EDF : ces 5 choses méconnues et étonnantes à savoir sur cette entreprise française

Découvrez quelques secrets et quelques anecdotes sur le premier producteur et le premier fournisseur d’électricité en France et en Europe. Vous n'en reviendrez pas !

©PCF

EDF est une entreprise à part dans le paysage industriel français. En effet, non seulement elle est l’entreprise qui est le premier fournisseur et le premier producteur d’électricité en France et en Europe, elle est aussi reconnue mondialement. Mais cela n’est pas un secret, Objeko vous l’accorde. EDF était en 2017 le deuxième producteur d’électricité au monde. Juste derrière China Energy Investment, en matière de puissance installée. Mais également la troisième compagnie d’électricité mondiale en fonction de son chiffre d’affaires. Soit juste après la State Grid Corporation of China et Enel en Italie. Si cela est déjà impressionnant, attendez de découvrir les 5 éléments que mettent en lumière nos confères du magazine en ligne Yahoo.

EDF, Electricité de France, une entreprise aux aventures insolites

Chez Yahoo, c’est tous les mercredis que le magazine met en lumière une entreprise différente. Et récemment c’est donc EDF qui se retourne dans ses colonnes. Les anecdotes et les secrets que rapportent nos confères risquent de vous étonner. C’est pourquoi Objeko fait le point sur ces 5 éléments surprenants. À commencer par le premier, celui de la naissance de cette entreprise. L’électricité en France était disparate et sa distribution était donc peu équitable entre les régions. Avec la nationalisation du gaz et de l’électricité en France, nous assistons alors à la naissance d’EDF. Nous sommes le 8 avril 1946 et l’objectif de cette nationalisation a trois volets : rationaliser les efforts, redresser le pays et moderniser les structures. C’est donc étonnant d’apprendre que ce sont plus de 1000 sociétés différentes qui participaient auparavant à fournir l’électricité française. Des sociétés concentrées majoritairement en région parisienne.

Mais un jour, « La France est tombée en panne ». Voilà alors la deuxième anecdote que rapporte Yahoo. Cette formule n’est pas anodine, elle est prononcée le 10 décembre 1978 par Patrick Poivre d’Arvor au JT de 20h. Pendant plus de 4 heures, la France entière (sauf l’Alsace, alimentée par l’Allemande) est restée dans le noir. En cause, une forte consommation électrique et la surcharge des réseaux. Et il en ressort que les Français sont dépendants de l’électricité plus qu’ils ne pouvaient le penser. EDF dégroupe ensuite les régions pour alléger les tensions du réseau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par EDF (@edfofficiel)

Cela octroie un statut important à EDF au fil du temps donc. Et d’après nos confères, c’est un statut qui fait « balbutier tous les gouvernements ». Tant et si bien que, et voici l’anecdote suivante, le ministre de l’Economie a fait savoir sur BFMTV qu’il n’excluait pas la possibilité de nationaliser totalement l’entreprise. De fait, l’Etat est déjà actionnaire à plus de 80% chez EDF. Et le contexte actuel de flambée des prix de l’énergie pourrait justifier une telle mesure. Mais les syndicats militent contre une telle ambition. D’autant que le gel des tarifs de l’électricité entraîne une perte de chiffre d’affaires monumentale pour le groupe.

Des anecdotes plus inquiétantes

Autre anecdote insolite, cette fois plus inquiétante, aucun réacteur EDF ne serait aux normes selon Greenpeace, expliquent les confères d’Objeko chez Yahoo. Or, le parc nucléaire de l’entreprise mérite une attention accrue pour éviter les catastrophes. Greenpeace constate qu’aucun « réacteur en fonctionnement n’est à niveau ». Pire encore, il faudrait attendre 2039 pour espérer que tout rentre dans l’ordre. « Une nouvelle fois, EDF profite de l’absence de transparence et de contrôle démocratique pour s’affranchir de ses obligations aux dépens de la population qui court donc un risque accru d’accident nucléaire majeur. », affirme l’ONG.

Enfin, le denier élément mis en lumière par nos confrères indique que EDF possède des stocks de comprimés d’iode. Ces comprimés sont des médicaments efficaces en cas de rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère. Ces rejets pourraient être liés à un dysfonctionnement ou à un incident d’un réacteur de centrale nucléaire de production d’électricité. Il faut donc espérer que EDF en ait suffisamment pour la population en cas de catastrophe. De plus, si en France ils ne sont disponibles que selon des conditions strictes, ils sont disponibles gratuitement en Belgique depuis 2018. Parmi les conditions appliquées en France, ce sont les personnes qui résident dans un rayon de 20 kilomètres autour des centrales nucléaires qui peuvent s’en procurer. Voilà qui est un fait insolite peu rassurant encore une fois, Objeko vous l’accorde.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par EDF (@edfofficiel)

Grâce à ces anecdotes, vous pourrez donc parler de EDF comme personne. En effet, peu de personnes connaissent autant de détails sur cette entreprise. Entreprise qui est pourtant l’une des plus importantes en France et qui gagne à être connue. De part sa notoriété mondiale mais aussi vis-à-vis des risques qu’elle peut engendrer suite à des incidents.