Lucile (L’amour est dans le pré) affinée : son objectif de -10kg bientôt atteint ? Ses galères…

La vie de Lucile n'est pas un long fleuve tranquille. Depuis quelques semaines, elle est dans l'organisation de son mariage. Et pour être la plus belle des princesses, elle est consciente qu'elle doit perdre quelques kilos. Hélas, la chemin jusqu'à la réussite est semé d'embûches. Jugez plutôt !

©Voici

Depuis qu’on a connu Lucile dans L’amour est dans le pré, on adore suivre les rebondissements de son conte de fées. On fait le point !

Lucile, angoissée comme jamais !

Pour une majorité de gens, 2020 a été un cataclysme. En effet, après un enfermement pendant plusieurs mois, l’État déterre ce qu’est le couvre-feu, on met en place les gestes barrières ainsi que le port du masque. Or, pour Lucile, c’est tout l’inverse qui se produit. En regardant la quinzième saison de L’amour est dans le pré, le portrait de Jérôme l’interpelle. N’écoutant que son courage, elle s’empare de sa plus belle plume. Comme elle le confiera plus tard, les caméras de Karine Le Marchand ne lui ont jamais fait peur. Que ce soit au speed dating ou bien lors de la semaine à la ferme, Cupidon était aux premières loges. Le moins qu’Objeko puisse dire, c’est qu’il a visé en plein dans le mille ! Or, après presque deux ans d’amour, la jeune femme est en train de se remettre en question physiquement et moralement. On vous raconte tout dans les moindres détails !

Une fin d’année en fanfare

Juste avant d’assister au mariage de ses BFF Mathieu et Alexandre, Lucile nous annonce une merveilleuse nouvelle. Elle est enceinte de son premier enfant. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, la future maman indique avoir choisi les parrains. Eh oui cher lecteur, vous l’avez sans doute déduit, il s’agit de ceux qui ont fait pleurer toute la France. Depuis le premier épisode, les deux couples ont un coup de foudre amical. Dans les bons et dans les pires moments, ils se soutiennent contre vents et marées. Au mois d’octobre, princesse Capucine pointe le bout de son nez. Certes, durant la grossesse, les kilos se sont installés et ils ont du mal à partir. Que celle qui n’a pas pris un gramme pendant ces neuf mois d’attente nous jette la première pierre !

Deux mois après la venue de la cigogne, Jérôme demande à Lucile de l’épouser. Pour preuve, cette photo au pied du sapin illumine le quotidien des abonnés. Décision est prise de l’organiser durant l’été. Comme elle a beaucoup de temps avant l’échéance, Lucile se motive pour enfin dégager ses anciens complexes. La robe de ses rêves l’attend sûrement en magasin. Dans cet article, Objeko vous offre un indice taille en vous narrant les coulisses des premiers essayages. On ne voit pas la silhouette de l’heureuse élue, mais un bon de sa traîne. Donc, afin d’être certaine de la fermer sans en défaire la moindre couture, le régime est la seule solution. C’est parti !

Et là, c’est le drame !

Trente jours après la demande en mariage de Jérôme, la balance de Lucile affiche 3,3 kilos de moins. C’est vraiment encourageant. Il faut qu’elle poursuive ses démarches en ce sens. Hélas, en coulisses, elle redoute qu’un événement risque de réduire ses efforts en bouillie. Ça n’a pas loupé ! Aïe, que s’est-il passé pour qu’elle fasse le chemin en sens inverse ? On vous dit tout !

Sincère avec ses fans, Lucile profite d’un live pour faire le point. Oui, effectivement, elle avait perdu au moins 4 kilos. Or, à cause des « dégustations traiteurs, du salon de l’agriculture, des amis à la maison », la stagnation s’invite dans son quotidien. Tout en déplorant qu’il n’y ait pas plus de kilos éliminés, elle retrouve soudain la motivation d’autan. « Je continue, je ne lâcherai rien » ! Vous devez le savoir cher lecteur, la privation n’est pas le remède pour mincir. En réalité, c’est l’effet inverse. De fait, l’organisme stocke, il a tendance à puiser dans les réserves au lieu de fondre comme neiger au soleil. Optimiste, elle ne perd pas de vue son objectif, mais souhaite que les choses se fassent naturellement, sans tirer sur la corde !

Courag Lucile !

À ses fans qui lui reprochent de ne pas aller vite et que le grand jour approche, elle se saisit de la perche et botte en touche. « Une perte linéaire et radicale ne serait pas bonne. Il ne faut pas que je sois frustrée, sinon je ne tiendrai pas dans la durée. Il s’agit avant tout de la santé et de profiter quand même de la vie. » Et aux curieux qui voudraient savoir combien il lui reste, elle déclare être à la moitié du chemin.

Capture d’écran (c) Instagram (c) jeromeetlucile

Va-t-il y parvenir à temps ? Tel que l’atteste la publication ci-dessus, elle s’en donne les moyens. Au programme, séances de sport agrémentées de quelques rendez-vous pour avancer dans les préparatifs. Récemment encore, elle se questionnait sur le motif de la pièce montée mais pas sur la recette. Nous lui envoyons tout notre soutien !