Elizabeth II en fauteuil roulant : les terribles rumeurs se confirment…

Après avoir récemment utilisé une canne, c’est désormais en chaise roulante qu’Elizabeth II se déplace. Son entourage s’inquiète de plus en plus...

© Agence / Bestimage

En octobre dernier, la reine Elizabeth II se déplaçait pour la première fois avec une canne. Désormais, c’est en fauteuil roulant qu’elle se déplace. Mais la souveraine fait tout pour cacher cette situation. On vous dit tout !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jaime Caroca (@xanm3)

Elizabeth II se prépare pour un événement hors du commun. Elle fêtera bientôt en effet son jubilé de platine. Malgré ces réjouissances, sa santé se dégrade. Et sa famille s’inquiète énormément à son sujet !

La reine éviterait au maximum les apparitions publiques !

D’après l’animateur britannique Christopher Biggins, la reine irait de moins en moins bien. mardi 22 mars 2022, sous les projecteurs de GB News, Christopher Biggins a en effet confié que la souveraine utilise désormais un fauteuil roulant pour se déplacer. “J’ai entendu dire que la raison pour laquelle elle ne fait pas beaucoup d’événements qu’elle devrait faire et qu’elle les annule, est qu’elle est en fauteuil roulant », a-t-il ainsi lâché. 

La monarque veille en effet à son image. Elle ne souhaite pas qu’on la voit en train d’affronter le grand âge. La reine Elizabeth II a régné des décennies sur le Royaume-Uni, au point où on la pensait irremplaçable. Mais à l’âge de 95 ans, sa santé commence à lui jouer des tours.

Déjà en octobre dernier, l’une de ses sorties a fait beaucoup parler d’elle. Mi-octobre, la reine Elizabeth II s’est rendue à l’abbaye de Westminster. Sa fille, la princesse Anne, l’accompagnait pour cette sortie. La reine devait assister à une cérémonie à l’occasion du centenaire de la Royal British Legion et des soldats et vétérans de l’armée britannique. Pas question donc pour la reine de louper cet événement. Cependant, lors de son apparition, un détail n’a échappé à personne. Sa majesté a en effet utilisé une canne pour se déplacer.

Le fantôme de sa soeur Margareth…

Ce n’était pourtant pas la première fois qu’Elizabeth II utilisait une canne en public. Mais la première fois, c’était à la suite d’une opération du genou, en 2004. Alors cette deuxième apparition avec une canne, sans motif médical particulier, a provoqué une inquiétude folle auprès des Britanniques. 

Surtout que la souveraine a récemment annoncé une prochaine abdication en faveur de son fils, le prince Charles. Adorée par son peuple, celui-ci craint en tous cas sa disparition. « Je consacrerai toute ma vie, qu’elle soit longue ou courte, à votre service et au service de la grande famille impériale à laquelle nous appartenons », clamait la reine Elizabeth II lors du décès de son père, le roi George VI en 1952. Elle n’avait alors que 25 ans. Ce jour-là, elle fut sacrée reine du Royaume-Uni et du Commonwealth.

Les décennies ont passé et la reine approche donc inévitablement la fin de son règne. D’après une source du DailyMail, la souveraine de 95 ans « ne veut pas être vue en public dans un fauteuil roulant par crainte de reproduire une photo ‘obsédante’ prise de sa défunte sœur, la princesse Margaret, au cours des mois précédant sa mort ». 

Une décision « incompréhensible« 

Ingrid Seward, Rédactrice en chef de Majesty Magazine, s’insurge. « Il est compréhensible que la Reine ne veuille pas être vue dans un fauteuil roulant (…). Elle pourrait accepter un fauteuil roulant, mais le meilleur moyen d’y parvenir serait de s’assurer qu’aucune photo ne sera prise. Il pourrait s’agir d’une répétition générale de tout ce qui se passera lors du Jubilé de platine. Je pense qu’elle veut y aller (à la commémoration de son défunt époux), car elle sait que Philip voudrait qu’elle y soit. Elle doit penser que si c’était sa cérémonie d’hommage, il remuerait ciel et terre pour s’assurer d’être là. Elle détesterait vraiment la manquer.”, a-t-elle en effet expliqué au Sun. Et d’ajouter : « C’est un casse-tête pour son personnel, car ce serait difficile pour toute personne de son âge qui a des problèmes de mobilité. Ce serait un processus douloureux pour elle ».