Couple : ce signe précurseur qui prédit une rupture…

Comment savoir si une relation amoureuse va bien ? En écoutant nos tics verbaux ! Les mots sont importants alors ne les laissez pas prendre le pouvoir. Objeko vous fait un récapitulatif de cette étude américaine particulièrement intéressante.

© Kelly Sikkema / Unsplash

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Elle évolue en même temps que les mentalités et que la société moderne. En effet, à l’heure où on se rencontre en virtuel, où on tente des émissions de téléréalité pour trouver l’amour, les relations sont de plus en plus éphémères. Mais, quand on est en couple, quels sont les signes évocateurs d’une rupture ? Certaines études nous donnent un début de réponse en expliquant que, derrière un petit détail sa cache un vrai problème. On vous explique !

Couple : ces petits mots qui ont une grande signification

Des chercheurs ont remarqué que dans un couple, quand on utilise plus souvent le « je » que le « nous » était un problème. Et plus important qu’on ne le croit ! Est-ce la première étape d’une rupture ? On ne le dit pas assez, mais la communication est essentielle dans un couple. Chaque mot compte. C’est la base même pour que l’histoire d’amour dure dans le temps. En effet, dans la plupart des cas, les débuts sont toujours roses et faciles, mais c’est ensuite que les choses se gâtent. Une étude publiée en février 2021 dans les Actes de la National Academy of Sciences, a expliqué qu’il serait peut-être possible d’éviter une séparation quand le couple s’écoute. Les chercheurs de l’Université du Texas à Austin, aux États-Unis, ont réalisé cette étude sur un grand panel de personnes. Plus d’un million de messages de 6 800 utilisateurs ont été analysés, un an avant la rupture et un an après.

On apprend que certains termes dans notre langage sont des indicateurs de la santé de notre couple. Déjà trois mois avant la séparation, on peut la prédire rien qu’en écoutant les mots utilisés. Ainsi, quand on est centré sur soi et que le « je » prime sur le « nous », ce n’est pas bon signe ! Malheureusement, la société actuelle n’aide pas à pousser au partage, mais plutôt à l’individualisation des personnes. Découvrez par vous-mêmes ci-dessous.

Les mots qui informent sur les maux de notre couple

Sarah Seraj, doctorante en psychologie à l’UT Austin, est une des auteurs principales de l’étude. Celle-ci explique : « Il semble qu’avant même que les gens ne sachent qu’une rupture va se produire, cela commence à affecter leur vie ». Elle continue son explication : « Nous ne remarquons pas vraiment combien de fois nous utilisons des prépositions, des articles ou des pronoms, mais ces mots fonctionnels sont modifiés d’une certaine manière lorsque vous traversez un bouleversement personnel qui peut nous en dire beaucoup sur notre état émotionnel et psychologique« . Le langage indique comment nous nous sentons. Mais, ce n’est pas simple, car il faut écouter l’autre, s’écouter soi et lire entre les lignes. Ce sont des messages cachés et codés qui ne sont pas détectables sans qu’on y prête une attention particulière. L’étude prouve que le champ lexical se modifie avant la rupture et se conserve jusqu’à six mois après. « Parfois, l’utilisation du mot ‘je’ est corrélée à la dépression et à la tristesse. Lorsque les gens sont déprimés, ils ont tendance à se concentrer sur eux-mêmes et ne sont pas aussi capables de s’identifier aux autres », explique le docteur Sarah Seraj.

b

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Shrimpy (@just_shrimpy)

En plus clair, un langage personnel et informel signifie que la personne porte une lourde charge cognitive. Le fait de se recentrer sur soi peut indiquer la fin proche d’une relation amoureuse. De ce fait, on comprend que certains petits mots ont une grande signification dans le couple. Avant même de s’en rendre compte, notre champ lexical change. Et qu’on soit l’initiateur de la rupture ou non. Mais, on se laisse vite berner. En effet, on ne prend pas garde, on se laisse aller dans le tourbillon du quotidien et on remet les choses à plus tard.

Ainsi, il est important d’analyser son langage et celui de son compagnon. Et quand la rupture s’est produite, il faut encore plus y faire attention. En effet, plus on utilise ces termes longtemps, plus cela indique que les personnes n’ont pas fait le deuil de leur relation et que la séparation est mal digérée. Donc, pour éviter de vivre dans le passé et de ressasser sans cesse l’histoire de la rupture, changez votre langage et votre communication. Maintenant que vous savez, vous n’écouterez plus les autres de la même façon. Alors, ouvrez grand vos oreilles !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FANCY FREE FLORAL (@fancyfreefloral)