Essence : mélanger du Superéthanol avec du Sans Plomb est-ce possible ? La réponse ici

Mélanger éthanol et sans-plomb pour faire des économies est un pari risqué...

©caradisiac

Les prix du carburant ne cessent d’augmenter depuis plusieurs mois. Et depuis le début de la guerre en Ukraine, c’est encore pire. Pour faire des économies, certains automobilistes n’hésitent pas à mélanger du Sans Plomb avec du Superéthanol E85. Mais est-ce vraiment une bonne solution ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Une économie de presque 30 %

Encore très peu utilisé en France, l’E85 bénéficie d’un coup de projecteur sans précédent avec l’augmentation du prix des carburants. En effet, pour limiter l’impact de la flambée des prix de ces dernières semaines, certains automobilistes roulant à l’essence remplissent une partie de leur réservoir avec de l’éthanol. Pour rappel, c’est un carburant qui est composé majoritairement à base de matière végétale (betterave, céréales…). En plus de cela, il est deux fois moins cher à la pompe.

Ainsi pour un réservoir de 40 litres, le plein revient à 80 euros avec le litre de sans plomb à 2 euros. La même opération coûtera 55 euros, avec un mélange à moitié-moitié essence-éthanol, soit plus de 30% d’économie. Mais si en terme de coup, c’est une bonne idée, elle ne l’est pas forcément. Avec un boîtier, vous pourriez faire votre plein avec ce carburant, ou mélanger Sans Plomb et Superéthanol sans risque. Sans ce boîtier, c’est beaucoup plus compliqué.

Deux dangers majeurs

Comme nous vous le disions récemment, sans le boîtier, vous risquez de casser votre voiture. Et ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’il y a deux dangers majeurs. En effet, le premier est simple : vous allez accéléré la détérioration de votre moteur. Rouler avec du E85 causerait des mauvaises performances en dégradant la lubrification du moteur. Il faut dire que l’éthanol est beaucoup plus abrasif ou corrosif que l’essence classique.

Le principal risque se situe au niveau des soupapes. En effet, l’éthanol assèche les soupapes. Ça peut marcher pendant un certain temps, mais à un moment donné ça va lâcher. L’autre risque, c’est de faire sauter purement et simplement votre assurance en cas de problème mécanique si un expert découvre le subterfuge. Et c’est la même chose pour votre garantie constructeur. En gros, vous risquez d’avoir des problèmes en faisant ça. Et il faudra bien réfléchir aux avantages et aux incontinents avant de tester la chose.

Essence: Installer un boîtier bioéthanol : entre 750 et 1500€

Si vous tenez réellement à faire des économies sur le long terme tout en polluant moins, sachez que le prix d’un boîtier homologué oscille entre 750 et 1500€. Fort heureusement, plusieurs régions proposent des aides et le coût d’installation d’un boîtier peut être pris en charge à hauteur de 60 à 80 %. Par exemple, la région Grand Est avait  lancé plusieurs opérations 1 000 boîtiers à 1 euros. La région PACA, elle, propose une aide de 500 euros, dans la limite de 50 % du coût total. N’hésitez pas à vous renseigner. On estime les économies à hauteur de 600€ par an pour 13.000 km parcouru au SP95. C’est pas mal, non ?