Kad Merad complètement méconnaissable en femme, de nombreuses stars se moquent de lui

Le comédien semble avoir repris le boulot. Et pour fêter la rentrée, il n'a pas hésité à partager deux clichés sur Instagram sur lesquels il apparaît tout simplement méconnaissable. Kad Merad n'a jamais hésité à jouer avec son physique et n'a pas peur des déguisements et du maquillage. Et il le prouve une nouvelle fois. Beaucoup d'amis à lui ont réagi à ces photos avec beaucoup d'humour, de moqueries mais surtout, et avant tout, de bienveillance.

© COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Un comédien prêt à tout pour son art

Si Kad Merad est l’un des acteurs français les plus appréciés par le public, c’est qu’il se donne à fond pour faire ce qu’il aime. A la fois acteur et réalisateur (il a réalisé trois films), il se glisse dans la peau de ses personnages avec une facilité déconcertante. Et depuis l’incroyable succès de Bienvenue chez les ch’tis, film qui l’a révélé auprès d’un maximum de personnes (il a été vu par plus de 20 millions de spectateurs en France) il n’a pas perdu son capital sympathie.

Sa passion vient sans doute de ses parents qui n’ont pas tenté de le dissuader de réaliser ses rêves, bien au contraire. En effet, Mohamed Merad et Janine Béguin ont toujours été derrière lui, même si ses choix de carrière pouvaient, à l’époque, paraître loufoques : « J’ai la chance d’avoir des parents qui ne m’ont pas empêché, qui m’ont fait confiance et qui ont cru en moi« .

On imagine que le comédien est pareil avec son fils. Il est l’heureux papa de Khalil, né de sa relation avec l’écrivaine Emmanuelle Cosso-Merad. Et ce dernier veut aussi évoluer dans le milieu du cinéma : « Mon fils veut être réalisateur et j’essaie de le soutenir. Il n’y a rien de plus beau que d’avoir une vraie passion, même si c’est difficile« . Kad Merad est bien placé pour le savoir. Mais il sait aussi que les rêves ne se réalisent que si on y croit réellement. Sans doute commence-t-il déjà à donner des conseils à son fils. Car si sa carrière d’acteur est bien remplie, il a eu l’occasion de passer également derrière la caméra : pour Monsieur Papa en 2011, Mais qui a retué Pamela Rose en 2012, et pour la série Marseille, en 2016. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kad Merad (@merad.kad)

Kad Merad méconnaissable sur Instagram

Si l’acteur est si apprécié du grand public, c’est qu’il sait comment les faire rire. Et pour cela, son corps est son meilleur ami. Il n’hésite pas à jouer avec. Maquillage, déguisements et perruques sont ses alliés. Et il ne se cache pas, bien au contraire. Sur Instagram, pour fêter la rentrée, il a publié un selfie sur lequel il apparaît déguisé en femme. Et l’acteur est tout simplement méconnaissable.

Cette photo a beaucoup fait rire les internautes qui ont liké la publication en masse : plus de 12 000 mentions j’aime en moins de 24 heures. Les célébrités qui connaissent pour certaines Kad Merad dans la vie n’ont pas manqué de réagir.

L’as des fourneaux et présentateur star de M6 Cyril Lignac a déclaré : « Tu es mon idole » avec des émojis qui pleurent de rire. De son côté, le chanteur Matt Pokora a écrit « Quelle vie » avec ce même émoji, ainsi qu’un cœur. Les internautes ont mis en avant le fait que l’acteur ressemble beaucoup à Robin Williams dans Mrs Doubtfire, film dans lequel l’acteur américain se déguisait en femme pour garder en secret ses enfants. Une autre internaute s’est amusée à renommer Kad Merad en Kate Merad, un nom qu’il porte très bien, avouons-le.

Et l’acteur ne s’est pas arrêté là. Juste après, il a publié une nouvelle photo de lui, encore une fois déguisé. Mais cette fois-ci, il n’est pas en femme, mais en veillard avec une improbable coupe de cheveux. « Et surtout bon dimanche » écrit le comédien qui semble énormément travailler, tout en s’amusant, en cette rentrée. On se demande ce qu’il nous prépare mais on a déjà hâte de le voir enfiler différents costumes.

Ses fans pourront en tout cas le retrouver très bientôt au cinéma. Il sera en effet à l’affiche, dès le 1er septembre, du film Un triomphe, qui s’inspire d’une histoire vraie. Il y joue un prof de théâtre chargé de monter une pièce avec les détenus d’une prison, d’abord peu enclins à participer à un tel projet. Un long métrage qui devait sortir en décembre dernier mais qui a dû être repoussé du fait de l’épidémie de covid-19.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kad Merad (@merad.kad)