Elizabeth II bientôt destituée ? Le prince William et Kate Middleton à l’origine de cette crise, aïe

Alors que la reine d'Angleterre est encore faible (elle a été testée positive au covid-19), les nouvelles ne sont pas bonnes mais ne concernent pas directement son état de santé. C'est sa place qui est en jeu puisque les colonies anglaises demandent à devenir des Républiques. C'est ce que souhaitent une coalition qui a moyennement apprécié la venue de William et Kate aux Caraïbes, lors d'un voyage officiel.

© Matthews Andrew/PA Photos/ABACA

Elizabeth II souffrante, elle ne participe pas au voyage

Les anglais ont pendant quelques semaines étaient très inquiets. Testée positive au covid-19, la reine s’est isolée et a été soignée. Mais peu de nouvelles circulent. Tout juste savons-nous qu’elle annule tous les évènements. De quoi imaginer le pire. Un média américain a même annoncé en exclusivité son décès. Une exclusivité qui est en réalité un mensonge, rapidement démenti par un communiqué officiel. 

A l’occasion du jubilée de platine de la reine Elizabeth II, c’est le prince William qui s’est rendu aux Caraïbes avec sa femme. En digne héritier de la couronne, le duc de Cambridge a effectué sa tournée aux Caraïbes, mais de nombreuses critiques se sont élevées. Le voyage ne s’est d’ailleurs pas déroulé comme prévu. Alors que l’itinéraire prévoit de commencer ce voyage par un village à Bélize, ce dernier a été annulé à cause de manifestations. Un porte-parole de Kensington Palace avait alors déclaré les mots suivants :  

« Nous pouvons confirmer qu’en raison de problèmes sensibles impliquant la communauté d’Indian Creek, la visite a été déplacée vers un autre endroit.«  

Après ses problèmes lors du voyage, c’est une coalition qui prend la parole aujourd’hui, elle qui reproche à l’Angleterre son passé esclavagiste et colonial. Il est demandé à la reine de s’affranchir de ses anciennes colonies afin qu’elles deviennent des républiques. 

La Monarchie britannique responsable de l’esclavage aux Caraïbes 

Pendant plusieurs siècles, la monarchie britannique a colonisé les Caraïbes, transformant au rang d’esclaves les habitants. C’est du moins ce que pense une coalition qui voit dans la tournée de William et de Kate une « soi-disant offensive de charme » qui va « à l’encontre des besoins et des aspirations des peuples indigènes et des personnes d’origine africaine dans les Caraïbes ». « Nous sommes unis pour condamner la sauvagerie de la Grande-Bretagne qui a réduit nos ancêtres en esclavage, l’indécence grossière de l’exploitation coloniale, la brutalité de ses exécutants, et les héritages durables de l’appauvrissement et des idéologies de l’ère coloniale qui ont endommagé et continuent d’endommager notre peuple, notre société et notre économie ».

Une décision qui ne surprend pas le prince. Ce dernier serait « mal à l’aise et anxieux » depuis son retour. Il a conscience que la monarchie n’est pas accueillie avec chaleur aux Caraïbes. Il sait que les jours de la couronne sont comptés. Pour lui, visiblement, « l’avenir appartient au peuple« . Il souhaite donc que les peuples du Commonwealth puissent décider, il tient à « créer un meilleur avenir pour ceux qui le forment« . Après la Barbade, cela laisse augurer une nouvelle prise d’indépendance. 

Le message que veut faire passer la coalition est en tout cas très clair : « Nous sommes unis pour condamner la sauvagerie de la Grande-Bretagne qui a réduit nos ancêtres en esclavage, l’indécence grossière de l’exploitation coloniale, la brutalité de ses exécutants, et les héritages durables de l’appauvrissement et des idéologies de l’ère coloniale qui ont endommagé et continuent d’endommager notre peuple, notre société, mais aussi notre économie. »

Elizabeth II apparaît publiquement pour honorer son défunt mari 

Après plusieurs jours loin des caméras, Elizabeth II a signé son grand retour. A l’occasion d’une messe donnée en l’honneur du prince Philip, la reine est apparue en public pour la première fois depuis des semaines. Toute la famille s’est donnée rendez-vous pour honorer la mémoire de l’époux de la reine. Toute la famille… sauf le prince Harry et sa femme Meghan Markle, qui ne se sont pas déplacés

Une absence qui a fait réagir les Anglais mais également la famille royale elle-même, déçue de voir que le petit-fils de la reine ne fasse pas le déplacement pour cet évènement riche en émotions. Mais Harry considère qu’un voyage en Angleterre serait trop risqué. Depuis son exil aux États-Unis, il a renoncé à tous les avantages de la royauté… dont la protection policière. Une excuse suffisante pour justifier son absence ? Pas sûr.