Moustiques : nouvelle découverte majeure pour lutter contre les piqûres, les infos ici

Pas évident de gérer l'avant et l'après piqûre de moustiques. Une chose est sûre, les scienfiques rivalisent d'ingéniosité pour les mettre hors d'état de nuire. Cette découverte stupéfiante chamboule toutes les connaissances sur le sujet. C'est parti, suivez le guide !

©emodeath / Adobe stock-Moustiques : nouvelle découverte majeure pour lutter contre les piqûres, les infos ici

Partout, les moustiques sèment la terreur. Pour éviter les piqûres ou maladies, les scientifiques font des révélations incroyables.

Les moustiques comme vous ne les avez jamais lus

Cette publicité prête à sourire. Pourtant, quand nous comptabilisons le nombre de piqûres de moustiques, on déchante. Ah si seulement on avait pensé à s’enduire de citronnelle. Sur la Toile, en un clic, on a accès à une multitude d’astuces pour les éloigner. Dans cet article, l’équipe d’Objeko vous livrait sur un plateau cinq méthodes naturelles. Hélas, si on ne les suit pas à la lettre, c’est le drame. Mi-août dernier, la revue scientifique Cell annonce la couleur. Après de longues investigations, des experts auraient trouvé la solution pour apaiser nos tourments. On vous dit tout !

Un petit pas pour les hommes…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @histoirevirale

Si vous avez l’habitude d’attirer les moustiques, on comprend parfaitement si vous ne souhaitez pas savoir comment ils repèrent leur proie. Leur odorat surpuissant est dans le collimateur des scientifiques. Même si l’un des récepteurs tombe en panne, un autre prend le relais dans la foulée. C’est fou comme un si un petit insecte est capable de chambouler le métabolisme de l’homme. Après les avoir comparés à leurs lointains cousins, le verdict des experts est sans appel. Insistant sur la » différence dans la façon dont ils codent les odeurs », il convient de pousser les investigations encore plus loin. On l’aura compris, à l’intérieur d’un même neurone, les récepteurs de l’animal piquant tournent à plein régime.

… mais un grand pas pour venir à bout des moustiques !

Pour synthétiser les choses, Objeko vous demande d’imaginer que les moustiques sont capables de sauvegarder les odeurs. Celui qu’on baptise Aedes aegypti adore notre peau, surtout si elle est sucrée. Pour preuve, ses piqures ont le chic pour vous réveiller en pleine nuit ! Hors de question que cela dure plus longtemps ! L’équipe souligne un paradoxe dont nous ne suspicions même pas l’existence. « Les humains sont toujours proches de l’eau douce. Les moustiques pondent leurs œufs [dedans]. » On l’aura saisi sans qu’on nous fasse de dessin, afin d’alimenter les nouvelles recrues, l’homme est « fondamentalement le repas parfait. » 

De plus, dans certains pays africains, c’est la double peine puisque les insectes transportent des maladies gravissimes (paludisme, fièvre jaune, etc.) Motivée par sa découverte, la responsable de cette étude est enthousiaste comme jamais. Il faudrait « comprendre comment [notre] odeur est représentée dans les antennes et le cerveau, nous pourrions alors développer des mélanges plus attrayants que nous. » Intéressant, n’est-ce pas ? Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à devenir un cobaye ? Franchement, si ça peut nous permettre de ne pas avoir à se justifier auprès des collègues des cicatrices à la rentrée pourquoi pas ! C’est promis, la suite, on vous la racontera dans notre prochain numéro !