Paul (Les 12 Coups de Midi) crée un énorme scandale sur les réseaux sociaux après ses déclarations improbables sur l’utilisation du masque

Alors que le port du masque est obligatoire depuis près d’un an, Paul El-Kharrat a donné son avis.

Paul
Paul (12 coups de midi)-@Capture TF1

Le moral de la population est au plus bas à cause de la crise du Coronavirus dont nous devons faire face depuis plus d’un an maintenant. Si certains ne supportent pas de ne pas pouvoir sortir, d’autres ont bien du mal avec les masques. C’est notamment le cas de Paul El Kharrat, l’ancien champion des 12 coups de midi. La rédaction d’Objeko a décidé de vous dire ce que le jeune homme a déclaré dans une récente interview.

Paul El Kharrat en a marre du masque

Ce que redoutaient les Français est finalement arrivé. Un troisième confinement a été mis en place dans certaines régions pour faire face à la Covid-19. Mais pour Paul El-Kharrat, ce n’est pas tant ce sujet qui est difficile, c’est plutôt le port du masque. En effet, il a du mal à sortir avec : »Des fois, il n’y a pas utilité, selon moi, de garder le masque, donc je l’enlève« , révèle-t-il sur le plateau de Non Stop People. Conscient d’avoir dit quelque chose qu’il ne fallait pas, l’ancien champion des 12 coups de midi assume complètement : « Il y en a qui vont critiquer ce que je dis, mais je m’en fiche. Il y a des fois où je n’en peux plus« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

Très affecté par la situation, il est conscient que sa façon d’agir peut déranger : « On nous plonge dans une psychose qui atteint tous les pans de la société. Quand tu fais quelque chose qui ne va pas dans le courant des autres, tu es regardé d’une bien piètre manière« . Paul El-Kharrat explique que ce n’est pas parce qu’il ne veut pas en porter, c’est tout simplement parce que psychologiquement, c’est trop dur pour lui. Il ne supporte pas le contact d’un masque sur son visage. D’ailleurs, il se sent muselé : « Tu es enfermé chez toi, et quand tu sors, tu dois encore être enfermé mais directement sur ta peau et moi qui ne supporte pas le contact physique d’un objet, c’est pénible ». 

Il admet avoir eu des pensées suicidaires

Si Paul El-Kharrat a du mal avec le masque, il a également beaucoup de mal avec les personnes qui l’entoure. En effet, sa vie n’a pas toujours été simple pour lui. Autiste asperger, il a souvent du faire face à des insultes et notamment sur les réseaux sociaux. Une situation difficile à vivre pour l’ancien champion des12 coups de midi. D’ailleurs, il a déclaré à Non Stop People, qu’il a déjà pu avoir des pensées suicidaires avant sa participation à l’émission de TF1 : « J’ai eu des pensées suicidaires, j’avais envie de mettre fin à mes jours. Je n’en pouvais plus de la vie, de l’existence, je n’arrivais même pas à exister, alors c’était plutôt survivre. J’ai eu des phases assez sombres où j’alternais entre déprime, idées noires, violence, brutalité ». 

Finalement, il a pu s’en sortir grâce à la lecture ou encore la musique :« J’ai beaucoup lu, j’adorais le CDI (…) Je me suis beaucoup cultivé », a-t-il  notamment expliqué. Grâce à sa grande mémoire, Paul El-Kharrat a alors pu engranger à certain savoir. C’est d’ailleurs grâce à celui-ci, qu’il a décidé de participer à l’émission les 12 coups de midi et qu’il est devenu une star du programme. Aujourd’hui, tout va bien, il a sorti son premier livre, est chroniqueur chez Laurent Ruquier et est une grande star de TF1. Pas mal pour quelqu’un qui avait du mal à se livrer aux autres, n’est-ce pas ? Nous à la rédaction d’Objeko on est admiratif en tout cas.

Comment a-t-il dépensé sa cagnotte ?

En 152 victoires, Paul El-Kharrat avait remporté 691.522 euros de gains. La question dont tout le monde se pose, c’est qu’a-t-il fait de ses gains ? Et bien pour la première fois, le champion des 12 coups de midi, il a fait quelques confidences. L’ancien maître de midi, resté très proche de Jean-Luc Reichmann, a déclaré avoir « placé les 471 850 euros pour plus tard« . Quant aux cadeaux, Paul admet en avoir « revendu la plupart, à commencer par les voitures« . Il faut dire que le jeune homme n’a pas de permis et qu’il est difficilement possible de rouler à voiture sans évidemment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

Passionné de littérature, Paul El-Kharrat a tout de même un projet pour le futur. En effet, son papa a déclaré dans une récente interview, que le jeune homme allait s’offrir une librairie : « L’idée c’est une petite librairie pour lui. Le truc qu’il aime, c’est les bouquins depuis qu’il est petit. Son rêve, je crois qu’il va le réaliser avec son gain et qu’il va acheter sa petite librairie« . Une chose est certaine, l’avenir de Paul s’annonce radieux. Et c’est tant mieux.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !