Jennifer (Mariés au premier regard) violemment critiquée, elle réagit sans détour

Jennifer n'a pas l'habitude de souffrir en silence. Aussi, lorsqu'elle lit la pluie de critiques sur sa personnalité, elle va répondre sans prendre de pincettes. Attention, ça risque de piquer !

© Par Romain Pauquelin

Si on lui avait prévu que son aventure allait ressembler à ça, Jennifer n’aurait sans doute pas tenté l’expérience. Elle nous dit tout !

Jennifer arrive (déjà) à saturation !

Si on le prend au premier degré, ce pourcentage donne le vertige. Lorsque Jennifer découvre que les experts Pascal et Estelle lui ont trouvé un homme qui possède 81% de points communs, elle est heureuse comme jamais. Par contre, son père demeure dubitatif. Est-ce son attitude qui va mettre des bâtons dans les roues de cette union atypique ? Visiblement, la jeune femme avait déjà des doutes bien avant de s’envoler vers Gibraltar. Après la diffusion du dernier épisode, la coiffeuse lilloise a été forcée de dézinguer les fauteurs de trouble. Elle trouve que c’est injuste de la juger alors qu’on ne connait pas encore tous les tenants et les aboutissants de leur romance. Objeko fait le point sur ses révélations hautes en couleur. Attention, accrochez-vous au siège et bouclez votre ceinture… Nous rentrons dans une zone de turbulences !

Gare à celui qui provoque la colère de Jennifer !

Après avoir dit oui à Eddy, Jennifer semble totalement détachée. À l’instar des téléspectateurs, l’équipe d’Objeko trouve cela contradictoire d’avoir accepté de s’unir à cet inconnu si pour retourner sa veste deux minutes après. Dans la voiture, elle n’essaie même pas de savoir qui est maintenant son époux. Or, c’est la séance photos qui va confirmer les doutes d’Eddy. Alors que d’autres s’embrassent et se montrent tactiles, elle a du mal à de lui confier sa main sans trembler. Le jeune homme en perd son latin. Interrogé par le staff de Mariés au premier regard, il brise le silence sur ses appréhensions pour la suite de l’aventure. « Je me dis que si elle n’est pas démonstrative, bah je ne vais pas l’être, c’est sûr. » La rédaction constate que le mot « confiance » tourne en boucle dans l’argumentaire du duo. Sans elle, c’est impossible d’avancer !

Sur les réseaux sociaux, Jennifer choisit de poster quelques souvenirs du tournage. Ne vous fiez pas aux apparences. Même si elle semble sourire, c’est bien sur la légende que nous devons nous attarder. S’adressant à ceux qui osent la critiquer, elle n’hésite pas à s’emparer de cette perche pour les piquer à son tour. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle sait exactement où ça fait mal !  « J’assume qui je suis, et les choix que j’ai faits. Je n’ai pas à m’excuser ».

Un air de déjà-vu ?

Certes, son discours nous rappelle celui de Caroline. Incapable de donner de l’amour à Axel, elle ne sait que tirer à boulets rouges contre M6.  De son côté, au lieu de s’en prendre aux psys ou montages, elle préfère mettre le public face à ses contradictions. « J’ai le droit encore aujourd’hui d’avoir ma pudeur, cette retenue, par rapport à mon éducation, mes valeurs. Mais aussi par un passé et des blessures qui m’auront affectée profondément, mais également marqué mes proches« .

Elle en dit trop… ou pas assez !

Et quand on demande à Jennifer si c’est le physique d’Eddy qui l’a rebuté, elle se lâche complètement. « OUI il m’a plu dès que nos regards se sont croisés. C’est un très beau garçon charismatique avec un beau sourire. Nous avons énormément échangé avec beaucoup de respect et de sincérité. » Elle aussi évoque le montage de l’émission, mais n’est pas si sévère. Ouf, l’honneur est sauf ! « Tout n’a pas pu être montré à l’écran sinon ça serait plus long que Les Feux de l’amour (lol). » 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eddy | MAPR • S6 (@eddy_mapr6)

D’ailleurs, que ce soit dans la voiture ou lors de la soirée, elle nous précise qu’ils ont pu « rapidement pu constater [leurs] points de compatibilité. » Elle nous demande juste un peu de patience ! Comme les autres candidats, Jennifer n’a pas le droit de dire si sa romance est encore d’actualité ou si le divorce a été prononcé. Une chose est sûre. Ceux qui la prennent pour une blonde sans neurone ne vont pas être déçus du voyage ! « Si cela peut changer la mentalité un peu trop simpliste de certains qui jugent hâtivement sans connaître, ce serait formidable et je n’aurais pas perdu mon temps » !