Découvrez si votre patron peut prolonger le port du masque après le 14 mars !

On ne l'attendait plus, mais on y est ! On va pouvoir libérer nos visages et retrouver une interaction avec nos collègues et nos commerçants. Un bonheur de retrouver cette liberté. On vous apporte quand même quelques petites précisions.

Masques Intelligents: Avec Haute Technologie Contre Corona

La Covid-19 est arrivée il y a deux ans dans nos vies et le premier confinement date de mars 2020. Depuis, les Français se sont adaptés à tout : les confinements, les couvre-feux, les distances de sécurités et bien sûr le port du masque. Cet accessoire nous protège mais a grandement limité nos interactions sociales. Nous pensons notamment aux enfants qui n’ont jamais vu le visage de leur enseignant dans le milieu scolaire ou même dans les crèches.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un énième protocole sanitaire avec des règles farfelues. Non, c’est très simple, les Français s’apprêtent à libérer leur visage une bonne fois pour toutes ! Déjà le masque n’est plus obligatoire en extérieur. De plus, le Premier ministre Jean Castex vient de faire une annonce officielle. Dès le 14 mars 2022, le port du masque ne sera plus obligatoire dans la plupart des endroits fermés, dont les entreprises. On va pouvoir revoir le visage de nos collègues, quelle bonne nouvelle ! Voici les explications de nos confrères chez Ouest-France.

Fin du port du masque : retour dans le monde « d’avant » !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par FRENCH CROWD (@frenchcrowd)

Une jeune femme demande à Jean Castex : « Je souhaiterais savoir si un patron peut continuer à obliger ses salariés de porter le masque après le 14 mars ? ». En effet, le 3 mars, le Premier ministre a annoncé la bonne nouvelle qu’on attendait plus sur le plateau de TF1. Les Français ne seront plus contraints de couvrir leur visage pour rentrer dans les lieux clos. C’est la fin du port du masque partout ! Enfin, un air de liberté se fait sentir. Les endroits concernés sont les bureaux, les ateliers, les usines et les restaurants d’entreprises qui vont avec. On a du mal à y croire ! Vraiment tous les salariés vont pouvoir ôter le masque pendant toute leur journée de travail ? Voici le point de vue de notre confrère Ouest-France.

Assouplissement du protocole sanitaire

« Dès lors que l’employeur, sur la base d’une évaluation des risques, estime qu’il y a un risque de contamination plus spécifique, il peut prévoir le maintien du port du masque au titre des mesures de prévention », nous explique le ministère du Travail. Ainsi, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. L’âge et la faiblesse des salariés ? Par ailleurs, en plus de la fin du port du masque, Jean Castex a aussi déclaré une autre bonne nouvelle. Il s’agit de la fin du pass vaccinal. En effet, maintenant que la plupart des Français ont fait leur troisième dose et que la deadline du 15 février est loin derrière nous, sans oublier la baisse des cas, il ne sert plus à rien.

Par contre, la fin du port du masque n’est pas encore applicable dans les transports collectifs. De plus, le pass sanitaire sera aussi demandé dans les lieux de santé, les Ehpad et les hôpitaux. Enfin, l’obligation vaccinale est toujours maintenue pour le personnel soignant.

Fin du port du masque : une liberté retrouvée !

Le mardi 8 mars, Élisabeth Borne a déclaré que c’était bien la fin du port du masque en entreprise dès le lundi 14 mars. La ministre va diffuser un nouveau guide pour se retrouver dans le nouveau protocole. Mais si on supprime les règles, pourquoi avoir besoin d’un guide ? En réalité, c’est pour se repérer dans les « mesures de prévention des risques de contamination au Covid-19 hors situation épidémique. Dans les circonstances actuelles où le virus continue à circuler, les salariés qui le souhaitent pourront continuer à porter un masque, sans que l’employeur ne puisse s’y opposer », explique le fameux guide.