Mathilde Seigner : son fils de 14 ans a bien grandi, ses révélations incroyables

Quand elle évoque son tout petit, Mathilde Seigner est nostalgique...En effet, de l'eau a coulé sur les ponts. Aujourd'hui, elle se sent vraiment minscule à côté de ce géant !

©captyr d ecran TF1

Mathilde Seigner nous étonne. Quand elle pense quelque chose, c’est toujours à voix haute. Elle s’adoucit uniquement en parlant de son fils.

Mathilde Seigner, en mode mère poule !

Le 10 août est une date que Mathilde Seigner ne peut pas oublier. Devenue maman en 2007, elle prend son rôle très à cœur. En tout cas, loin des caméras, elle est totalement différente. Plus réservée, elle peut compter sur l’indéfectible soutien de son chéri Mathieu Petit. Il y a quelques mois, elle a failli s’effondrer en apprenant le départ de son « pote ». La crise cardiaque d’Yves Renier a laissé des traces. À l’instar de frère qu’elle n’a pas eu ou d’un BFF, elle a l’impression qu’un chapitre de sa vie vient de s’acheter avec perte et fracas. Durant leurs trois collaborations, tout se passe à merveille. « Ensemble, on arrivait à faire des trucs dramatiques en se marrant toute la journée. » Solidement liée à son enfant, elle rivalise d’ingéniosité pour l’éloigner des flashs. Et ça, contrairement à sa sœur Emmanuel qui n’a pas eu de choix que d’exposer les siens. Devenu un adolescent qui s’impose, elle a accepté d’en dire un tout petit peu plus sur les ondes. Accrochez-vous cher lecteur d’Objeko. Nous sommes convaincus que vous vous attendez à tout… sauf à ça !

Quand Mathilde Seigner ouvre son cœur de maman

Quand Laurent Mariotte cuisine, il aime bien nous montrer les étapes à la télévision, publie ses plus beaux succès en livre et surtout faire goûter ses recettes à des célébrités. Donc, cette semaine, c’est Mathilde Seigner qui répond favorablement à son invitation dans l’émission sur Europe 1. Pendant une heure et demie, à l’heure où certains sont en train de déjeuner en famille le dimanche, d’autres acceptent de déguster les plats à l’antenne. Consciente qu’elle va devoir se mettre à table, mais dans le sens littéral du terme, elle se confie sur sa complicité avec Louis. Elle n’est pas comme les autres ! Jugez plutôt !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno 🇫🇷 (@bruno_aubin)

Cette fois, pour l’accompagner dans le mélange des saveurs, le pro de TF1 a demandé à un ex de Top Chef d’être son binôme dans cette noble tâche. Très vite, ils se mettent d’accord sur ce qu’ils vont lui proposent. Les deux compères préparent une succulente idée qui mêle le sucré et le salé. Ce genre de choses fait voyager et baver les papilles puisque les carottes se marient si bien avec le miel. Gourmande de nature, Mathilde Seigner précise qu’elle doit toujours trouver des recettes originales pour contenter son « ado [de] 14 ans et demi, qui fait 1m83, c’est un rugbyman et il ne pense qu’à manger ».

Quelle est l’obsession de Louis ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno 🇫🇷 (@bruno_aubin)

Cet amour pour la gastronomie française est-il génétique ? Visiblement oui. Mais qu’on se le dise, cela ne vient pas de Mathilde Seigner. En effet, le papa de Louis a une qualité. En plus de manier très bien la caméra, il « fait très, très, très, bien la bouffe ». Du coup, incapable de garder son don pour lui, il va avoir pour projet de faire goûter à son enfant tous les arômes possibles et envisageables. Et dès qu’il a été en âge de manipuler la fourchette et le couteau ou les appareils de petit électroménager, il devient son commis.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bruno 🇫🇷 (@bruno_aubin)

Très vite, un drôle de paradoxe dans la famille de Mathilde Seigner. Entre elle qui picore tel un oiseau et ses hommes qui croquent la vie à pleines dents, c’est compliqué de les satisfaire. Amusée par cette situation, elle déclare. « Il a un fin palais, mais il mange comme quatre. » Oui, la recette, elle la prend pour que ses garçons la testent à la maison. Par contre, elle demeure convaincue qu’elle va devoir multiplier la portion. Elle le visualise déjà à l’œuvre. Pour sûr, « il mangerait tout à fait ça », mais il risque de se resservir « trois, quatre, cinq » fois. Elle a essayé pour Objeko ! Heureusement pour lui, Laurent Mariotte n’a invité que la comédienne. Louis n’aura pas laissé une miette aux convives ni à l’équipe technique. Quelle jolie anecdote ! On en redemande et on rêverait d’être une souris pour goûter aux spécialités de l’adolescent. Enfin… s’il accepte de partager, évidemment ! Suite au prochain numéro !

Merci à nos confrères d’Europe 1