Maladie d’Alzheimer : ces aliments sont à bannir pour éviter les risques de démence

Une nouvelle étude a mis en lumière les effets néfastes de la malbouffe sur la santé mentale.

© Par Dr Alfred SAILLON-Maladie d’Alzheimer : ces aliments sont à bannir pour éviter les risques de démence

D’après une étude chinoise, la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence sont plus susceptibles de se développer suite à une consommation excessive d’aliments bien spécifiques.

Aliments ultra-transformés et maladie d’Alzheimer, un lien mis au jour ?

Cette étude met au jour la dangerosité des aliments ultra-transformés. En effet, ces derniers s’avéreraient néfastes pour la santé cardiovasculaire et augmenteraient les risques de développer des cancers. De plus, les produits alimentaires évoqués seraient susceptibles de dégrader notre santé mentale s’ils sont consommés à l’excès. Les études ayant tenté de révéler les effets néfastes des aliments transformés sont nombreuses. En 2019, c’est une étude américaine qui a mis en lumière les conséquences de la malbouffe sur la santé mentale.

Récemment, de nouvelles recherches ont confirmé le lien entre la consommation excessive d’aliments transformés et les risques de démence. Parmi ces risques : la maladie d’Alzheimer. La dernière étude chinoise a analysé les données de plus de 72 000 participants âgés de plus de 55 ans. Tous étaient en bonne santé au début de l’étude scientifique. Tout au long de celle-ci, les chercheurs ont récolté des informations sur leurs habitudes alimentaires tout en considérant leurs antécédents médicaux. Les analyses ont finalement révélé que les produits transformés augmentaient les risques de développer une maladie du type Alzheimer.

Lorsque l’on parle d’aliments ultra-transformés, on fait référence à de la nourriture riche en sucres, en sel, en graisses et en additifs de toutes sortes. En revanche, ces aliments ne renferment que peu de vitamines, de fibres et de minéraux. En définitive, ils n’offrent rien de bon à notre organisme.

Voici les principaux produits mis en cause :

  • La charcuterie renfermant des nitrites
  • Les plats préparés avec de la viande reconstituée
  • Les sodas
  • Les plats déshydratés
  • Tous les biscuits, gâteaux et pâtisseries industriels
  • Les desserts renfermant des arômes artificiels
  • Les plats cuisinés tout prêts

Manger sainement pour préserver sa santé mentale

D’après l’étude réalisée par les scientifiques chinois, retirer ces aliments de son quotidien permet de réduire les risques d’être atteint d’une maladie du type Alzheimer. L’équipe de recherche a même révélé des chiffres précis : une réduction de consommation d’aliments transformés de 10 % pourrait faire baisser les risques de démence de 19 %. Ainsi, les chercheurs ayant travaillé sur cette étude ont conclu : « Une consommation plus élevée de produits ultra-transformés était associée à un risque plus élevé de démence, tandis que le remplacement des produits ultra-transformés par des aliments non transformés, ou peu transformés, était associé à un risque plus faible de démence. »

Pour préserver sa santé et limiter les risques de développer des maladies, mieux vaut donc privilégier des aliments sains et faits maison. Les légumes frais, la viande non transformée, les œufs frais et tous les produits qui ne sont pas issus de l’industrie sont bien plus bénéfiques pour l’organisme. Si vous avez des doutes sur la toxicité des aliments que vous achetez en magasin, gardez en tête cette information relayée par Santé Publique France : 80 % des aliments ultra-transformés sont classés C, D ou E au nutri-score. Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour prendre soin de vous et de votre santé mentale !