Indemnité inflation : vous n’avez toujours pas reçu l’aide de 100€ ? Voici qui contacter

A cause de l'inflation qui a fait augmenter les prix de l'essence et de l'électricité (entre autres), le gouvernement d'Emmanuel Macron a annoncé en octobre la mise en place d'une prime inflation de 100 euros, versée aux personnes qui gagnent moins de 2000 euros par mois. Certains d'entre vous, éligible, ne l'ont peut-être pas encore reçu. On vous explique si c'est normal, et qui contacter en cas de retard de versement.

© ELENA POPOVA VIA GETTY IMAGES

Les retraités reçoivent leur prime en février

Indemnité inflation : Si vous êtes retraité, il est normal que vous n’ayez pas encore reçu votre prime. En effet, d’après le calendrier mis en place par le gouvernement, les retraités sont les derniers à percevoir ce versement. Si certaines dates précises ont été données (pour les étudiants boursiers par exemple, qui ont reçu la prime inflation le 13 et 14 décembre dernier), aucune date n’a été donnée pour les retraités. Le versement doit donc se faire dans les jours qui viennent. 

Comment se fait le versement pour les retraités ? C’est très simple. Si vous percevez une pension qui ne relève d’aucun régime générale, alors cette indemnité est versée par votre caisse de retraite. Mais si vous percevez l’AAH (Allocation aux Adultes Handicapés), alors c’est la Caf qui verse les cent euros. 

Indemnité inflation : Que faire si vous n’avez pas reçu votre prime

Vous n’êtes pas retraité, vous êtes éligible à la prime et pourtant votre compte n’a pas encore vu la couleur des cent euros ? Ce n’est pas normal. La mise en application des versements ne s’est pas faite sans couac. Si vous êtes actuellement privé de votre prime, sachez que certains l’ont reçu deux fois. Cette erreur de l’État en leur faveur n’est cependant que temporaire puisque toutes les personnes qui ont touché deux cent euros ont l’obligation de rembourser le trop-perçu. 

Qui contacter pour recevoir sa prime ? Cela dépend de votre statut. Aucun numéro officiel n’a été créé pour cette prime. Il faut donc voir avec l’organisme qui vous la verse. Les salariés doivent donc contacter leur employeur, tandis que les chômeurs doivent se tourner vers Pôle Emploi. Les étudiants doivent appeler le Crous, et les travailleurs frontaliers leur centre d’impôt. La Caf concerne tous les bénéficiaires de prestations sociales tandis que les indépendants doivent se tourner vers l’Urssaf. Les exploitants agricoles peuvent joindre la MSA. 

Si vous êtes bien éligible, cette erreur devrait être vite corrigée. Mais faites-le savoir rapidement pour être certain de toucher ces cent euros le plus vite possible. 

Des couacs, des polémiques, et des critiques 

Cette prime inflation de cent euros n’a pas été accueillie avec enthousiasme par tout le monde. Pour l’opposition, cette mesure ne sert que de cache-misère pour tenter d’apporter une sorte de paix sociale. Le Rassemblement National n’y va pas de main-morte et revient sur la proposition faite par Marine Le Pen de baisser la TVA : « Le gouvernement ne comprend strictement rien à la souffrance des Français. Ce que nous proposons, nous, c’est une baisse immédiate de la TVA« .

Ségolène Royale, ancienne ministre de l’Environnement, aurait préféré une baisse des taxes sur le carburant. Arnaud Montebourg pense de même, lui qui a interpellé le gouvernement en ces mots : « Baissez les taxes !« . Jean-Luc Mélenchon aurait préféré un « blocage direct » des prix du gaz, de l’électricité et des carburants : « Jean Castex, les gens sont étranglés. Il faut une loi d’urgence sociale. Bloquez les prix ou partez si vous ne savez pas quoi faire ». Sandra Regol, l’une des porte-parole d’Europe Écologie, reconnaît un « geste envers les plus modestes« . Elle regrette cependant que cela n’aille pas plus loin. « Pourquoi ce refus de mettre en place un plan de développement de véhicules consommant moins d’essence ? », s’interroge-t-elle.

Les citoyens Français n’ont pas manqué de s’exprimer également et mettent en avant une certaine injustice dans le choix des 38 millions de français qui reçoivent cette prime. Pour être éligible, il faut en effet gagner moins de 2000 euros par mois. Donc, pour prendre un exemple précis, deux retraités qui ne conduisent pas mais qui gagnent chacun 1900 euros la perçoivent, mais un jeune actif qui conduit pour aller au travail chaque jour et qui gagne 2100 euros n’y a pas droit. 

Peu importe les critiques, la majorité applaudit la mise en place de cette prime. Pour La République en marche, Jean Castex a pris « des mesures efficaces« , tandis que le MoDem parle d’une « excellente décision qui protégera efficacement les Français » contre la hausse du coût de la vie.