Laurent Baffie a frôlé la mort, il raconte la peur de sa vie avec sa soeur à l’âge de 3 ans

On savait que Laurent Baffie avait la répartie facile. Or, derrière sa carapace en titane, se cache un être sensible qui revient de loin. Tout petit, il a failli y passer ! Objeko vous raconte les tenants et les aboutissants de cette sombre histoire.

Laurent Baffie a frôlé la mort, il raconte la peur de sa vie avec sa soeur à l’âge de 3 ans
© France 2

S’il avait su, Laurent Baffie n’aurait jamais défié le sort. Victime d’un accident avec sa sœur, soixante ans après, il en tremble encore.

Laurent Baffie encore choqué par cette histoire

Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessus, Laurent Baffie n’y va jamais avec le dos de la culière. Quand il n’aime pas quelqu’un ou bien lorsqu’il sent des faiblesses chez son interlocuteur, il s’engouffre dans cette brèche. Avec un peu de recul, il estime que son attitude pouvait être méchante gratuitement. Sans citer de nom, avec la complicité de Thierry Ardisson, il déplore s’être quelques fois « acharné sur des petites chanteuses, un peu timides ». Souhaitant se dédouaner ou se racheter une conscience, il regrette son comportement pas vraiment « très classe« . À votre avis cher lecteur d’Objeko, une fois cette faute avouée, va-t-elle être à demi pardonnée ? Récemment, les internautes critiquent son changement de look. En passant par la case chirurgie esthétique, sa métamorphose agace autant qu’elle éblouit. Toujours est-il qu’il va également en profiter pour raconter une terrible histoire à nos confrères de YouTube. En apprenant cette histoire, on le regardera plus de la même manière.

Quel cauchemar !

D’ordinaire si discret sur sa vie privée, Laurent Baffie ne donne que très peu d’informations sur son existence. Même sous la torture, il ne dira rien de ses souvenirs d’enfance. Or, ce jour-là, il va briser le silence et raconte ce moment de panique. Haut comme trois pommes, le petit garçon est insouciant comme les autres. Alors qu’il se trouvait en compagnie de sa sœur de deux ans son ainé, ils commettent un impair qu’ils ne se pardonnent toujours pas. Lorsqu’ils aperçoivent ce « trou vers lequel il ne faut pas aller« , ils décident forcément de s’y ruer. Après tout, ce sont les vacances et il faut en profiter pleinement de ce séjour en Italie. Ils ignorent encore que leur équilibre va basculer et mettra beaucoup de temps avant de revenir à la normale. Dire que ces quelques minutes auraient pu leur être fatales !

En dupant l’attention de leurs parents, ils sont convaincus que ce petit jeu est une bonne idée. Or, la chute dans cet orifice va avoir des conséquences fâcheuses pour la suite de l’aventure. Laurent Baffie a trois ans. Par conséquent, il ne sait pas comment gérer ce genre de situation. Donc, il va alors avoir une attitude qui va les faire sombrer un peu plus dans la douleur. « Je me raccroche à elle, mais elle n’a pas le niveau pour me sauver. » Au lieu de lui filer un coup de pouce, il précipite sa complice dans sa chute. Les larmes dans les yeux, il compare son geste désemparé à une noyade involontaire.

Laurent Baffie lui doit la vie

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Génération2 (@generationdeux.fr)

Même s’ils appellent à l’aide leurs parents, ces derniers ne semblent pas saisir immédiatement l’ampleur du désastre. Or, dans ces moments-là, chaque seconde compte. Pire encore, leurs géniteurs traduisent ce jeu d’une étrange manière. Pensant qu’ils sont en plein amusement, ils se contentent de leur sourire ou de les saluer. Sauf que la réalité est à l’opposé d’un instant de complicité entre un frère et une sœur. L’humoriste estime qu’ils étaient « en train de mourir« . Rien que ça !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Isabelle Yvos (@isabelle_yvos)

Ouf, un maitre nageur qui passait par là se rend rapidement compte du danger. Dévoué à son prochain, il leur tend la main dont ils avaient éperdument besoin et les ramène sur la Terre ferme. Dans les heures qui ont suivi, Laurent Baffie et sa sœur sont dans un état déplorable. En plus du choc psychologique, ils passent leur temps à vomir « du sable, de l’eau, tout ce que tu veux. » Plus que jamais, il estime avoir vu la grande Faucheuse en face. La rédaction d’Objeko comprend alors que c’est sans doute pour ça qu’il veut croquer la vie à pleines dents. La seule qui a réussi à lui couper son sifflet, c’est la mère de ses enfants Sandrine. Lorsqu’il a croisé son regard, plus aucune vanne n’arrive à sortir de sa bouche. Prêt à mouiller sa chemise pour sa petite famille, il les surveille comme le lait sur le feu. Mieux que personne, il sait qu’un accident est si vite arrivé !

Merci à nos confrères de C*l Sec

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.