Jean-Luc Reichmann : Ce qu’il ne voulait absolument pas accepter pour la nouvelle saison de Léo Mattéï, il nous dit tout !

Le 8 avril prochain, TF1 lancera en prime time la huitième saison de "Léo Matteï, Brigade des mineurs".

© Domine Jerome

Dans les prochains jours, Jean-Luc Reichmann revient avec une huitième saison de la série Léo Matteï, brigade des mineurs sur TF1. Via nos confrères de Voici, on apprend que l’animateur des « 12 coups de midi » a donné une condition à la production concernant le choix d’acteurs pour un épisode précis. La rédaction d’Objeko va vous expliquer ce qu’il souhaitait pour pouvoir tourner convenablement.

La condition de Jean-Luc Reichmann pour tourner un épisode de Léo Mattéï

Pour cette nouvelle saison, Jean-Luc Reichmann a imposé une condition à la production :engager des jeunes comédiens handicapés. En effet, lors de la deuxième enquête de Léo Mattéï, intitulée « une erreur de jeunesse« , il doit enquêter sur le meurtre d’un enfant handicapé dont la principale suspecte est une jeune femme trisomique. Et pas question pour l’animateur des « 12 coups de midi » de prendre une personne valide pour jouer les différents rôles : « Eu égard à mon combat sur la différence et ma volonté de coller à la réalité, il était hors de question de faire jouer le handicap par des acteurs validesa-t-il  notamment expliqué.

Jean-Luc Reichmann explique ensuite que la production avait fait le nécessaire en passant des annonces de casting : « En passant des annonces dans les journaux, nous avons voulu donner leur chance à des enfants pas comme les autres, désireux de vivre une première expérience en tant qu’acteur » dit-il. D’ailleurs, celui qui campe le personnage de Léo Mattéï n’oublie pas de mentionner Marie Dal Zotto. Celle-ci est parfaite dans son rôle de suspecte : « Ils sont entourés par une vraie comédienne trisomique, Marie Dal Zotto, vue dans Mention particulière. lls nous ont offert des instants magiques qui ont ému les techniciens aux larmes. » Un choix de casting qui finalement fait ses preuves à l’écran.

Anthony Colette dans le rôle du petit-amide la fille à Léo Mattéï

Il y a quelques jours, Anthony Colette était l’invité de Jean-Luc Reichmann sur le plateau des « 12 coups de midi« . Si le jeune homme est venu suite à la question suivante : « Quel couple a dansé ensemble dans Danse avec les stars ?« . Effectivement, le beau brun est une des stars du programme de TF1. Plutôt content de le recevoir sur son plateau, l’animateur a révélé une information capitale sur lui. Il déclare : « Cet homme joue en cette saison le petit-ami de ma fille dans Léo Matteï ». Le danseur a alors répliqué avec beaucoup d’humour : « C’est compliqué hein ».

ie

Jean-Luc Reichmann a alors déclaré qu’il était content d’avoir pu partager l’affiche avec le jeune homme : « Quel plaisir et quel bonheur parce c’est ton premier grand rôle », a rebondi Jean-Luc Reichmann. « Exactement, c’est la première fois que je joue un rôle comme ça et c’est grâce à toi donc je suis très heureux », a confié Anthony Colette. Effectivement le jeune homme n’avait jamais campé un rôle aussi important que celui-ci. Si on a pu le voir dans Les mystères de l’Amour ou encore bientôt dans Demain nous appartient, il n’a jamais fait partie d’un personnage principal d’une histoire.

Jean-Luc Reichmann livre ses impressions sur la sortie de Christian Quesada

Comme nous vous le disions dans un précédent article, Christian Quesada est sorti de prison il y a quelques jours. Après deux années passées à la prison de Bourg-en-Bresse, dans l’Ain, Christian Quesada a été libéré de prison en avance grâce à plusieurs remises de peine : « Il n’a pas demandé ni n’a bénéficié d’un aménagement de peine. Il a seulement bénéficié des remises et des crédits de peine prévus par la loi, qui peuvent être accordés si les personnes ont une bonne conduite et montrent une volonté de réinsertion » a notamment déclaré le procureur de la République de Bourg-en-Bresse.

Dans un récent entretien pour Télé Poche, Jean-Luc Reichmann a pris le temps de réagir à cette information. Pour le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il veut être le plus distant possible : « La justice a parlé et ce n’est plus mon histoire. Il a fallu que je prenne de la distance, ce que j’ai fait depuis longtemps » explique-t-il notamment. L’animateur des « 12 coups de midi » qui n’avait jamais caché son dégoût pour cette affaire veut tourner la page définitivement. Et cette réponse est une manière comme une autre de le faire.