Miss France 2022 : « Honte à vous, TF1 « , vous avez remarqué…

Ce samedi 11 décembre, l'élection de Miss France 2022 prenait place sur TF1. Mais cette soirée évènement s'est plus que jamais retrouvée sous le feu des critiques...

© TF1

Miss France 2022 n’est autre que Diane Leyre, Miss Ile-de-France. Elle succède à Miss France 2021, Amandine Petit. Elle était quant à elle une Miss Normandie. Cette année, c’est donc la région de la capitale qui est mise en lumière. Et certains internautes n’hésitent pas à dire que cela tombe très bien étant donné que nous sommes en pleine période électorale. Peut-être veulent-ils dire que Paris et l’Ile-de-France seront des zones plus animées que d’habitude ? Ou bien faut-il comprendre que la commission Miss France 2022 ait pu s’arranger avec les résultats du concours ? Objeko vous l’accorde, il est parfois difficile de comprendre pleinement ce qui motivent certaines attaques du public contre le concours de Miss France 2022. Mais d’autres fois, c’est malheureusement limpide.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Miss France Officiel (@missfranceoff)

Pourtant, la nouvellement élue Miss France 2022 fait des efforts pour montrer au public qu’elle n’est pas engagée dans cette aventure pour véhiculer des stéréotypes. Elle est par exemple une grande fan de football et ne rate normalement aucun match du PSG. Cependant, ce détail n’aura pas suffit à calmer les plaintes contre le concours de beauté.

Miss France 2022 sous les critiques des téléspectateurs

Selon ses détracteurs, ce concours est jugé dégradant pour l’image de la femme dans la société moderne. L’élection de Miss France 2022, et des années précédentes, est accusée de véhiculer des valeurs anciennes et désadaptées. Voir des jeunes femmes évaluées sur des critères physiques et selon des normes arbitraires dépassées, remet en lumière le très ancien concept de la femme-objet. Les candidates sont minces, grandes, elles affichent un sourire parfait. Elles sont épilées, coiffées et maquillées. Et elles portent des tenues de soirée ou bien défilent en deux pièces sous le regard du jury et du public de TF1. Enfin, les aspirantes Miss France 2022 sont jugées sur un court discours dans lequel elles se présentent, parlent de leurs études, de leurs valeurs et de leurs ambitions.

Pour les participantes au concours Miss France 2022, se retrouver sur TF1 pour défiler c’était une chance à saisir absolument. En effet, c’est un rêve que d’être élue Miss et décrocher la couronne que décrochait Diane Leyre. Les 29 participantes au concours savent pertinemment dans quoi elles se sont engagées. Mais pour une grande partie du public, il est grand temps de voir disparaître les élections Miss France. Ou bien de faire évoluer le concours pour qu’il soit en accord avec la société actuelle. Une société qui refuse de dire que les femmes les plus belles sont forcément jeunes, grandes et minces par exemple. Mais si le public est autant en colère d’assister à la diffusion du Miss France 2022, comment expliquer qu’autant de personnes suivent l’émission ?

Un loisir coupable ?

Sur les réseaux sociaux, l’élection de Miss France 2022 a été apparement très suivie. Mais nombreux des téléspectateurs s’amusaient des candidates. Ou même de l’émission en général. En effet, Objeko ne peut que se rendre compte que les internautes passent un bon moment en critiquant de show de TF1. Comme pour les jeux télévisés ou les émissions de télé-réalité, ils sont à l’affut des erreurs de parcours des participantes. Et ils se retrouvent en ligne pour rire aux commentaires les plus originaux des internautes.

Le public est donc de plus en plus critique mais toujours loin du combat des féministes pour l’abolition du concours. Miss France 2022 s’est donc tenu sans vraiment tenir compte de ses détracteurs.

Des critiques louables ?

Mais chaque année, l’élection est de plus en plus sous pression. Du moins du côté des organisateurs et des représentants de cette institution. En effet, Objeko ne vous cache pas que les organisations féministes sont implacables. Elles sont très claires quant à l’image de la femme dans de tel concours de beauté. Une image diminuée et dégradante pour les femmes en général selon elles. Ne serait-ce que de part les cirières de sélection des aspirantes Miss France.

Face aux critiques, Alexia Laroche-Joubert a tenté de calmer le jeu. Elle a notamment fait savoir qu’elle était ouverte au dialogue avec les organisations féministes. Mais que ces dernières voulaient simplement voir Miss France disparaitre et qu’elle n’était évidemment pas prête à sonner le coup d’arrêt de ce « programme populaire ».