Emmanuel Macron assure qu’il y aura des décisions à prendre”, cela signifie-t-il un reconfinement ?

Ce lundi 15 mars dernier, le président Emmanuel Macron prévient les Français : "Il y aura des décisions à prendre". De nouvelles restrictions pourraient être instaurées ces prochains jours, mais en raison de la pandémie qui frappe durement certaines régions...

© Getty Images

En déplacement dans le sud-ouest de la France ce lundi 15 mars, le président Emmanuel Macron prévient les Français. En effet, le chef de l’État assure que les prochains jours vont être décisifs. Selon lui,  » il y aura des décisions à prendre « . Alors s’agit-il d’une manière détournée d’évoquer un possible confinement ? Bien évidemment, un grand nombre d’observateurs se pose la question. Car la situation semble, en effet, très préoccupante. Par conséquent, Objeko tente d’envisager toutes les possibilités.

Confinement : le tabou est-il levé ?

Des taux d’incidence en hausse

Concernant un éventuel reconfinement, certains semblent retenir leur souffle. En effet, des régions telles que l’Île-de-France et bien sûr La Provence-Alpes-Côte d’Azur sont très inquiètes. En effet, les taux d’incidence locaux ont visiblement beaucoup de mal à diminuer. Pour preuve, les hôpitaux de la région parisienne verraient leurs services de réanimation complètement saturés. Au point que ce week-end, des transferts de malade en région ont été réalisés. Les professionnels de santé d’Île-de-France sont donc très préoccupés.

Concernant le sud-est de la France comme les Alpes-Maritimes, les chiffres sont encore inquiétants. Et sur le reste du territoire, certaines régions sont plus épargnées alors que d’autres voient dans le même temps, la pandémie continuer de s’installer. Dès lors, le président Emmanuel Macron prévient : il va falloir faire des choix. Certains n’hésitent donc plus à se poser la question : un reconfinement serait-il à l’ordre du jour ? Objeko revient pour vous sur les déclarations exactes du chef de l’État.

Le maître-mot : protéger

Dans son intervention, Emmanuel Macron n’a jamais prononcé le mot reconfinement. Il est tout d’abord revenu sur l’état actuel de la situation, mais également sur les efforts fournis par chacun.  » Nous avons tous à concilier plusieurs dimensions de la vie de notre nation : protéger les plus faibles (…) Protéger notre système de santé, protéger contre la détresse qui va avec le fait d’être isolé. Protéger en éduquant nos enfants et nos jeunes qui ont besoin, protéger en permettant aussi à la vie économique social de se poursuivre « . Le chef de l’État rappelle donc l’importance de faire face à la situation selon les circonstances.

 » C’est cet ensemble qu’il faut à chaque instant constamment prendre en considération de manière adaptée est proportionné et en regardant la réalité de notre épidémie, ville par ville, territoire par territoire « . Dès lors, certains de ses mots semblent rassurants. Car comme promis, Emmanuel Macron n’envisagerait donc pas un reconfinement national. Sans pour autant exclure des mesures régionales ou encore à plus petite échelle. En tout cas, le président a tenu à rappeler que la crise sanitaire est encore loin d’être terminée. C’est-à-dire, l’impossibilité de ne pas envisager de nouvelles mesures.

L’épineuse question des vaccins

Avec l’arrivée des vaccins, la possibilité d’un reconfinement semblait définitivement s’éloigner. Pourtant à ce jour, le processus de vaccination connaît encore de nombreux ratés. Premièrement, peu de Français sont en réalité déjà protégés contre le virus. En effet, même les médecins semblent se plaindre de la situation. Entre les doses qui ne sont pas arrivées et l’incertitude qui règne sur certains vaccins, la situation semblait en effet particulièrement très compliquée. D’ailleurs, le chef de l’État a annoncé que la vaccination avec AstraZeneca était suspendue pour l’instant. Du moins,  » jusqu’à demain après-midi « . En effet, l’agence européenne des médicaments devrait ce mardi 16 mars 2021 livrer son dernier avis sur celui-ci. Il s’agit donc d’une mesure de précaution afin d’éviter tout risque.

En ce début de semaine, certains observateurs en attendaient peut-être un peu plus d’Emmanuel Macron. Mais pour l’instant, aucune décision ne semble avoir été prise concernant de nouvelles mesures restrictions ou au contraire sur l’assouplissement de celles déjà mises en place. Comme le rappelle le chef de l’État,  » Le maître du temps, c’est le virus « . Les responsables politiques paraissent donc agir par réaction, au jour le jour, voire d’heure en heure. Seule la pandémie dicte l’agenda et malheureusement, il semble falloir s’adapter à son rythme. Mais Emmanuel Macron a néanmoins demandé à ses ministres d’apporter la plus grande clarté possible sur le sujet. Le président veut en effet offrir  » de la visibilité à nos concitoyens sur le calendrier « . Alors reconfinement ou non ? Seuls les taux d’incidence, le nombre de malades en réanimation et l’évolution globale de la covid-19 semblent pouvoir le déterminer.