Inès Loucif (Koh-Lanta) : critiquée, elle remet direct une internaute à sa place, aïe ça pique

Attention à ne pas réveiller la colère d'Inès Loucif ! L'ancienne finaliste de Koh-Lanta sait exactement quoi dire pour fermer le clapet de ses détracteurs. La preuve, Objeko vous la donne tout de suite. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

© Instagram

Celui qui réveille la tempête Inès Loucif devrait se méfier ! En moins d’une seconde, ce follower se fait dézinguer ! Aïe, ça pique !

Quand Inès Loucif passe ses nerfs sur un abonné, ça donne…

Malgré sa courte expérience en télévision, chaque apparition d’Inès Loucif sème le chaos. En effet, on se rappelle que durant Koh-Lanta, elle n’avait pas hésité à tenir tête au grand Claude Dartois. En dépit de ses nombreuses victoires individuelles, l’aventurier mythique enrage puisqu’il avait dû s’incliner face à elle. Juste après les poteaux, Naoil décide de se présenter au jury final avec sa copine. Certes, la complicité entre les deux femmes est indéniable. Pour autant, le mauvais caractère de l’infirmer a joué en sa défaveur. Si elle devait résumer son parcours, elle ne semble pas faire preuve d’amertume. Ouf, l’honneur est sauf ! Par contre, cette hypersensible gère mal les critiques sur son physique avantageux. Ces dernières heures, une fan va en payer le prix fort !

Un simple regard et c’est le drame !

Tout commence par un banal entrainement à la salle de sport. A peine a-t-elle entamé son récit qu’Inès Loucif tient à nous avertir. Elle est « tellement s**ulée » de comportement de ceux qu’elle croise sur sa route. Aussi, afin que la série noire s’arrête, elle décide de tout déballer à sa communauté. Le regard déstabilisant de celui qu’elle surnomme « boloss » lui retourne le cerveau. Elle bascule de la zen attitude à la colère. En d’autres termes, elle reconnaît qu’en une fraction de seconde, elle est montée dans les tours. Et ce n’est pas la remarque de cet anonyme qui va la faire redescendre, bien au contraire !

Tout d’abord, Inès Loucif tente de régler les choses à sa manière. Droite dans ses bottes, elle décide de lui faire payer la monnaie de sa pièce. Ce fameux « regard noir« , Objeko le connaît sur le bout des doigts et le redoute comme le peste. Destiné à ses adversaires ou bien ses rivales, elle n’hésite pas à s’en servir pour avoir le dernier mot, et ce, même si elle sait au fond d’elle qu’elle a tort. Soucieuse de se justifier, elle met directement les points sur les I avec ses détracteurs. « Je suis en tee-shirt oversize [et] j’ai mes écouteurs. » Notre équipe l’aura compris sans avoir être présente sur place qu’elle ne laisse pas la moindre chance d’ouverture à cet anonyme. Pourquoi est-elle si trash envers tout ceux qui tentent d’être aimables avec elle ? Est-ce lié à sa déconvenue avec le beau Tristan ou à sa récente escroquerie ? Le mystère reste entier !

Et là, pour Inès Loucif, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

Capture d’écran (c) Instagram (c) ineskohlanta


Sur son compte Instagram, Inès Loucif publie sans arrêt des photos où elle est à son avantage. Aussi, se voulant être la porte-parole des fauteurs de trouble, une abonnée dit tout haut ce que les autres pensent tout bas. Est-ce par simple mesquinerie, jalousie ? Permettez-nous de soulever le débat. Comment oublier ce maillot beaucoup trop petit pour elle lors du premier épisode de Koh-Lanta ? À tort ou à raison, Objeko estime que cette leçon de morale ne pourra laisser personne indifférent. « 
Nan, mais LOL. Faut pas s’étonner que les mecs te matent. Tu as un legging ultra méga moulant ! Faut pas abuser sérieux.« 

À peine a-t-elle lu cet avertissement qu’Inès Loucif perd définitivement son sang-froid. Elle estime que sa réaction est le signe d’une « pauvre mentalité« . Souhaitant se justifier sur sa tenue vestimentaire, l’ancienne aventurière de Koh-Lanta persiste et signe. « Et quand bien même, j’ai pas à être reluquée de manière insistante ! » Quand elle pense à tout ce qu’elle a entendu sur le mouvement #Metoo, elle a un drôle de méthode de soutenir les victimes. Plus que jamais, elle estime que certains les transforment encore trop souvent et de façon sournoise en bourreaux. « Je vais aller dans l’extrême, mais ce n’est exactement le genre de personne qui demande à une femme v**lée : ‘tu étais habillée comment?’« . Aïe, encore une fois, un échange entre la star et cette internaute défraie la chronique. À l’heure actuelle, on ignore qui aura le dernier mot. Espérons que le climat s’apaise ! La suite, on n’hésitera pas à vous la raconter dans notre prochain numéro !