de son père Patrick Dewaere et de celui qui aurait dû devenir son parrain en la personne de Coluche. Dès 2010, elle fait ses premières apparitions à l’écran et au théâtre pour entamer une belle carrière qui ne va plus jamais se démentir. En 2020, les téléspectateurs pouvaient par exemple la retrouver dans la série Peur sur le lac sur TF1 alors que ce 25 août dernier, elle apparaissait à l’écran dans Astrid et Raphaëlle sur France 2. Peut-être même s’en rendre compte aura-t-elle donc suivi un chemin tout tracé par ce père qu’elle n’a pas beaucoup connu et Coluche qui, lui de son côté, était prêt à faire d’elle sa fille adoptive.