Familles nombreuses : une maman en détresse, bientôt SDF, elle dévoile son cauchemar

Un déménagement est toujours une source d'angoisse. Alors, quand il s'agit de vider une maison entière et de faire déménager 6 enfants, on imagine le tsunami. Surtout quand la nouvelle maison n'est pas encore trouvée... On vous explique ce qu'il arrive à la tribu Orgeval.

© TF1

Louise Orgeval est bien connue grâce à l’émission de Familles nombreuses, la vie en XXL. En ce moment, elle vit une période de turbulence très compliquée. Elle est au plus mal, car elle ne sait pas où elle va réussir à loger toute sa tribu d’ici quelques semaines. En effet, la jolie blonde partage son angoisse auprès de sa communauté et explique qu’elle se trouve dans une période de transition avec ses six enfants. Découvrez pour quelles raisons.

Familles nombreuses : la tribu va se retrouver sans nid douillet ?

Depuis février dernier, les fans de Familles nombreuses, la vie en XXL ont fait la connaissance de la famille Orgeval. Si vous ne les connaissez pas, laissez-nous vous présenter cette belle tribu. Les parents sont Louise, la maman de 36 ans et enseignante en lycée professionnel et Kevin, un ambulancier au SMUR de 37 ans. Ensemble, ils ont six enfants. Cinq sont nés du fruit de leur union. Mano, 14 ans, Swann, 13 ans, Mia, 10 ans, Loucio, 8 ans, Oscar, 5 ans. Et leur dernier enfant a été adopté. Il s’agit de la petite Noée qui a 17 mois et qui est porteuse de trisomie 21. Une seule émotion nous vient en tête en découvrant cette famille incroyable : quelle bienveillance !

Un déménagement à venir

Alors, en seulement quelques semaines, la mère de famille Louise est devenue la chouchoute du programme de Familles nombreuses, la vie en XXL. Comme toutes les autres familles participantes, elle n’hésite pas à partager son quotidien avec ses abonnés sur les réseaux sociaux. En effet, très vite, la jolie blonde a pris le goût de se confier à ses fans virtuels. Ce mardi 5 avril 2022, elle est apparue très fatiguée dans un live Instagram. La jeune femme a raconté qu’elle et sa famille se trouvaient dans une situation délicate. Les parents ont pris la décision de déménager et donc de vendre leur foyer actuel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Louise Orgeval (@louve_galirose_dj)

« C’est compliqué, j’ai été mutée, ce qui n’est pas une mauvaise nouvelle en soit. On avait mis notre maison en vente et on l’a vendue, enfin on signe le compromis demain, et c’était censé être une bonne nouvelle sauf que j’angoisse de fou parce que derrière on n’a rien« , a raconté la maman de Familles nombreuses, la vie en XXL. En effet, toute la tribu va se délocaliser dans la région de Bordeaux.

En réalité, elle rêverait de trouver un poste dans la région des Landes, mais rien n’est disponible pour le moment. « Ce qui veut dire que techniquement je n’ai pas de travail non plus et surtout, on ne trouve aucun logement depuis des mois« , a-t-elle précisé. Une vague d’émotions la submerge et elle était au bord des larmes. Ce n’est pas simple d’être enseignant de base, encore moins depuis la crise sanitaire et on ne décide pas des mutations.

Une angoisse pour la famille

En tout cas, Louise et Kevin Orgeval de Familles nombreuses doivent déménager. On sait que c’est toujours une source d’angoisse, alors quand on a six enfants et en plus pas de point d’atterrissage, on n’imagine pas le stress. Mais, les parents ont une solution de dernière minute si besoin sur Dax. « J’ai ma mère, ma sœur, mon père… tous sur la région bordelaise. On ne sera pas à la rue, au pire on débarque tous chez ma mère mais ce n’est pas le but. Vous vous imaginez à 36 ans retourner habiter chez votre mère avec six enfants, deux chiens et un poney ? Elle serait d’accord, mais bon c’est sympa deux minutes« , a-t-elle avoué.

Elle ajoute également : « Tous les jours, nos enfants nous disent qu’ils ne veulent pas déménager et nous on leur impose ça sans savoir ce qu’on va trouver derrière. On ne sait pas si on ne va pas se retrouver en galère, sans maison. Normalement, un déménagement c’est pour aller vers le mieux et là j’ai l’impression qu’on quitte tout pour se retrouver sans boulot peut-être, sans maison… Rien n’est sûr pour l’instant, ça craint, ça fait flipper. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Louise Orgeval (@louve_galirose_dj)

Les familles nombreuses ne sont pas bien vues

En tout cas, la deadline est fixée au 11 juillet prochain et il n’y a pas d’autres solutions que de quitter leur maison actuelle. Cette échéance se rapproche, ce qui inquiète les parents de Familles nombreuses. En plus, elle admet aussi ne pas avoir « le profil idéal« . « Il ne faut pas se leurrer. Une famille avec six enfants, les propriétaires n’en veulent pas« , est-elle expliquée. On souhaite bon courage pour cette dernière ligne droite et on est persuadé qu’ils trouveront une solution.