Jamel Debbouze balance cash ses énormes difficultés avec le Marrakech du rire

L'humoriste français révèle l'envers du décor du Marrakech du rire. En effet, le festival lui demande beaucoup d'investissements !

© Berzane Nasser/ABACA-Jamel Debbouze balance cash ses énormes difficultés avec le Marrakech du rire

Ce mardi 19 juillet, la chaine M6 va diffuser la 10e édition du Marrakech du rire. Son créateur, Jamel Debbouze, a fait quelques confidences sur les coulisses de ce festival. Les difficultés sont nombreuses ! On vous partage ses révélations.

Jamel Debbouze, un festival qui lui coûte beaucoup et sur tous les plans !

Gad Elmaleh, Elie Semoun, Florence Foresti, Anne Rounanoff… Tout le gratin des humoristes français était présent à l’occasion du célèbre festival, le Marrakech du rire. Celui-ci existe depuis 10 ans et a été lancé par Jamel Debbouze. Aujourd’hui, il est devenu un spectacle incontournable et très attendu chaque année.

On y retrouve les comiques professionnels, mais peut aussi permettre de faire éclore les jeunes talents. Si vous êtes un fan de Jamel Debbouze, rendez-vous devant la chaine M6 ce mardi 19 juillet.

Jamel Debbouze s’exprime en toute sincérité !

Juste avant la diffusion, Jamel Debbouze a donné une interview aux journalistes du Parisien, ce dimanche 17 juillet. Le producteur de 47 ans a dévoilé toutes les difficultés qu’il a rencontrées pour monter cet événement. En effet, on ne voit que le haut de l’iceberg… Jamel Debbouze explique que ce n’était pas simple du tout : « Non, il m’a coûté cher ce festival, humainement, physiquement, mentalement, évidemment financièrement, mais il m’a tellement apporté, nourri. » Avant de poursuivre : « Il m’a permis de devenir en quelque sorte l’artiste et l’homme que je suis aujourd’hui. », raconte l’humoriste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jamel Debbouze (@jameldebbouze)

Le rire : la solution pour rassembler les gens ?

De plus, le mari de Mélissa Theuriau a également évoqué l’avenir du festival. « Je ne sais pas si je présenterai le Marrakech toute ma vie, mais je vais me battre pour qu’il existe le plus longtemps possible, et ça passe par la transmission« , déclare Jamel Debbouze.

Par ailleurs, nos confrères sont aussi revenus sur les sujets d’actualité, comme la montée de l’extrême droite en France. Le papa de Léon et de Lila est opposé fermement au Rassemblement national. « Je ne peux pas croire qu’un Français sur deux est lepéniste », commence-t-il avant de poursuivre : « Par contre, il y a sûrement un Français sur deux dans la misère. C’est extrêmement frustrant d’avoir rien dans ton assiette quand tu passes devant Versailles. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marrakech du Rire (@marrakechdurire)

Si le rire ne peut pas tout résoudre, selon Jamel Debbouze, il peut permettre de lutter contre la peur de l’autre. « La seule manière, pour moi, de changer les gens, c’est d’aller chez eux et de les faire rire ». Il ajoute : « l’ouverture d’esprit, contre toute forme d’obscurantisme, c’est une manière de faire connaissance avec la France« .