Cristina Cordula complexée par son corps ? Elle balance tout, « J’aimais pas mes fesses »

Même les meilleurs ont des faiblesses, même les plus beaux ont des complexes. C'est le cas de l'animatrice de M6. Alors qu'elle affiche une silhouette et un look parfait, elle a aussi ses failles... Objeko vous les révèle.

© M6

Cristina Cordula a commencé sa carrière en tant que mannequin. Mais, quand elle devient conseillère dans la mode, elle trouve sa véritable passion et se lance à la télévision française. Alors qu’elle semble parfaite, elle a bien voulu se confier sur ce qu’elle pense de son apparence et de son corps. De plus, elle explique que « sa perception de la beauté » a évolué.

Cristina Cordula, à son tour d’être candidate !

Cristina Cordula a cinquante-sept ans et est originaire du Brésil. Elle a réussi à se faire connaître du public grâce à plusieurs émissions dans le domaine du look et de la mode. Notamment, dans Les Reines du shopping, un programme qui est diffusé en fin d’après-midi du lundi au vendredi. De plus, elle anime aussi des émissions ponctuelles comme Nouveau look pour une nouvelle vie. Le public est tombé sous le charme de cette superbe brésilienne avec son accent rigolo et son célèbre « Magnifaïk ma chérie » qui est devenu sa signature. En tout cas, la mode est son dada et elle est vraiment douée dans ce qu’elle fait. En effet, elle est capable de sublimer n’importe quel type de morphologie.

Cette semaine, les téléspectateurs des Reines du Shopping ont eu une surprise de taille. C’était la première fois que Cristina Cordula a participé à l’émission d’une manière bien différente. Non pas en tant qu’animatrice, mais en tant que candidate ! En effet, du jamais vu depuis 2013. Et, une très bonne idée de la part de la production. Depuis le 22 novembre, elle s’oppose à ses quatre adversaires sur la thématique : « Look de soirée chic ». Les règles du concours sont presque les mêmes pour tout le monde. Cristina Cordula a la même enveloppe budgétaire. Par contre, elle a une difficulté supplémentaire, celle d’avoir trente minutes de moins que les autres candidates. Déjà que d’habitude, le délai est très court, elle va devoir courir !

Des complexes depuis l’adolescence !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cristina Cordula (@cristinacordula)

Cristina Cordula a accepté de concourir en faveur de l’association Innocence en danger. En effet, elle va essayer de gagner la somme convoitée. À l’issue de cette semaine de compétition inédite, les fans du programme ont découvert le nom de la gagnante ce vendredi 26 novembre. Alors, qui a ébloui toutes les autres ? Bien évidemment, ce fut la conseillère en look qui remporte la première place !

L’expert en mode a accepté de répondre aux questions des Éclaireuses. Cette dernière a fait des confidences auxquelles on ne s’attendait pas. Cristina Cordula raconte une période de sa vie où elle n’aimait pas son corps et ressentait un certain malaise. Quand on voit sa beauté, on a du mal à le croire. « J’ai toujours été hyper exigeante avec moi-même. (…) J’avais des complexes avec mon corps, je n’étais pas très bien dans ma peau. À l’âge de 13 ans, je n’étais pas la plus jolie de la classe, les garçons ne me regardaient pas. J’étais très très grande », a-t-elle expliqué avant de venir sur le sujet de ses complexes.

Et oui ! Contre toute attente, l’ancienne mannequin a des petites choses qu’elle n’apprécie pas dans sa silhouette. On a du mal à y croire… »J’avais toujours des complexes, je n’aimais pas mes cuisses, je n’aimais pas mes fesses. Aujourd’hui quand j’y pense, c’était tellement ridicule, parce que j’étais tellement ‘Magnifaïk’ à l’époque, que je ne comprends pas ». L’adolescence est une période charnière et bouleversante pour les jeunes filles. Le corps change et il faut un temps d’adaptation.

C’est dur de se voir vieillir, mais il faut l’accepter !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Éclaireuses (@leseclaireuses)

Bien sûr, avec l’âge et la maîtrise du look, Cristina Cordula a « pris à prendre confiance en elle ». « Quand on se voit vieillir ce n’est pas évident (…) mais c’est une guerre que je ne peux pas gagner, il faut faire avec et essayer de vieillir le mieux possible ». De plus, elle relativise et a surtout compris une chose très importante et que tout le monde doit prendre en considération : « la perfection » n’existe pas. « Ce sont nos imperfections qui font notre charme. Instagram, c’est un gros mensonge, les filles qui sont toutes belles là, c’est du filtre ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cristina Cordula (@cristinacordula)

Même la beauté Cristina Cordula nous souligne que les photos Instagram sont filtrées et qu’elles ne représentent en rien la réalité. Alors, pour toutes les jeunes filles ou femmes qui se cherchent, ne perdez pas trop de temps à regarder les photos sur les réseaux sociaux. Cherchez plutôt à être vous-mêmes !