Kate Middleton brise le silence sur le harcèlement subi, de la torture !

Derrière son sourire, Kate Middleton dissimule une énorme blessure. En effet, dans son adolescente, ses petites camarades n'étaient vraiment pas gentilles avec elle. Mise de côté, elle s'est senti rejetée une bonne partie de son existence. Quelle tristesse ! Objeko fait le point sur cette période difficile.

© EAMONN M. MCCORMACK/ GETTY

Fans de de Kate Middleton, vous risquez d’être surpris en découvrant son histoire. En effet, la femme de William a une part d’ombre !

Kate Middleton au plus mal !

Cela fait déjà dix ans que Kate Middleton fait partie de la famille royale. Plus qu’une révélation, c’est un lien indéfectible se crée entre elle et le peuple britannique. D’ailleurs, elle n’a de cesse que de faire des clins d’œil à sa belle-mère, la princesse Diana. Partie trop tôt, elle est encore belle et bien présente dans l’esprit des fans. De ce fait, sa bru a réussi à redonner confiance à son époux encore fragilisé par cette immense perte, mais aussi pour affronter les épreuves du quotidien. Mieux que personne, elle respecte les règles du protocole, mais toujours avec le sourire. Or, à en croire certains tabloïds, la route a été longue avant qu’elle arrive à être sereine. On vous dévoile tout !

Une enfance faite de brimades insupportables

Kate Middleton a fait ses études dans cet internat. Qui pourrait croire en voyant cette brochure que l’expérience s’est transformé en cauchemar pour la femme du prince William ? Loin d’être un cadre qui appelle à la zen attitude, une source proche déclare que ce lieu abrite d’énormes secrets. Tout d’abord, les professeurs mettent tellement la pression à leurs élèves qu’il est difficile de s’en sortir sans y laisser une partie de son âme.

En conséquence de quoi, il y avait énormément de rivalité entre les adolescentes. Et c’est Kate Middleton qui en a fait les frais. Selon nos confrères, entre l’ambition et la compétition, il n’y a qu’un pas. « Tout le monde voulait être la meilleure, la plus en forme, la plus jolie. » Pas du tout dans cet état d’esprit, la jeune femme s’est alors murée dans sa carapace, au point de sombrer totalement dans la dépression nerveuse.

Kate Middleton a toujours été une fille joyeuse et jolie. Elle n’a jamais à forcer le trait ni à faire des efforts pour surveiller son alimentation. Donc, le pire de tout arrive, on la jalouse. Dès lors, on la qualifiait de trop « maigre » et elle entend des horreurs sur son compte. Certaines se permettent de la taquiner sur sa personnalité enjouée. En somme, elle « se démarquait pour les mauvaises raisons » ! Quelle tristesse de ne pas être apprécié pour notre bienveillance, mais uniquement à cause de ça ! C’est la double peine… comment va-t-elle se remettre de cette période de turbulences ?

Une renaissance !

Obligée de fondre dans la masse pour de se faire oublier, Kate Middleton a développé un trait de sa personnalité, la résiliente. Plus que de la survie, elle a vraiment essuyé les plâtres avant d’en arriver là où elle en est aujourd’hui !

D

Du reste, il suffit de comparer son comportement avec celui de sa belle-sœur, Meghan Markle. L’une a tenté de s’affranchir. L’autre s’accommode de tout, en se disant qu’après la pluie, vient le beau temps. Si on devait faire un sondage parmi le personnel du palais, il y aurait des choses à dire. Cependant, les avis sont unanimes sur le sujet Kate Middleton.  « Elle s’est si bien intégrée. Elle garde la tête baissée parce que l’enjeu de devenir reine est si important. Donc, elle prend exemple et parle maintenant comme elle ! »

Et maintenant ?

Toujours dans la retenue, elle arrive à peser le pour et le contre dans toutes les situations, même les plus dramatiques. Encore récemment, aux obsèques du prince Philip, elle avait tendu les bras à William. En coulisses, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour dénouer le conflit qui l’oppose à son aîné. On dirait qu’elle a un sixième sens. En tout cas, la tête sur les épaules, on sait à quel point cela doit être compliqué de gérer son image quand on fait partie d’une telle famille. Malgré tout, le peuple britannique ne cesse de faire ses louanges et apprécie vraiment l’éducation qu’elle donne à ses enfants. La boucle est bouclée, et surtout pourvu que ça dure ! À la rédaction d’Objeko, on l’adore !