Jean-Marie Bigard dénonce la vague de vaccination et s’attaque à Emmanuel Macron, découvrez la vidéo !

Alors que plus de 230.000 manifestants ont marché en France samedi dernier contre la généralisation du pass sanitaire, Jean-Marie Bigard a diffusé, sur sa page Instagram, une vidéo dans laquelle il répète de façon véhémente son opposition au système en s’adressant directement au président de la République. Objeko vous donne tous les détails.

© Bestimage

Sur les réseaux sociaux, ces derniers jours, c’est un message qui fait le buzz. Jean-Marie Bigard a encore frappé. L’humoriste a posté une vidéo sur son compte Instagram avec en légende, un message explicite.  « A méditer monsieur le président. Pour ceux qui se posent encore la question, je suis contre le pass sanitaire ! Mais je suis comme toi ou toi, j’ai une famille à nourrir, alors je suis étranglé et obligé de l’accepter car on me l’impose ce pass sanitaire », a-t-il noté en bas de sa video, vue déjà des dizaines de milliers de fois.

Jean-Marie Bigard dénonce un tour de vis !

Face caméra, le comique âgé de 67 ans commence son monologue en citant l’un des plus grands artistes français : « Coluche disait : ‘On arrêtera de faire de la politique quand les politiques arrêteront de nous faire rire’. C’était très clair. C’était un très joli message ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Les Grosses Têtes (@lesgrossestetes)

 

Le pass sanitaire, qui est étendu depuis le lundi 9 août à de nombreux établissement, dont les restaurants, les bars, certains centres commerciaux, mais aussi les trains et les avions. Le comique considère qu’il s’agit d’un « tour de vis de plus qui nous étrangle », enchaîne Jean-Marie Bigard, qui possède plus de 75.000 fans sur le réseau social.

Bigard se place en défenseur des restaurateurs

« Je te remets la phrase à l’endroit, Monsieur le Président, enchaîne-il. C’est à cause du pass sanitaire que les restaurants ferment. » L’homme au tempérament de feu, s’en est aussi pris aux collaborateurs du président de la République. « Il n’y a personne qui peut te conseiller ? Il y a bien des personnes autour de toi qui doivent te dire ‘Mais, il ne faut pas dire des conneries comme ça’ ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean Marie Bigard (@bigard_officiel)

 

« C’est le pass sanitaire qui fait fermer les restaurants, qui annule tous mes spectacles, par exemple et tous les spectacles de tout le monde ! Tous les festivals, tout ça…Ça décourage vraiment tout le monde. Vous pouvez nous menacer de 150 – 250 000 euros pour les gens qui voudraient essayer d’avoir un faux pass sanitaire, sous peine de crever, puisque c’est ça le truc », explique Jean-Marie Bigard qui se fait le porte-voix des opposants au Président de la République.

Bigard met en garde Emmanuel Macron

« A l’époque des gilets jaunes, vous avez énervé beaucoup plus de personnes et vous avez failli être submergé », a-t-il dit, avant de parler de la Commune de Paris. Il s’agit d’un mouvement de révolte qui s’est déroulé en 1871 et qui mettait en avant des idées socialistes. C’est une période qui a beaucoup marqué le mouvement ouvrier. « C’est le peuple le plus fort, et vous êtes bien en train de l’énerver. Je vous promets des lendemains difficiles si jamais ça continue tout l’été de manifester contre le pass sanitaire et cette vaccination forcenée de la planète entière ». Le gouvernement suit de près l’évolution de ce mouvement.

« Allez, je vous souhaite bien du courage monsieur le président », a terminé Jean-Marie Bigard qui a fait énormément réagir les fidèles des réseaux sociaux. Tandis que certains internautes ont apporté leur soutien à Bigard suite à ses propos, d’autres, à l’inverse, ont critiqué sa prise de position.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par menmagazine.be (@menmagazine.be)

« Restez au lit s’il vous plait, merci !», « Un discours vraiment haineux et menaçant » reprochent certains, « Ce n’est pas le pass sanitaire qui tue les restaurants, c’est le Covid et le nombre de gens hospitalisés… !», peut-on voir sous la publication. Depuis déjà plusieurs semaines, le sujet du pass sanitaire et de la vaccination obligatoire de certaines professions, divise les Français. Mais le gouvernement insiste sur le fait que ce dispositif est fait pour éviter un nouveau confinement. La population a été très éprouvée par cette crise sanitaire. En pleine 4e vague, les autorités veulent reprendre la main sur les événements.