Elle vend son fils de 7 ans une somme colossale pour rembourser ses dettes, le choc !

C'est un fait divers qui fait froid dans le dos. Une mère de famille a été arrêtée alors qu'elle était en pleine transaction : elle vendait son fils à des trafiquants d'organes.

© Par Rédaction Planet-Elle vend son fils de 7 ans une somme colossale pour rembourser ses dettes, le choc !

Maman indigne, mère de la honte… Cette dame est affublée de différents surnoms du même genre depuis que son histoire fait le tour de la Toile. Nargiza Aitmatova est une femme Russe de 36 ans et elle s’apprêtait à commettre l’irréparable en toute connaissance de cause.

 

En effet, c’est juste à temps qu’elle a été interpellée. La police a pu interrompre la transaction qui n’était autre que la vente de son fils de 7 ans. Questionnée sur ses agissements, elle est totalement lucide et ne semble pas avoir le moindre remord. Objeko vous raconte tout.

 

 

Une maman indigne met son fils en vente pour 4 700 €

 

Nargiza Aitmatova est donc une mère de famille de 36 ans. Elle a trois enfants et elle est séparée du père de ces derniers. Elle vit avec un nouveau compagnon et elle explique qu’il n’aime pas son fils de 7 ans. Et que c’est l’une des raisons pour lesquelles elle avait donc décidé de le vendre.

 

Cette histoire semble montée de toutes pièces. Pourtant, ce sont nos confrères du journal britannique The Mirror qui rapportent les faits. Cette mère de famille a été heureusement repérée à temps par les forces de l’ordre. Le fait est qu’elle avait passé une annonce en ligne pour mettre en vente son fils, directement sur ses réseaux sociaux.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Issa Sawane (@i_comme_image)

 

Le petit garçon n’en savait rien, évidemment. Elle avait pourtant contacté un site de trafic d’organes et proposé 4 700 € contre son fils de 7 ans. Sa maman le conduisait dans un centre commercial à Ekaterinbourg pour la transaction.

 

Elle lui a dit que son père allait venir le chercher et qu’il devait simplement attendre sagement. Sa maman lui a ensuite fait ses adieux l’air de rien. Alors qu’elle savait donc pertinemment qu’elle vendait son propre fils à des trafiquants d’organes.

 

Une histoire invraisemblable

 

En effet, pour pouvoir l’accuser d’un tel crime, les autorités ont entendu que la traction soit sur le point de se finaliser. Ils sont intervenus au moment du « transfert » peut-on lire chez nos confrères. À ce moment-là, elle était prise la main dans le sac comme le dit l’expression. Il lui était impossible de nier les faits.

 

Interpellée, incarcérée, il est était maintenant l’heure de son procès. Interrogée sur cet acte infâme, cette jeune maman de 36 ans a expliqué que son nouveau compagnon n’aimait pas son fils. Et elle aussi expliqué qu’elle avait des dettes. En somme, elle était tout à fait consciente du crime qu’elle commettait. Et surtout du sort qui serait réservé à son petit garçon.

 

 

Séparé de sa maman pour son bien, le garçon de 7 ans a été pris en charge par les services sociaux. Il sera ensuite vraisemblablement placé sous le garde de son père. C’est donc un vrai miracle qu’il ait pu être sauvé.

 

Enfin, l’histoire ne dit pas de combien d’années de prison cette maman indigne a écopé. Mais Objeko ne doute pas qu’elle n’a pas pu échapper à la justice.