Le chèque alimentaire versé dès cet été, le montant fait tourner les têtes

Que sait-on des modalités du chèque alimentaire promis par Emmanuel Macron ?

© capture facebook-Le chèque alimentaire versé dès cet été, le montant fait tourner les têtes

On en entend parler depuis des mois : le chèque alimentaire sera bel et bien versé en 2022. Emmanuel Macron l’a promis avant sa réélection à la présidence de la république, un grand nombre de français va profiter de ce petit coup de pouce financier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Femme Actuelle (@femme_actuelle)

Le chèque alimentaire versé dans le courant de l’année 2022

Depuis le mois d’avril 2022, l’équipe d’Emmanuel Macron annonce la mise en place du chèque alimentaire. Cette aide financière était annoncée pour l’après élection. Aujourd’hui, nous ne connaissons toujours pas son montant avec exactitude. Cependant, des propositions chiffrées ont été formulées à l’Assemblée. Il se situerait entre 30 et 60 euros. Quant au coût total pour l’État, il s’élèverait à plusieurs centaines de millions d’euros.

Nous ne connaissons pas non plus la date exacte de versement du chèque alimentaire. Ce qui est sûr, c’est que le dispositif sera mis en place cette année pour favoriser le pouvoir d’achat de nombreux français. Et en ce qui concerne les bénéficiaires, il semble que l’État veuille privilégier les 18/25 ans bénéficiant de revenus précaires. Les familles les plus modestes seront, elles aussi, concernées par cette aide financière. En mars 2022 au micro de « France Bleu« , Emmanuel Macron avait même évoqué les classes moyennes en énumérant les bénéficiaires du chèque alimentaire.

Un dispositif qui vise à privilégier les circuits courts

Bien conscient que des millions de français n’ont pas accès aux productions locales et de qualité, le gouvernement souhaite offrir ce coup de pouce qui doit permettre aux familles les plus modestes de consommer des produits alimentaires français. En effet, le chèque alimentaire n’est pas une simple aide financière. Il vise également à orienter la consommation des français vers les circuits courts. L’objectif du gouvernement est d’offrir la possibilité à tous d’acheter des produits biologiques ou dotés de labels qualité.

Ainsi, le gouvernement soutient indirectement les producteurs locaux. En effet, si les consommateurs dépensent leur chèque alimentaire dans les circuits courts, il fera également le bonheur des producteurs français. Mais cette idée ne fait pas l’unanimité.

Naturellement, la grande distribution n’est pas très emballée à cette idée de privilégier les circuits courts et les productions locales. Le 27 avril sur « BFM Business », Michel-Edouard Leclerc, directeur du groupe E.Leclerc, s’exprimait au sujet du chèque alimentaire : « Ce qui serait dommage, c’est que l’on fasse des chèques alimentaires pour les Français, qui soient dépensés dans les commerces les plus chers ». Le chef d’entreprise a ajouté : « C’est un comble, si l’on fait un chèque alimentaire, c’est pour aider les gens qui ont peu d’argent, qui sont chez nous, chez Lidl, Aldi… »

Si les modalités du chèque alimentaire n’ont pas encore été déterminées, elles le seront sans tarder. En effet, les discussions reprendront au mois de septembre pour, enfin, aboutir à des réponses. En attendant, les députés ont évoqué une aide alimentaire d’urgence. Elle sera versée directement sur le compte bancaire des foyers les plus précaires. Le montant de cette aide est de 100 euros et 50 euros supplémentaires par enfant à charge.