Nouvelle Indemnité carburant : date, conditions… Le dispositif expliqué par Bruno Le Maire

Une nouvelle prestation va être mise en place pour aider les Français face à l'inflation qui ne va s'arrêter de si tôt... Découvrez comment recevoir cette prestation !

© Crédit photo : Illustration SO

L’inflation bat des records depuis ses derniers et le pouvoir d’achat des Français est mis à rude épreuve. Entre la hausse du carburanthttps://www.objeko.com/une-adolescente-adopte-un-chaton-tout-bascule-quand-il-grandit-le-choc-de-la-famille-1183296/, de l’électricité et de certaines denrées alimentaires, certaines personnes aux revenues modestes n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Pire, d’autres se demandent s’ils vont pouvoir continuer à conduire pour se rendre à leur travail. Alors, le gouvernement a décidé de redonner un coup de pouce à ses contribuables. En effet, une nouvelle mesure a été annoncée ce 4 juillet et ensuite, elle a été proposée aux ministres ce jeudi 7 juillet dans le cadre de la loi du pouvoir d’achat. Découvrez en quoi consiste cette nouvelle indemnité carburant. Ce jeudi matin, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a expliqué les modalités de cette prestation.

Nouvelle indemnité carburant : le gouvernement veut aider les Français !

Bruno Le Maire a expliqué la mise en place d’une nouvelle prestation pour aider les Français sur le carburant. Ce mercredi 6 juillet, la nouvelle Première Ministre, Elisabeth Borne est également venue sur ce dossier. Cette dernière a bien confirmé la décision du gouvernement de mettre en place un nouveau dispositif. Ce dernier sera destiné aux Français qui sont obligés d’utiliser leur voiture pour se rendre au travail et donc de mettre du carburant. Une chose est sûre, vu le contexte inflationniste, ce coup de pouce est le bienvenu. En effet, toute aide est bonne à prendre…

Bien sûr, cela va dépendre aussi de votre situation et « en fonction du niveau de revenus« . Le montant sera validé après le débat au parlement, mais pourrait atteindre 300 euros. Ce jeudi 7 juillet, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, était invité sur le plateau de la radio Europe 1. Celui-ci a donné quelques détails sur les modalités de cette prestation.

Toutes les démarches se font directement en ligne sur le site des impôts

Étant donné que la prestation va se calculer en fonction vos salaires, vous devrez remplir un formulaire directement sur le site internet de la direction générale des finances publiques, comme l’explique le ministre de l’Économie. La bonne nouvelle, c’est que les Français qui rentrent dans les cases pourront toucher « quasiment l’intégralité de leurs frais de carburant« , poursuit Bruno Le Maire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @notre.grande.famille

Une aide appliquée en octobre pour pallier la hausse du carburant

En général, quand une aide est mise en place, une autre disparait. En effet, c’est le cas avec ce coup de pouce. À la base, les Français avaient une remise de 18 centimes par litre à la pompe qui va être supprimée quand cette nouvelle prestation sera appliquée. Normalement, cette indemnité carburant va arriver au 1er octobre. « Le pic inflationniste devrait décroitre d’ici 2023. Il faut maintenant que nous passions à des dispositifs temporaires et ciblés : soutenir ceux qui travaillent« , souligne Bruno Le Maire.

Grâce aux journalistes du Parisien, nous avons appris qu’environ 11 millions de familles sont concernées par cette indemnité carburant. Ce sont les personnes qui perçoivent moins de 1 600 euros nets à peu près tous les mois. Pour information, cela correspond à la moitié des Français les plus modestes.

Jeudi dernier, en conseil des ministres, plusieurs mesures ont été présentées pour contribuer au pouvoir d’achat des Français. Notamment, la revalorisation de 4% des pensions de retraite, l’augmentation de 3,5% du point d’indice des fonctionnaires. De plus, la prime Macron va être triplée et pourra arriver jusqu’à 3 000 euros, voire 6 000 euros pour les sociétés qui appliquent un dispositif d’intéressement. Par ailleurs, le bouclier énergétique sera conservé jusqu’à la fin de l’année 2022. Enfin, le gouvernement a aussi annoncé la mise en place d’un chèque alimentaire de 100 euros par foyer et un ajout de 50 euros par enfant selon les situations.