Julian Bugier (JT 13H) atomisé et insulté sur la Toile après son reportage sur France 2, aïe ça pique

Les français en ont marre de l'inflation, et ce n'est pas la prime proposée par le gouvernement qui peut combler les découverts. La guerre entre la Russie et l'Ukraine touche bien des pays puisqu'en voulant couper du monde le pays de Vladimir Poutine, une flambée des prix était attendue. Elle est malheureusement déjà là.

© France 2

Une guerre entre deux pays aux nombreuses répercussions 

Aujourd’hui, il est évidemment difficile de passer à côté de l’actualité internationale avec l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Vladimir Poutine souhaite annexer ce pays souverain qui faisait autrefois partie de l’URSS, l’État fédéral dissolu fin 1991, lors des derniers jours de la guerre froide. Si Emmanuel Macron est en contact privilégié avec le président Russe depuis le début de la guerre, la France s’oppose à cette guerre inhumaine qui ne s’en prend pas seulement aux soldats adverses, mais également aux civils qui périssent par centaines.

Les pays membres de l’OTAN ne souhaitent pas rejoindre la guerre à proprement parler en envoyant des soldats en Ukraine mais des armes et des ressources sont envoyés dans le pays, tandis que l’armée française se trouve désormais dans les pays voisins, pour empêcher une possible invasion des pays limitrophes. Le conflit doit être concentré en Ukraine en espérant une rapide entente. 

Si aucune armée n’est envoyée sur place, les sanctions envers la Russie tombent déjà. De nombreuses marques ont décidé de fermer leur magasin dans le pays (Puma, Apple, McDonald’s, H&M, Zara…), les grands studios de cinéma ne sortent plus leurs films et les banques russes sont exclues du réseau bancaire Swift. La Russie doit se transformer en île, c’est du moins le souhait des alliés à l’Ukraine qui veulent envoyer un message fort à Poutine. Son action ne sera pas sans sanction. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vladimir 🇺🇦 (@nezalezhnii)

Une hausse des prix qui se ressent déjà en France 

En revanche, si les sanctions tombent bien pour la Russie, cette guerre a des répercussions en France. La Russie est par exemple un important exportateur de gaz, mais aussi de pétrole et d’électricité. Par conséquent, le prix de ces matières augmente drastiquement, à tel point que la pompe à essence affiche déjà des prix au litre autour de deux euros. Il en a fallu bien moins pour créer le mouvement des gilets jaunes, et cela rend la prime inflation bien obsolète. 

Le magazine Capital détaille l’augmentation des prix ainsi : « le diesel a augmenté de 14 centimes en une semaine, soit le double de l’essence, et devient donc le carburant le plus cher. Affiché à plus d’1,88 euros, il est même parfois à plus de deux euros dans certaines stations-service. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julian Bugier (@julian.bugier)

Julian Bugier: Les astuces du journal de France 2 pour faire des économies 

Dans son journal, Julian Bugier a évidemment évoqué la question de cette hausse spectaculaire des prix. Pour l’occasion, il reçoit la chroniqueuse Dorothée Lachaud qui rappelle que l’augmentation du gaz va toucher 10.5 millions de français qui l’utilisent pour cuisiner ou se chauffer. Elle a ainsi voulu donner un conseil à ces français qui la regardent : « un petit geste qui pourrait rapporter beaucoup« .

Elle conseille de baisser la température moyenne de son habitation de 1 degré. Cette légère baisse représente 134 euros d’économie par an. Par les temps qui courent, c’est évidemment une nouvelle qui peut en aider plus d’un. Julian Bugier en est conscient : « Oui 134 euros par an c’est pas mal, on prendindique-t-il, sans réaliser que cette petite phrase provoque à ce moment-là la colère d’un français qui l’exprime aussitôt sur Twitter : 

« #JT13H@JulianBugier qui ne connaît rien du tout à la misère avec son salaire de 5000€ par mois minimum qui te dit « ah c’est pas mal 134 € d’économie par an si tu baisses le chauffage de 1 degré ». Connard ! »

Le débat est souvent lancé sur les réseaux sociaux : les personnalités médiatiques comme les politiques et les journalistes qui parlent du quotidien des français sont-ils réellement conscients des difficultés qu’ils ont au quotidien pour boucler dans le vert les fins de mois ? Cependant, attaquer de la sorte Julian Bugier qui fait simplement son travail n’aide pas le débat. Pas sûr que le journaliste prenne en compte cette attaque gratuite, alors qu’il travaille justement dans un journal qui met en avant des conseils pour aider les plus précaires des français à faire des économies