Frédéric Deban (Sous le soleil) évoque sa dépression, son calvaire, ses idées suicidaires !

Frédéric Deban doit changer de vie du jour au lendemain. Il revient sur ce traumatisme qui l'isole et le pousse dans ses retranchements. Il s'engage face aux souffrances et évoque son parcours parsemé d'embuches.

© Bestimage

Frédéric Deban était un acteur passionné par son métier. Mais tout a changé du jour au lendemain pour lui. L’anniversaire de ses 50 ans marque un tournant dans sa vie. Il est victime d’acouphènes handicapantes et ne peut plus travailler ou vivre comme il le faisait avant. « La vie est un combat » et ce combat se mène à chaque secondes. Aujourd’hui, il sait qu’il veut tout faire pour réapprendre à vivre et également mettre en lumière cette maladie qui est invisible mais bien réelle. Dans une interview pour Figaro TV Magazine, cet acteur vedette de Sous le soleil témoigne. Objeko vous dit tout de son traumatisme et de sa lutte pour s’accrocher à la vie.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lucia (@lucia_maglio)

Frédéric Deban est un héros du quotidien, un homme qui voit le pire en face et qui se bat pour retrouver le bonheur de vivre

Frédéric Deban était bien lancé pour faire une carrière florissante. Mais l’anniversaire de ses 50 ans tourne au cauchemar. Il a un casque sur les oreilles et écoute de la musique, l’un des albums de Michael Jackson. Une dispute éclate et il intervient pour calmer les esprits. Une bouteille de verre vient alors s’éclater sur son front. Il n’aura pas de souvenirs de la suite des événements. Lorsqu’il se réveille, il n’entend plus qu’un bruit sourd dans sa tête. C’est la panique pour le comédien. Une fois qu’il se rapproche des médecins, il se voit diagnostiquer des acouphènes. Une maladie méconnue et donc, qui n’a pas de traitements spécifiques pour la soigner.

Frédéric Deban ne peut plus faire son métier. Son entourage aussi est bouleversé. Comme il n’est plus le même homme, certains de ses amis de longue date finissent par s’éloigner. C’est seul face à la maladie qu’il va devoir apprendre à lutter. Pendant trois ans, il déclare ne pas avoir su trouver le sommeil. Il devenait sourd et ce bruit incessant et impossible à identifier à quoi que ce soit de connu résonnait dans sa tête. Il admet même lutter pour ne pas sombrer dans la folie. C’est encore avec une vive émotion que Frédéric Deban raconte son histoire. En effet, il est forcément encore touché par cette mésaventure qui change toute sa vie en profondeur.

C’est en se raccrochant à l’écriture qu’il parvient à s’en sortir. La plume lui permet de s’exprimer sans bruits mais avec une forte résonance. Un pied de nez à cette maladie qui avait décidé de le faire tomber. Malgré tout, il déclare avoir eu des envies de mort à maintes reprises. Frédéric Deban ne peut plus jouer la comédie comme il le souhaite, il ne peut plus écouter de musique et sa vie sociale s’est détériorer. Comment réussir à trouver la force d’aller de l’avant dans de telles conditions ?

Une courage exemplaire, une lutte de tous les instants

Frédéric Deban affirme que la vie est un combat. Chaque minute et chaque seconde il doit faire en sorte de trouver la force de continuer. Si il a eu des idées noires, il déclare dans son interview pour Figaro TV Magazine : « Le suicide n’est pas dans mon ADN. » Cette force, impossible de savoir d’où il la tient. Mais Objeko ne peut que se réjouir qu’il puisse inspirer tant de personnes confrontées au même problème. Car les acouphènes sont plus courantes que l’on pourrait le croire. Et de nombreuses personnes en souffrent en silence. Il se bat pour les droits des sourds et des malentendants depuis quelques années maintenant. Frédéric Deban parvient à faire de son handicap une force. Non seulement pour lui mais pour tous les autres souffrants des mêmes maux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurie (@the_world_of_lolotte)

Ce combat est loin d’être terminé mais Frédéric Deban est bien décidé à garder le cap. Une volonté de fer l’anime et il sait qu’il ne manquera pas de courage face à l’adversité. En revanche, cela ne le prive pas de son lot d’obstacles et de moments difficiles. Mais à toute situation qui paraît désespérée, il est persuadé de pouvoir trouver des solutions. Ainsi, il saura recréer une vie différente de celle qui lui a été volée. Avec l’aide et le soutien de ses fans, Frédéric Deban sait qu’il n’est jamais vraiment seul. Et que même dans l’obscurité il est possible de trouver une source de lumière. Le plus petit espoir peut faire faire des miracles.