Emilie (Mariés au premier regard) virée d’un resto : atomisée par le patron, elle réplique, preuves à l’appui

Emilie décidait de mettre les choses au point avec les internautes suite à une affaire qui mettait à mal sa réputation. Le patron d'un restaurant dénonçait son comportement dans la presse, elle répond cash !

© par Carla Biancarelli-Emilie (Mariés au premier regard) virée d’un resto : atomisée par le patron, elle réplique, preuves à l’appui

Emilie était l’une des candidates de la saison 6 de Mariés au premier regard. Entre elle et Frédérick, la magie n’a pas opérée. Et depuis, elle doit se battre pour ne pas passer pour une personne vindicative et caractérielle aux yeux du public.

 

En effet, Emilie voit une réputation qui lui déplait la précéder sur les réseaux sociaux. Et cette réputation est peut-être arrivée aux oreilles de ce patron de restaurant de Cassis, dans le sud de la France.

 

Car, il aurait reconnu Emilie tout en lui demandant de quitter son établissement. Plus tard, dans les colonnes de Télé-Loisirs, il était possible de lire sa version des faits. Une version accablante qui mettait la maman de Lina dans de beaux draps.

 

 

Sans attendre, Emilie s’est donc emparée de son téléphone portable pour rétablir son honneur auprès de ses abonnésObjeko vous raconte tout !

 

Emilie s’est faite virée d’un restaurant de plage

 

Dans les colonnes de Télé-Loisirs, le patron de ce restaurant de plage n’a pas été tendre envers Emilie. Il reproche à la candidate de la saison 6 de Mariés au premier regard de ne pas avoir surveillé convenablement sa fille. Car, Lina se serait essuyée les mains sur la banquette de son établissement.

 

Constatant l’absence d’effort de la fillette et de sa maman, il dit qu’il s’est empressé de leur apporter l’addition pour qu’elles quittent les lieux. S’en serait ensuite suivi un esclandre, une violente dispute au cours de laquelle Emilie aurait refusé de payer son dû au restaurant.

 

Evidemment, toute cette histoire ne pouvait qu’arriver aux oreilles d’Emilie. En colère de voir encore une fois sa réputation dégradée dans la presse, elle a donné sa version des faits sur son compte Instagram.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emilie Mapr (@emilie_mapr6)

 

Ce 2 août, elle a même posté des photos des fameuses banquettes de ce restaurant. Pour prouver qu’elles n’étaient pas sales et qu’elle a simplement été victime de l’idée que le restaurateur se faisait d’elle. De plus, elle contredit encore le patron du restaurant et affirme qu’elle n’est pas partie sans payer.

 

Un nouveau règlement de compte en règle, sur les réseaux sociaux

 

« Il nous a virées de son restaurant en disant : ‘Je vous apporte l’addition.’ Et n’ayant eu aucun plat ma mère et moi avons juste payé notre bouteille d’eau et refusé de payer les plats jamais apportés. Donc monsieur, vos mensonges, vous devriez avoir honte. », disait d’abord Emilie.

 

Elle revenait ensuite sur les proches faits à sa fille. Des reproches qu’Emilie juge illégitimes. « Elle apprend juste à manger. C’est un bébé de 18 mois. Alors inventer qu’elle aurait utilisé la banquette pour faire cela n’a pas de sens. Quand bien même, une goutte de jus de son fruit serait tombé, cela arrive. On n’a pas à parler aux gens comme ça. Et dire que mon enfant est ‘dégueulasse’, dire que ma fille est un ‘cas’ comme j’ai pu lire dans vos dires… », ajoutait-elle.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emilie Mapr (@emilie_mapr6)

 

Pourtant, le patron du restaurant avait une version toute différente. Selon lui, c’est Emilie qui s’est emportée quand il a fait remarquer les traces sur la banquette. Elle serait « montée sur ses grands chevaux » en « n’arrêtant pas de dire qu’elle travaillait à M6« . Ajoutant aussi que c’était la maman d’Emilie qui payait la bouteille d’eau pendant que la maman de Lina préférait partir en trombe.

 

Décidément, les lecteurs d’Objeko en convieront, Emilie n’est pas au bout de ses peines