Maisons de retraite : voici qui sont véritables actionnaires des Ehpad en France

Voici quelques chiffres pour découvrir en quelques lignes les actionnaires des EHPAD en France.

© Ravi Patel / Unsplash

Retraite: En France se trouve des groupes leader des maisons de retraite comme Orpea ou encore Korian par exemple. Mais derrière ces sociétés ? Dans cet article, la rédaction d’Objeko, a décidé de tout vous dire sur le sujet. Vous allez voir, tout ce qui se passe, n’est pas vraiment glorieux. Un scandale a même éclaté il y a quelques jours. Vous êtes prêts ?

Une inégalité entre les départements

Avec pas moins de 600 000 lits, la France offre globalement 1 place en EHPAD pour 10 personnes de plus de 75 ans, âge correspondant à l’âge moyen d’entrée en établissement. Pour autant, on observe une véritable inégalité entre les départements. Par exemple, en Ile de France ou encore en PACA, le taux d’équipement est inférieur ou égal à 8 places pour 100 personnes. Dans le même temps, en Bretagne ou dans les Pays de la Loire, le taux d’équipement est supérieur à la moyenne nationale.

Pour le tarif, c’est la même chose. On observe également une différence entre les départements. Sur Paris, par exemple, le tarif mensuel moyen est de 3 798,30 €, 3 376 € dans les Hauts de Seine et 2 991 dans les Yvelines. A l’opposé, dans le Cantal, la Haute-Saône, l’Aveyron, la Meuse, celui-ci est inférieur à 1 800 €. Mais pourquoi cette divergence ? Eh bien, c’est très simple. Elle s’explique en partie par l’offre. Plus vous avez de lits, plus le tarif a tendance à être moins élevé.

Des investissements rentables dans les maisons de retraite

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) peuvent être publics, privés commerciaux ou associatifs. En France, les trois-quarts sont publics ou associatifs, 24% sont des établissements privés à but lucratifs. Et les leaders dans ce domaine, sont : Orpea et Korian. Les 2 groupes possèdent un ensemble de 80 000 lits positionnés sur un peu plus de 700 établissements spécialisés. A eux deux, ils collectent un chiffre d’affaire de 5,8 Milliards d’€ réparti de manières assez équitable.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’actu politique (@lactupolitique)

Mais derrière Orpea et Korian, se cachent en réalité des actionnaires. En effet, pour le premier cité notamment, il est majoritairement détenu par un fond de retraite canadien et un autre fond peugeot invest, appartenant à la famille Peugeot. Concernant Korian, ce sont des actionnaires comme Predica, filiale assurance du credit agricole et le groupe de protection sociale malakoff mederic, qui sont derrière.

Orpea dans le viseur

Retraite: Depuis quelques jours, Orpea est dans le viseur de la justice. En effet, ce mercredi 26 janvier, le journaliste Victor Castanet, a publié les conclusions de trois ans d’enquête dans son livre Les Fossoyeurs. Selon le livre, la société rognerait sur ses dépenses afin de faire des économies dans les quelque 370 maisons de retraite qu’elle gère en France, au point que les personnes âgées qui y vivent sont maltraitées. Repas limités au strict nécessaire, couches adultes rationnées, odeurs de pisse, c’est un véritable scandale. Suite à cette découverte, le gouvernement, n’a pas eu d’autres choix que de réagir.