La charcuterie augmente le risque de cancer du côlon ? L’agence sanitaire alerte

Le jambon est un aliment très consommé mais également dangereux !

© Françoise Pradier – La charcuterie augmente le risque de cancer du côlon ? L’agence sanitaire alerte

Le jambon est un aliment qui est grandement consommé en France. Et ce dernier est notamment souvent présent dans des plats qui sont faits rapidement. Mais il semblerait que sa consommation augmenterait le développement du cancer du côlon !

Le jambon, un aliment populaire !

C’est un aliment qui ne semble pas connaître la crise en France et dans de nombreux autres pays.

En effet, ce dernier est souvent consommé sur le fil, ou dans des plats qui sont plus sophistiqués. 

Ainsi, il existe de nombreuses variétés, qui peuvent avoir différents goûts. Et certains jambons sont plus adaptés à certaines recettes, ce qui aura un impact plus spécifique.

Il faut notamment savoir que le jambon est un aliment qui est très apprécié, et nous en avons tous déjà mangé un jour. Ainsi, ce dernier est notamment grandement consommé tous les jours et c’est un aliment qui ne connaît pas la crise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BY THE POOL (@bythepoolbangkok)

Cependant, il semblerait que consommer ce produit puisse aboutir à des problèmes de santé. Et cela concerne de nombreux aliments, ce qui aura alors comme effet de modifier certaines habitudes alimentaires.

Mais consommer du jambon serait dangereux pour la santé, car cela pourrait augmenter le risque de développer le cancer du côlon.

Consommer du jambon serait dangereux ?

Il faut savoir que chaque aliment peut avoir différents composés.

En effet, les aliments que nous consommons ne sont pas tout aussi naturels qu’auparavant. Ainsi, il faut déjà mettre en contexte la société actuelle, ce qui explique cet aspect.

Pour cela, il faut savoir que l’industrialisation et le manque de temps mènent à la production de produits de moins bonne qualité. Mais pas seulement, car cela peut également avoir comme effet d’apporter des nutriments divers et variés. 

Cela va augmenter la conservation du produit, ou garantir une esthétique qui donne envie de l’acheter. Nous en sommes tous conscients, mais cela ne nous empêche pas de consommer ces aliments. Ainsi, le jambon est un produit alimentaire qui est également concerné par ces aspects.

Mais ce dernier peut représenter un véritable risque auprès de votre santé. En effet, divers aliments peuvent avoir des effets plus ou moins néfastes sur notre santé. Comme les aliments qui peuvent avoir une transformation, ou les aliments qui sont faits en plus grande quantité.

Et selon le Journal du dimanche du dimanche 10 juillet, l’autorité sanitaire aurait, pour la première fois, reconnu que le risque de cancer lié aux nitrites, ces conservateurs controversés présents dans la majorité de nos charcuteries et produits de salaisons, était bien avéré.

Ce sont les additifs qui rendent le jambon rose qui semblent responsable de cette augmentation de risque.

Le communiqué suivant a été dévoilé : « Nous avons suffisamment d’éléments scientifiques pour dire qu’il faudrait s’en passer.

Cependant, les industriels souhaitent toujours avoir le droit d’utiliser cet additif. Ce dernier semble également avoir un aspect esthétique et plus attrayant pour les personnes qui voient le produit.

Mais de nombreuses questions sont soulevées sur cet aspect très spécifique.

Un additif indispensable ?

Nombreux sont les aliments qui possèdent différents additifs. Mais le jambon est certainement un produit qui en contient une énorme partie, ce qui peut représenter un risque de développer un cancer du côlon.

Pour rédiger le rapport, l’Anses a fait appel à treize chercheurs de différentes spécialités (chimie, microbiologie, toxicologie…). Et tous ses chercheurs se sont mis en accord pour donner un résultat concluant. Ainsi, ils ont confirmé un lien entre le risque du développement du cancer du côlon et l’exposition aux nitrites.

Le député Modem Richard Ramos précise la chose suivante, soulignant que ce lien n’a pas été fait auparavant : «  L’Anses reconnaît enfin que la charcuterie tue et pointe même un danger pour les bébés« .

Il s’agit d’un « tournant historique et politique », estime de son côté Guillaume Coudray, auteur de Cochonneries. Pour les chercheurs qui ont mené cette étude, ces derniers précisent qui faut limiter sa consommation.

Le tout, dans le but de faire un système de sécurité alimentaire, prévenant ainsi le risque de développer ce type de maladie qui peuvent devenir très dangereuses.

Sachez que si vous voulez obtenir plus de détails dans cette collection entre la consommation de jambon, et le développement du cancer du côlon, un rapport sera donné mardi prochain.