Elizabeth II en deuil, bouleversée : ce nouveau décès auquel elle doit faire face

Décidément, rien ne va plus pour Elizabeth II ! Après avoir affronté le décès de son cher époux, la voici maintenant confronté à une nouvelle fracassante. Que va-t-elle devenir sans ceux qu’elle aime ? Objeko vous donne les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire.

Elizabeth II : inconsolable depuis la mort de cette personne inestimable !
© Agence/Bestimage

Elizabeth II n’a pas le droit au stress. Or, depuis le mois de juin, les larmes ne cessent de couler. Que s’est-il passé ? On vous dit tout !

Elizabeth II en plein tsunami !

Deux mois avant son centième anniversaire, le prince Philip tire sa révérence. Pour les Britanniques, c’est un drame. Comme le prouve le montage réalisé par nos confrères de la NBC ci-dessus, lui et Elizabeth II ont tout affronté ensemble. Certes, il y a des disputes, mais le soleil finissait toujours par revenir dans le palais de Buckingham Palace. Grâce à l’intervention du défunt, le climat s’est souvent apaisé. D’ailleurs, si les murs de ce prestigieux endroit pouvaient parler, la rédaction d’Objeko n’a aucun doute qu’ils en diraient des choses étonnantes et fracassantes. Ironie du sort,  la grand-mère du prince William et d’Harry comptait sur 2022 pour retrouver le moral. Entre la propagation Omicron qui décime la population et le décès récent de cet être cher, c’est un cauchemar éveillé ! Sans plus attendre, notre équipe vous donne tous les détails de ce rebondissement de dernière minute.

La double peine d’Elizabeth II

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Queen Elizabeth II (@british.monarch)

Comme chaque année, Elizabeth II fait un discours pour présenter ses vœux. Le mois de décembre, elle l’attend plus que les autres. Hélas, cette année encore et peut-être un peu plus que la précédente, les festivités auront un goût amer. “Bien que ce soit une période de joie pour de nombreuses personnes, Noël peut être particulièrement cruel lorsque l’on perd un être cher. Et cette année en particulier je comprends pourquoi. » Tout d’abord, elle commence par remercier son comité de soutien. Sans eux, elle n’aurait sans doute pas réussi à marcher la tête haute. « Depuis le décès de mon regretté Philip j’ai tiré beaucoup de réconfort des marques d’affection que l’on m’a témoignées. » D’ailleurs, elle en profite pour saluer la mémoire de feu son époux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Queen Elizabeth II (@british.monarch)

« Son sens du service, sa curiosité intellectuelle et sa capacité à trouver des raisons de se réjouir dans toutes les situations étaient irrépressibles. Son regard malicieux était présent jusqu’à la fin de sa vie. » Au fond d’elle, elle est convaincue qu’il n’aurait pas aimé la voir si brisée. Aussi, consciente que toutes les choses positives ne durent jamais, elle décide de faire bonne figure malgré le vide laissé. Au bord des larmes, elle nous précise « qu’il aurait voulu que nous passions des fêtes tous ensemble, réunis, et très chaleureuses”.

Pas prête de se remettre de ce drame !

En ce deuxième jour de janvier, le soleil se lève en Angleterre. Hélas, pour Elizabeth II, un nuage va venir entacher son moral. Du reste, selon nos confrères, une amie chère au cœur de la reine vient de rendre son dernier soupir. Toujours à ses côtés, même dans les pires moments, Lady Farnham avait à cœur de protéger la souveraine de tous les soucis du quotidien.

D’ailleurs, interrogée dans les colonnes du journal The Telegraph, une source proche d’Elizabeth II témoigne de son infinie tristesse. Et pour cause, dans un sourire, cet anonyme nous raconte qu’il était impossible de ne pas se lier à cette grande dame. Plus que jamais, on souhaite conserver d’excellents souvenirs. Sans doute pour respecter son entourage, il n’y a aucune trace pour l’instant les circonstances du drame. Tout ce que retiendra d’elle c’est qu’elle « était toujours de très bonne humeur. C’était aussi une femme très chic et distinguée »

Dans un précédent article, Objeko s’amusait de ce recrutement au palais d’Elizabeth II. Or, quand on interroge ceux qui ont fréquenté la défunte, on se rend compte qu’elle est irremplaçable. Sur les mille personnes qui travaillent pour la mère du Prince Charles, elle faisait partie des plus fidèles au poste. A cause de l’épidémie de coronavirus, nul ne sait quand est-ce qu’auront lieu les obsèques. A la rédaction, nous vous donnerons des informations supplémentaires si nous en avons en notre possession. Suite au prochain épisode et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Merci à nos confrères du journal The Telegraph

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.