Malika Ménard : ses nouvelles émouvantes de son père victime de la maladie de Charcot

N'est pas Malika Menard qui veut ! Entre deux magnifiques projets, la jeune femme volet au chevet de son géniteur. En effet, même si leur passé n'est pas joyeux, elle compte bien profiter de chaque seconde en sa compagnie. Objeko fait le point !

©par ALEXANDRE V-Malika Ménard : ses nouvelles émouvantes de son père victime de la maladie de Charcot

La vie de Malika Menard n’est pas un long fleuve tranquille. Celle qui a cherche le prince charmant se fait du souci pour son père !

Malika Menard, plus bouleversée que jamais

Il y a douze ans, le conte de fées de Malika Menard commence. Élue plus belle femme de France, elle parvient enfin à tourner la page sur son enfance difficile. En effet, derrière son magnifique sourire, elle dissimule d’horribles blessures. Le moins qu’Objeko puisse dire, c’est qu’il lui en a fallu du courage pour en arriver là ! Une fois son mandat de princesse terminé, elle reprend le chemin des études. Par contre, elle laisse tomber le droit et se dirige vers une école de journalisme. À l’instar de nombre de ses collègues, elle multiplie les projets. Son objectif est de s’inscrire dans la mémoire des téléspectateurs. Qu’elle se rassure, personne ne l’oubliera de sitôt !

Des relations en dents de scie

Capture d’écran (c) Instagram (c) malikamenard14

Pas encore à l’école primaire, Malika Menard affronte la plus douloureuse épreuve de son existence. En effet, le divorce de ses parents, c’est la fin de son insouciance. Pendant plusieurs années, elle ne recroisera pas le chemin de son géniteur. Aussi, avec son frère Raphaël, elle s’accroche aux rares instants de bonheur. Dans les colonnes de Gala, elle tombe le masque. « Je ne comprenais pas grand-chose. Je vivais au jour le jour sans savoir quand je reverrais mon père. » Comme pour se protéger, elle semble avoir volontairement occulté cette partie. Par contre, le contenu de ses coups de téléphone est gravé dans son esprit. Or, les conversations se suivent et se ressemblent. Pas question d’évoquer un potentiel retour à la normale. Tout autour des « devoirs [et plus largement de] l’école… »

Finalement, juste avant le collège, elle aura l’occasion de le revoir et d’échanger avec lui. Nettement plus mature que ses camarades, Malika Menard essaiera d’organiser son temps libre en fonction de ses deux parents. Cher lecteur d’Objeko, si vous voulez en savoir plus sur cette période, vous devez impérativement consulter son livre. Sous couvert d’humour, elle nous raconte les détails de ses péripéties. Huit ans après son sacre, la seconde épouse de son père tire la sonnette d’alarme. Ne trouvant personne pour comprendre sa peine, elle lui relate « son inquiétude. » C’est l’évidence, quelque chose ne tourne pas rond. « Il a des problèmes pour tenir les objets, notamment ses couverts pour manger. » 

Malika Menard, jamais son père !

Capture d’écran (c) Instagram (c) malikamenard14

Après avoir mené l’enquête dans sa famille, l’ex-Miss France ne peut pas s’empêcher de faire le lien. « Comme mes grands-parents paternels ont eu Parkinson« , le diagnostic l’effraie. Au début de l’année 2019, c’est la goutte d’eau qui va faire déborder son vase. De but en blanc, il lui annonce « qu’il est atteint de la maladie de Charcot, la SLA (la Sclérose Latérale Amyotrophique). » Les larmes aux yeux, elle précise qu’elle n’oubliera jamais cette minute où le ciel lui est littéralement tombé sur la tête.  Ses abonnés ont compris le message. Plus que jamais, ils vont devoir la soutenir. Récemment interrogée par un curieux, elle prend un peu de recul et synthétise les choses avec philosophie. « Il traverse la maladie comme faisant partie de son chemin de vie. Il porte un regard différent du nôtre sur notre quotidien… plus puissant je crois » Bon courage !

Merci à nos confrères de Closer et de Gala