Michèle Laroque dévoile sa nuit d’horreur, son pire cauchemar, victime d’une tentative d’enlèvement

Derrière son magnifique sourire, Michèle Laroque cache un terrible secret. En effet, son enfance n’a pas toujours été rose. Cependant, un voyage va virer un cauchemar. Objeko vous donne les détails de cette sombre affaire !

Michèle Laroque dévoile sa nuit d'horreur, sa tentative d'enlèvement
© Patrick Carpentier / Bestimage

Au fond d’elle, Michèle Laroque gardera toujours une trace indélébile de ce qui s’est passé ce jour-là. Elle raconte tout à Baba !

Michèle Laroque n’oubliera jamais !

Depuis ses premiers rôles, Michèle Laroque illumine l’écran. En effet, ses fans admirent le fait qu’elle peut un peu près tout jouer. Elle nous l’a prouvé à de maintes reprises. Pourtant, dans le secret de son âme, l’actrice a de nombreuses fêlures. Interrogée sur son enfance, elle n’hésite pas à faire un tableau noir de cette période. Entre un papa pas toujours bienveillant et une maman tourmentée, elle comprend très vite qu’elle devra s’en sortir seule. Objeko vous dit tout sur ce dramatique événement qui a tout changé !

Je t’aime, moi non plus

D’origine roumaine, la mère de Michèle Laroque a fui son pays. En effet, ne supportant pas le régime communiste en place, elle a fait ses valises et a pris de sérieuses distances. Malheureusement, lors de vacances avec son père, l’actrice va être confronté à la pire des situations. Plus de cinquante ans après les faits, elle se pose la question !

Pour comprendre cette tragédie, il faut bien saisir que Michèle Laroque était une adolescente pas comme les autres. Elle a toujours l’impression d’être épiée, surveillée, espionnée. Au grand dam de sa mère qui réalise que quelque chose ne tourne pas rond. Pire, plus le temps passe, plus sa fille se referme. Déterminée à réagir avant qu’il ne soit trop tard, sa génitrice a trouvé une parade pour renouer les liens et la  tirer de sa torpeur. “Elle était prof de phonétique anglaise à l’université, a senti que j’étais en crise et, pour y remédier, elle s’est fait engager dans mon lycée pour être ma prof d’anglais”

Scoop ! La mère de Michèle Laroque n’était pas du tout prédestinée à enseigner l’anglais. Férue de musique, elle manie l’archet du violon comme personne. De plus, lorsqu’elle enfile ses chaussons de danse, on dirait qu’elle s’envole en direction des étoiles. Hélas, la Roumanie vit une période les plus sombres de son historie. Instaurée par Gheorghe Gheorghiu-Dej, la dictature fait des ravages psychologiques. Décidant à pas vivre un tel enfer, elle s’enfuit et fait tout pour préserver la future comédienne. Hélas, sept ans plus tard, ses efforts vont être réduit à néant.

Un traumatisme vivace

À cheval sur le fait que sa fille sache d’où elle vient, le géniteur de Michèle Laroque organise la rencontre avec son grand-père malade. De ce fait, malgré le danger que cela représente, il décide malgré tout de l’emmener en Roumanie. Certes, sa mère n’y était plus du tout la bienvenue. En s’échappant avant la naissance de leur enfant, elle était devenue persona no grata. Le pouvoir en place n’avait pas apprécié ce départ précipité car “ça ne faisait pas de la pub au régime”  

Une fois sur place, Michèle Laroque évoque un souvenir qui aurait pu muter en drame “On a dormi chez des amis de la famille. Et tout d’un coup, en pleine nuit, un type est arrivé en passant par la fenêtre du toit, au-dessus de moi, il a tendu les mains, j’ai hurlé”

Aujourd’hui, avec le recul, elle peut être fière de ses vocalises. Si elle n’avait pas réagi, qui sait ce qui se serait passé. En tout cas, les choses sont claires et limpides dans son esprit. Cet homme ne l’a pas choisi par hasard. Comme elle l’a compris plus tard, c’était fréquent ! L’objectif était clair puisqu’il s’agissait “d’une méthode pour me garder en otage et faire revenir ma mère qui aurait alors dû dire qu’elle regrettait son pays.” Incroyable ! Face à cet ignoble chantage, on ha-llu-cine !

Comment peut-on imaginer être aussi cruel envers un enfant innocent ? D’ailleurs, pour ce dernier, difficile de se construire avec ça dans un coin de sa tête. Aujourd’hui, elle a fait preuve de résilience et elle est devenue la comédienne préférée des Français. Or, rien qu’à voir son émotion quand elle aborde cet épisode, la petite fille qui a vécu un tel traumatisme n’est jamais bien loin ! Souhaitons tout le courage du monde et encore une longue carrière !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.