Meghan Markle victime d’accusations de harcèlement par les salariés du Palais, C’est chaud !

Meghan Markle en a vu de toutes les couleurs depuis qu’elle est au bras de Harry. Voilà à présent que des employés de Kensington l’accusent.

Meghan Markle victime d'accusations de harcèlement par les salariés du Palais, C'est chaud !
© Max Mumby / Indigo / Getty Images

Meghan Markle n’a pas eu la vie facile depuis qu’elle est en couple avec le prince Harry. Son entrée dans la famille Royale britannique a fait débat. De ses origines à sa profession et en passant par le fait qu’elle ait été divorcé, tout cela ne faisait pas bon ménage avec le prestige de la couronne. À présent que le couple a rompu avec ses titres royaux, on aurait pu croire qu’ils allaient avoir la paix. Mais quelques jours après l’interview tant attendu du couple par Oprah Winfrey, le Times dévoile dans ses colonnes que Meghan Markle est sous le coup d’une plainte pour harcèlement. En effet, un employé de Kensington Palace déposait une plainte en octobre 2018.

Meghan Markle affirme que la couronne répand des rumeurs mensongères sur elle et son mari

Octobre 2018 c’est l’équivalant de 5 mois de mariage pour Megahn Markle et le pince Harry. Et celui qui a porté plainte n’est pas n’importe quel employé. Il s’agit de Jason Knauf. Il était à ce moment là le secrétaire de communication du couple. Sa plainte, il l’a déposait aux ressources humaines car les agissements de Meghan Markle l’inquiétait. D’après le Times, elle avait renvoyé deux employés, des assistants en communication. Et montrait clairement qu’elle n’avait pas confiance dans un troisième. Sa plainte, Jason Knauf l’a alors déposé en espérant limiter la casse. Et il déclare même que le pince Harry a tenté de lui faire changer d’avis.

Meghan Markle se retrouve à nouveau pointé du doigt. Les rumeurs qui disaient qu’elle jouait les diva reprennent de plus belle. Sur cette question, les avocats du couple avaient dénoncé des propos calomnieux. Ils souhaitaient protéger l’intégrité de leurs clients et dénonçaient ainsi tous les médias qui partageaient cette vision de la duchesse comme diffamatoire. Et aujourd’hui, ils sont de retour pour souligner le caractère étrange du timing de ces révélations. Maintenant que Meghan Markle et le prince Harry sont libres de s’exprimer comme ils l’entendent, cette vieille affaire refait en effet surface à point nommé. Cela serait-il calculé pour saper leur crédibilité ?

Pour la première fois, elle va parler ouvertement sans peur de briser le protocole

L’interview du couple par Oprah Winfrey sera diffusé le 7 mars prochain. Et si vous connaissait la réputation de la grande Oprah, vous savez qu’elle ne prend pas de pincettes. L’interview sera sans filtres ou ne sera pas. Aussi, il est légitime d’imaginer que les employés de la couronne puissent tenter de minimiser les paroles du couple avant qu’elles ne soient publiques et fassent l’effet d’une bombe. Mais Meghan Markle s’est déjà trop vue trainée dans la boue pour faire marche arrière à présent. En effet, elle est engagée à aller au bout de ce en quoi elle croit. Aussi, elle déplore que continue cet acharnement sur son nom. Mais ne reculera pas pour autant à faire entendre sa vérité.

Néanmoins, sa démarche est loin de s’inscrire dans celle d’une vengeance ou d’une revanche. Elle déclarait que c’est pour la compassion et pour montrer l’exemple qu’elle continue d’avancer sur sa voie. Meghan Markle et le prince Harry aimeraient que cesse ce harcèlement à leur égard. Et il est alors de bon ton de penser que les accusations de harcèlement à l’encontre de la duchesse tombent à pic. Pour démêler le vrai du faux, il faudra s’armer d’esprit critique devant les interventions d’un camp comme de l’autre.

Un timing délicat qui va renforcer les tensions existantes

L’interview sera diffusé sur CBS et fait déjà beaucoup de bruits. Les révélations que Meghan Markle et son mari vont y fair pourrait mettre un sacré coup dans la fourmilière. Et cela ne pourrait pas plus mal tomber car le prince Philip, le grand-père de Harry et le mari de la Reine Elizabeth II, est actuellement hospitalisé. Il serait en train de se faire soigner pour une infection tandis qu’il a déjà de sérieux problèmes cardiaques qui lui ont valu une opération délicate. À 99 ans, l’arrière grand-père d’Archie pourrait ne pas se relever de sa convalescence.

Toutes les attentions du palais sont concentrées sur sa santé. Aussi, il est évident que la couronne aurait préféré être incommodé plus tard par cet interview fracassant. Mais Meghan Markle ne peut pas imaginer de se taire plus longtemps. Le prince Harry et elle sont enfin libérés de leurs obligations protocolaires et ne vont pas davantage se priver de vivre comme ils l’entendent. Une position ferme qui doit faire grincer des dents étant donné l’inquiétude autour de l’état de santé du mari de la Reine.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.