Familles nombreuses : ce que Mélanie Gonzales ne peut pas faire avec ses enfants « Avec mes problèmes cardiaques… »

Habituée à gérer sa tribu, Mélanie Gonzalez essaie de faire abstraction de sa santé fragile. Or, de temps en temps, son coeur la rappelle à l'ordre. Même en vacances, elle se voit contrainte de se priver pour ne pas léser ses enfants. Aïe, ça pique !

© Instagram Famille Gonzalez-Familles nombreuses : ce que Mélanie Gonzales ne peut pas faire avec ses enfants « Avec mes problèmes cardiaques… »

Quelle mouche a piqué Mélanie Gonzalez ? Elle qui est toujours motivée pour s’amuser avec ses cadeaux du ciel vient de jeter l’éponge !

Mélanie Gonzalez en danger ?

Ce court extrait de Familles nombreuses donne le ton. En effet, face au quotidien de la tribu de Mélanie Gonzalez, on ne s’ennuie jamais. Jamais à court d’idées pour occuper ses enfants, cette maman enchaine les séquences mythiques. Plus que jamais, ses fans souhaiteraient se transformer en souris pour pouvoir partager un peu de bon temps avec eux. Hélas, ce petit détail pour vous, mais énorme pour elle va venir chambouler l’organisation ! Objeko vous en raconte les tenants et les aboutissants.

Des vacances bien chargées

Alors que la canicule fait des ravages en France, Mélanie Gonzalez fait ses valises en direction du sud de la France. Attention, elle n’a pas choisi le lieu par hasard. Sans plus attendre, ils avouent avoir testé plusieurs activités et campings dans le coin. De ce fait, la région Pyrénées-Orientales remporte tous les suffrages. Après une année compliquée, l’objectif est de lâcher totalement prise ! « Il n’y a pas de rythme, pas d’horaire, pas de règles. » Pour preuve, pendant « ces trois semaines par an », pas question de contrôler l’assiette des enfants. Et pour le planning, on peut compter sur la femme de Franck !

Sur l’Instagram de la concernée, on a le son et les images. Ravis de se sentir impliqués, les followers de Mélanie Gonzalez ne tarissent pas d’éloges sur la complicité qui unit cette tribu. Par contre, qu’on ne compte pas sur elle pour participer à cette session de canoying. Non ce ‘n’est pas une phobie de l’eau. Depuis des mois, elle tente de dissimuler un lourd secret sur santé. Face à l’insistance de ses abonnés, elle finit par cracher le morceau. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Oups… Mélanie Gonzalez passe son tour.

Avec son mari, Mélanie Gonzalez surveille ses enfants à distance. Et pour ceux qui ne comprennent pas l’attitude du papa, elle met les points sur les I. « Franck devait les accompagner, mais il s’est fait mal au dos hier. » Mieux que personne, elle sait que ce que cette douleur engendre. Il y a sept jours, elle nous rappelle qu’elle s’est blessée. Constatant une légère accalmie, elle veut impérativement réduire le risque d’immobilisation.

Soudain, ces quelques mots noircissent le tableau. « En plus avec mes problèmes cardiaques, on va éviter. » Le sourire aux lèvres, Mélanie Gonzalez tente de faire bonne figure. « Je regarde mes loulous qui s’éclatent,  poussent des cris. Alors je suis fier d’eux parce qu’il y a des sauts de cinq mètres, je pensais qu’ils n’allaient pas le faire. Et bah si » ! Niveau courage et bravoure, ils ont de qui tenir. Pourvu que ça dure… Suite de leurs aventures dans le prochain numéro d’Objeko !