Michel Berger : cette phrase glaçante qu’il avait confié juste avant son décès

La date du 2 août 2022 c'est l'anniversaire des 30 ans de la mort de Michel Berger. L'occasion de revenir sur cette phrase troublante que le chanteur prononçait peu de temps avant de perdre la vie...

© Thierry Boccon-Gibod-Michel Berger : cette phrase glaçante qu’il avait confié juste avant son décès

Michel Berger a beau avoir disparu en 1992, il reste une véritable star encore aujourd’hui. Objeko ne doute pas que ses lecteurs soient capables de fredonner plusieurs de ses titres, qu’ils en connaissent même les paroles par cœur pour plusieurs d’entre eux.

 

 

En effet, Michel Berger a marqué l’histoire de la musique française comme peu d’artistes ont su le faire. Son œuvre est d’autant plus incontournable qu’il a aussi écrit pour Françoise Hardy ou pour France Gall qui était sa compagne.

 

Alors que la France entière rend hommage à Michel Berger, c’est dans les colonnes du journal Le Parisien, dans l’édition de ce 31 juillet, que nous pouvons retrouver le récit de son dernier été. Un récit glaçant dans lequel nous découvrons l’une de ces dernières phrases, une phrase qui résonne outre-tombe…

 

Michel Berger traverse les générations

 

Mort en 1992, Michel Berger n’a pourtant jamais cessé de faire danser et de faire chanter des générations entières de fans. En effet, rares sont les personnes qui ignorent qui il était. Et si tel est le cas, ces personnes connaissent au moins un titre qui lui appartient.

 

Auteur, compositeur et interprète, il a marqué l’histoire de la chanson de différentes manières. Comme le rappellent nos confrères du magazine Voici, Michel Berger est derrière les titres Résiste, Débranche et La Déclaration d’amour de France Gall par exemple.

 

Le dernier album de Michel Berger, paru en juin 1992, c’est justement un album qu’il a co-réalisé avec France Gall. Double Jeu sortait deux mois à peine avant que l’artiste ne soit emporté par une crise cardiaque après un match de tennis.

 

Certains estiment que c’est la co-réalisation de cet album qui a eu raison de la santé de Michel Berger. D’autres supposent que ce sont les épreuves de la vie qui ont eu raison de lui…

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RFM (@radiorfm)

 

Un étonnant aveu

 

Pour les 30 ans de sa mort, les proches et les fans de Michel Berger auront le temps de refaire le film de la vie de l’artiste. De repasser en boucle les meilleurs moments et de s’arrêter tristement sur tout ce qui aurait pu être autrement, sur ce qui aurait pu éviter son trépas.

 

Malheureusement, rien de ce que nous pourrons souffrir en souvenir ne pourra ramener Michel Berger. Alors, Objeko vous invite à la stupeur plutôt qu’à la lamentation. Toujours dans les colonnes du journal Le Parisien, c’est le compositeur Serge Perathoner qui évoque le chanteur avec émotion.

 

Il venait de perdre son père et avait pris le temps d’en discuter avec Michel Berger. Personne ne sait que le chanteur serait le prochain. Et pourtant, il a tenu un étrange discours son ami compositeur.

 

« Michel m’avait dit cette phrase que je n’ai comprise qu’un peu plus tard : ‘Les prochains, ce sera nous’. Avec le recul, lui qui pesait chaque petit mot, je pense qu’il voulait dire que la logique, c’était de mourir avant ses enfants. Et pour lui, ça voulait dire avant sa fille. », confiait Serge Perathoner. Et nos confrères précisent en effet que sa fille, Pauline, est décédée, à l’âge de 19 ans en 1997.