Delphine Jubillar : ce geste de Cédric Jubillar lors des fouilles qui intrigue…

Il ne se passe pas un jour sans l’entourage de Delphine Jubillar espère encore retrouver sa trace. Or, l’attitude de son époux a fortement intrigué ses proches. Que s’est-il passé pour que cela glace les bénévoles ? On vous dit tout !

Delphine Jubillar
Source : Facebook

Où est passé Delphine Jubillar ? Depuis 7 mois, cette question tourne en boucle. De fait, son mari intrigue puis inquiète. Et si…

Toujours aucune trace de Delphine Jubillar !

Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, l’affaire Delphine Jubillar n’a pas fini de secouer l’opinion. Comment se reconstruire quand on a plus de son et d’images de sa mère, sœur ou bien amie ou collègue de travail ? C’est tout simplement impossible. C’est pourquoi, l’entourage de l’infirmière de 33 ans rivalise d’ingéniosité et examine à la loupe les environs. Ils profitent aussi de l’influence des réseaux sociaux pour diffuser en masse des appels à témoins. Pour l’instant, cela n’a malheureusement rien donné. Plus que jamais, ils souhaitent prêter main forte à la police. Donc, ils doivent retrouver des indices qui permettront de comprendre ce qui s’est réellement passé dans la nuit du 15 décembre. Le temps presse, chaque seconde compte !

La recherche de la dernière chance ?

Après l’appel du général de Gaulle, la date du 18 juin restera gravée dans le cœur des proches de Delphine Jubillar. Le procureur de la République de Toulouse décide de placer en détention l’époux de la disparue pour “homicide sur conjoint”. Plus qu’un rebondissement, c’est vraiment la surprise qui s’empare des uns et des autres. De quelles preuves dispose la justice pour faire un tel choix ? On l’ignore. D’ailleurs, pour équilibrer la balance, la rédaction d’Objeko a choisi de vous donner le point de l’un de ses trois avocats. Il s’insurge que les policiers n’aient pas étudié toutes les pistes, et notamment celle de cette mystérieuse voiture.

Du reste, presque deux mois après les faits, l’homme est toujours en prison et les recherches reprennent. Cette b*ttue de la dernière chance va-t-elle permettre de trouver des nouveaux éléments qui feront progresser les investigations ? Les ami(e)s de Delphine Jubillar retiennent leur souffle. Lors des précédents épisodes, le souvenir du mari vient troubler les esprits. Il faut creuser cette piste, sous peine d’avoir des regrets à jamais !

Ce geste impardonnable du mari de Delphine Jubillar

Rendez-vous est pris sur le parking du cimetière de Saint-Dalmaze. Situé dans la ville de Delphine Jubillar, les proches de la maman de Louis et d’Elyah n’ont pas choisi ce lieu par hasard. Dans les colonnes du journal Le Point, on découvre un lien de cause à effet. Aux premières heures de l’enquête, lorsque Cédric est venu prêter main forte, il “s’était arrêté pendant les recherches et il regardait par là”  Tiens donc…que s’est-il passé ? Pourquoi ce regain d’intérêt pour cette petite parcelle de chemin ? On vous dit tous les détails !

Interrogée par nos confrères, une source proche du dossier nous explique qu’il précise que cette zone est loin d’être anodine. Elle est “rejointe par une route en contrebas qui échappe aux prises de vues des caméras de surveillance installées à deux endroits du centre de Cagnac“. Il y a-t-il la moindre probabilité qu’un éventuel agresseur de Delphine Jubillar ait joué la carte de la discrétion ?

Et maintenant, que faire ?

Incarcéré à la prison de Seysses, Cédric Jubillar ne cesse que de calmer son innocence. Avec sa demande de remise en liberté rejetée, ses avocats ne prennent pas de vacances. Ils ont tout l’été pour élaborer une stratégie. Bien entendu, elle devra aussi noter et fouiller cette énième révélation. Après les propos très contradictoires qu’il a tenu à ses proches sur son épouse, nul doute que cette zone sera ratissée au peigne fin par les policiers. Croisons les doigts pour en savoir plus bientôt et souhaitons encore bon courage aux familles ! Il n’y a rien de pire que de vivre dans le doute. Même pour l’équilibre des enfants, ce n’est pas forcément sain d’être entre deux eaux. Interrogé par la police, l’aîné du couple a parlé des disputes de ses parents, sans pour autant les situer précisément. Suite au prochain numéro, c’est promis !

Merci à nos confrères du journal Le Point !

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.