Le monde du cinéma en deuil : cet acteur oscarisé de Marvel vient de décéder

Si même les super héros de Marvel ne sont pas éternels, que va-t-on devenir ? A l'annonce de la mort de cet immense comédien, on a l'impression que 2022 ressemble à un cauchemar. Objeko vous raconte son extraordinaire carrière au cinéma !

© DR

Fan de cinéma, voici une terrible annonce. Depuis les années 80, cet acteur nous a fait rire, pleurer, rêver. Qu’il va nous manquer !

Les fans de cinéma pleurent ce géant

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LaRiojaPost.com (@lariojapost)

Que c’est triste. Dans une moins d’une semaine, cet acteur de cinéma allait souffler sa soixante-douzième bougie. Durant son enfance, à cause de l’activité de son géniteur, il a parcouru la planète. Donc, il maîtrise plusieurs langues et se démarque des autres étudiants de sa génération. En intégrant la célèbre école d’art new-yorkaise Julliard, son regard sur les scénarii fait mouche. Pour autant, allergique au stress et aux paillettes, il a tout sauf la grosse tête. « Je ne suis pas à l’aise avec tout ça, l’idée de marcher sur le tapis rouge en smoking. » Lors des remises de prix, il compare ses collègues à des » hommes habillés en pingouins » et n’épargne pas la gent féminine. Elle abuse de la chirurgie esthétique ! C’est l’évidence. Son franc-parler va tellement nous manquer !

Une vie privée haute en couleur

À peine s’est-il envolé vers les étoiles que son fils Will prend les choses en main. À croire que tout était déjà planifié. Il va respecter le caractère pudique de son paternel en ne voulant (pour l’instant) pas divulguer ce qui s’est passé. « Il est décédé paisiblement, en famille, de causes naturelles ». Or, Objeko a fait sa petite enquête sur celui qui nous a offert tant de bons moments au cinéma. Au début de l’été 2018, les médecins lui annoncent un cancer de la prostate. Vu qu’il ne l’a pas pris à temps, ils ne peuvent pas trouver le traitement adapté. Si jamais cette rumeur se confirme, promis, on vous tient au courant !

Question vie privée, William Hurt avait du succès auprès des femmes. Au début, il tombe amoureux de sa consœur Mary Beth Supinger. Le couple s’installe au Royaume-Uni et tente de percer. Rien à faire. Si on veut avoir les faveurs des producteurs, il faut retourner dans le pays de l’Oncle Sam. À peine a-t-il posé sa valise à New York que le divorce est déjà prévu. Il goûte aux joies de la paternité avec trois femmes différentes, dont deux sont célèbres. Il s’agit de la danseuse d’opéra Sandra Jennings et de la comédienne Sandrine Bonnaire.

Ce pilier du cinéma américain était un caméléon… La preuve en images !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jack&Luk (@jacknluk)

Repéré par Ken Russel à la fin des années 70, il lui offre son tout premier grand rôle dans Altered States. Facilement repérable, on ne peut pas oublier ce personnage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jack&Luk (@jacknluk)

L’année d’après, il a fait une performance lumineuse. Sa collaboration avec la star de l’époque Katleen Turner donne le vertige. Bien avant son duo Michael Douglas, cette alliance fait des étincelles.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ulises jazmin (@myopinion01)

En 1985, il remporte le seul oscar de sa carrière au cinéma. C’était pour Kiss of the Spider Woman. En acceptant de jouer un bagnard homosexuel, il bouleverse tous les clichés du genre. Objeko vous précise qu’il a obtenu d’autres récompenses mais jamais d’autres, aussi prestigieuses. Qu’à cela ne tienne… relisez l’introduction, il n’aime pas la reconnaissance de ses pairs, il la fuit comme la peste!

Un changement de taille

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Haddonfield Mike (@haddonfieldmike78)

À l’écran, William Hurt accepte de se transformer pour ses rôles au cinéma. En 1983, on pense notamment à Gorky Park.

Quelques années plus tard, le réalisateur Woody Allen lui offre un rôle dans un chef d’œuvre du cinéma. Sorti au début des années 90, Alice va marquer un tournant dans sa carrière. Pour toujours, il lui sera reconnaissant.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par l snehal l (@___surreal____)

Ce savant excentrique dans Until the End of the World, aucun de fan de cinéma ne peut plus l’oublier. Et pour cause, on a tous rêvé de pouvoir redonner la vue aux personnes qui ne la possèdent pas. Surtout si cela arrive à cause d’un pénible accident…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Zombie Simon (@zombiesimon)

Sans conteste, Marvel a donné un coup de fouet à sa carrière au cinéma. Là cette fois, on pense à L’incroyable Hulk, Captain America, Avengers et Black Widow. Toutes générations confondues, on apprécie ce genre de film. Il mélange le texte des bandes dessinées des années 50 (comics) et nombre d’effets spéciaux du second millénaire.