Départ à la retraite : voici quelles sont les allocations que vous risquez de perdre

À quelles aides devrez-vous dire au revoir au moment de votre retraite ? On fait le point dans cet article et sur les pertes financières.

© Capital-Départ à la retraite : voici quelles sont les allocations que vous risquez de perdre

Pour certains, le départ à la retraite, c’est enfin le moment de se reposer et de profiter de la vie. Mais, il faudra d’abord régler toute la paperasse et faire avec les éventuelles pertes d’allocations.

Départ à la retraite rime-t-il avec perte d’allocations ?

Selon leur situation, certains individus touchent des allocations comme le RSA ou l’AAH (allocation adulte handicapé). Est-ce que ces aides se suppriment ou se cumulent avec la pension de retraite ? D’après nos confrères du magazine Notre Temps, certaines personnes craignent une perte financière, notamment la perte du RSA quand elles arrêteront de travailler…

Le point sur le RSA, l’AAH et la pension de retraite ?

Bien sûr, cela va dépendre de l’aide que vous touchez. Par exemple, les personnes qui touchaient l’allocation adulte handicapée ne pourront plus la percevoir une fois à la retraite. En effet, elle ne se cumule pas avec la retraite personnelle, ni avec la pension de réversion. Donc, six mois avant l’âge légal du départ, la Caisse d’allocation familiale (CAF) poussera les bénéficiaires à faire un peu de paperasse… encore !

En effet, les personnes concernées devront faire une demande. La CAF va prendre contact avec la caisse de retraite en question afin que la personne continue de percevoir l’aide. De plus, les journalistes du magazine expliquent aussi que l’AAH sera remplacée par la pension de retraite à partir de l’âge légal de départ. Et, pour les autres allocations, comment cela se passe ?

Et les autres aides : chômage, réversion, ARE ?

Si vous touchiez des allocations chômage avant le départ à la retraite, sachez que les versements vont s’arrêter. En effet, ils ne se cumulent pas avec la pension de retraite. Pour percevoir la pension de réversion, il ne faut pas travailler du tout. Mais, pour les personnes mises à la retraite d’office, elles peuvent parfois additionner les deux allocations.

En effet, elles vont percevoir l’ARE, l’allocation de retour à l’emploi ainsi que leur pension de retraite. Avant 50 ans, le cumul est total. Puis, entre 50 et 55 ans, il baisse de 25% du montant net de la pension. Ensuite, il tombe à 50% entre 55 et 60 ans. Enfin, il arrive à moins 75% après 60 ans. À savoir, le cumul devient impossible à partir de 67 ans. De plus, il est impossible de toucher à la fois la pension de retraite et la réversion ou le RSA.