Elizabeth II : ses propos fracassants envers Meghan Markle lors des obsèques du prince Philip

Le décès du prince Philip a été un moment terrible pour tout le royaume britannique et plus particulièrement pour la reine Elizabeth II. Tous les regards étaient donc rivés sur Sa Majesté. Or, lors des obsèques de son mari, elle aurait eu des propos choquants envers Meghan Markle.

©par Loïc Durand-Elizabeth II : ses propos fracassants envers Meghan Markle lors des obsèques du prince Philip

Elizabeth II a pu compter sur le soutien de sa famille, de ses proches mais aussi de ses sujets pour faire face au décès de son mari. Evidemment, seul le temps pourra soulager sa peine. Mais sa famille a le devoir d’essayer de l’épauler au mieux face à l’adversité. Un devoir qu’elle prend très au sérieux. Enfin, presque toute sa famille. Car Meghan Markle était la grande absente des obsèques du prince Philip.

Enceinte de son deuxième enfant, l’épouse du prince Harry n’aurait pas reçu l’autorisation de son médecin pour effectuer le voyage. Le prince Harry se retrouvait donc seul pour accompagner la reine Elizabeth II et rendre hommage à son grand-père, le prince Philip.

Du côté du public, l’absence de Meghan Markle n’était pas une véritable surprise. En effet, le prince Harry et elle s’éteint entretenus avec Oprah peu de temps avant. La maman d’Archie avait porté de sévères accusations contre l’institution de la famille royale britannique. Un coup dur de plus pour Elizabeth II qui devait déjà faire avec la santé déclinante de son époux. Et pour cause, la reine d’Angleterre aurait tenu des propos choquants à l’encontre de Meghan lorsqu’elle a su qu’elle ne serait pas du voyage.

 

 

Elizabeth II ne porte pas Meghan Markle dans son cœur

 

Sans grande surprise encore, il apparait dans les colonnes de plusieurs tabloïds britanniques que la reine Elizabeth II n’apprécie pas du tout l’épouse du prince Harry. Elle la tiendrait pour responsable de son éloignement de la famille royale et de ses responsabilités. Et elle la tiendrait aussi pour responsable des rumeurs les plus odieuses contre l’institution.

De fait, il semble qu’il faille éviter de réunir Elizabeth II et Meghan Markle dans une même pièce sous peine d’assister à un règlement de compte légendaire. Ainsi, nous étions sans doute très peu nombreux à croire que l’épouse du prince Harry allait faire le déplacement pour assister aux obsèques du prince Philip. Sa présence n’aurait été qu’une énième provocation envers la couronne.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)

 

Le prince Harry se rendait donc seul en Angleterre et l’excuse de Meghan Markle se répandait dans les médias. Objeko vous le rappelle, la maman de Archie attendait son deuxième enfant. À 7 mois de grossesse, elle n’aurait par reçu l’aval de ses médecins pour prendre l’avion. Et Elizabeth II aurait donc été soulagée de cette absence. Mieux encore, elle l’aurait affirmé haut et fort quitte à choquer l’opinion !

 

Des propos surprenants de la part de Sa Majesté

 

Vendredi 15 juillet, le quotidien britannique The Mirror rapportait quelques propos de l’écrivain britannique Tom Bower. Selon lui, la reine Elizabeth II était véritablement soulagée de l’absence de Megan Markle aux obsèques du prince Philip. Tant et si bien qu’elle se serait exclamée : « Dieu merci elle ne vient pas » !

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)

 

Toujours dans les colonnes de ce tabloïd britannique et sous la plume de Tom Bower, nous lisons que les tensions étaient palpables lors des obsèques du mari de la reine Elizabeth II.

« Meghan avait annoncé sa grossesse de sept mois comme un prétexte pour ne pas voyager et au château de Windsor, la reine se préparait à affronter le public lors de l’un des jours les plus tristes de sa vie. Philip avait été son rocher pendant les 70 dernières années. Pour se conformer aux restrictions dues au Covid, Elizabeth II pleurerait seule à l’intérieur de la chapelle. », avait-il écrit.