Perte de la vision : découvrez toutes les causes et préventions possibles

La perte de vision signifie qu'une personne perd sa vue de manière totale ou partielle

© Capture Facebook

Dans cet article, on va expliquer tout ce qu’il faut savoir sur la perte de vision. Les différentes explications, les raisons et les traitements éventuels.

Perte de vision : tout savoir sur ce problème oculaire !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Optic 2000 Melun (@optic2000.melun)

La perte de vision signifie qu’une personne perd sa vue de manière totale ou partielle. Cela peut arriver d’un seul coup ou petit à petit, sur un seul œil ou encore les deux. Parfois, ce problème est éphémère, d’autres fois, c’est durable. Une chose est sûre, la perte de vision est courante. Si vous ne le saviez pas, cela fait partie des dix principaux handicaps chez les adultes et aussi chez les enfants. Les spécialistes indiquent même que ce problème peut encore évoluer d’ici 2050 à cause de plusieurs choses. La hausse du diabète, les maladies chroniques et le vieillissement de la population. La perte de vision peut être due à plusieurs problèmes au départ. Les problèmes médicaux, les blessures, les maux de tête, la migraine ou tout simplement le fait de vieillir.

Les différents problèmes de perte de vision

Quand vous perdez la vision, vous ne pouvez plus voir correctement et cela représente un vrai handicap. Voici les différents types, affections ou maladies qui peuvent engendrer cette perte de vision :

  • Une perte de vision sur le centre.
  • La perte de la vision sur les périphéries. Par exemple, vous ne voyez plus très bien sur les côtés et sur les coins de l’œil.
  • Une totale perte de vision.
  • L’héméralopie : vous ne voyez plus très bien quand il fait sombre et qu’il manque de lumière.
  • La vision floue ou brumeuse, comme s’il y avait un voile.
  • L’incapacité de voir des formes ou les ombres par exemple.

Quelles sont les causes d’une perte de vision soudaine ?

Ce problème peut durer quelques secondes, quelques minutes ou même des semaines, mais il est temporaire. Voici les raisons possibles.

Migraine

C’est un fléau courant, mais très dérangeant. Si vous avez une migraine et que vous ne voyez plus très bien, on parle alors d’aura migraineuse. 25 à 30 % des migraineux ont aussi des auras visuelles. Cela peut prendre la forme de lignes en zigzag, taches ou scintillements. Parfois, c’est une vue en tunnel, une perte totale ou sur les côtés. La plupart du temps, les personnes souffrent de maux de tête en même temps, mais pas toujours. C’est très variable selon les personnes. En général, cela dure maximum une heure. Si vous avez de la chance, cela ne dure que quelques secondes. Pour vous soulager, vous pouvez prendre des médicaments ou vous reposer dans une salle sans lumière et sans bruits.

Kératite

La kératite est une inflammation de la cornée. Ce problème peut arriver si vous portez des lentilles de contact par exemple. Par ailleurs, cela peut être dû aussi à une infection ou une blessure. Vous allez commencer à voir flou, vous pouvez ressentir une douleur, être sensible à la lumière ou avoir une perte de vision. Rassurez-vous avec des médicaments, cela ne sera que temporaire.

Conjonctivite

La conjonctivite peut aussi engendrer une perte de vision. Elle peut entraîner des rougeurs, des douleurs ou des troubles de la vision. Si elle est bactérienne, vous aurez des gouttes antibiotiques à mettre dans vos yeux. C’est une maladie enfantine très courante.

Fatigue oculaire

Quand vous travaillez sur écran toute la journée ou quand vous fixez votre téléphone ou votre télévision, vous pouvez avoir une sensation de perte de vision. En effet, les objets deviennent flous. Il suffit de vous éloigner des écrans et de reposer vos yeux. L’astuce du 20-20-20 peut permettre de limiter la fatigue oculaire. Il s’agit de détourner le regard de l’écran toutes les 20 minutes, de regarder quelque chose à 20 mètres de distance, durant 20 secondes.

Abrasion de la cornée

Si vous êtes blessés à l’œil, et selon la gravité, vous pouvez avoir une perte de vision. Il faut tout de suite consulter des spécialistes pour connaître les conséquences de la blessure.

Quelles sont les raisons d’une perte de vision progressive ?

Quand cela n’est pas soudain suite aux problèmes cités ci-dessus, cela peut arriver petit à petit à mesure que le temps passe. Voici les raisons possibles.

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

On la nomme aussi DMLA. Cette maladie des yeux entraîne la perte de la vision centrale. La DMLA arrive surtout chez les personnes âgées, à partir de 50 ans. Au début, c’est une petite zone floue au centre et la dimension peut s’agrandir.

Perte de vision: glaucome

Le glaucome est une maladie qui abîme le nerf optique, qui se trouve derrière l’œil. Les symptômes sont très progressifs et très lents. Alors, vous pouvez avoir ce problème pendant de longues années sans le savoir. Seul un examen oculaire poussé pourra vous l’indiquer. Il peut se produire sur un œil ou deux. Dans tous les cas, il est nécessaire d’avoir un traitement sinon vous pouvez perdre totalement la vue. Il existe des médicaments sous forme de gouttes ophtalmiques, un traitement au laser ou même de la chirurgie. Par contre, ces traitements peuvent ralentir, mais en aucun cas ne pourront réparer les dégâts déjà présents.

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique, comme son nom l’indique, est un problème qui arrive chez les individus qui ont du diabète. Cette maladie touche les vaisseaux sanguins de la rétine. Ainsi, les diabétiques doivent régulièrement contrôler cela chez des spécialistes. Encore une fois, il existe plusieurs traitements. Des médicaments, un traitement au laser ou une opération. LA bonne nouvelle, c’est que dans 90 % des cas, cette perte de vision liée au diabète peut être évitée. Mais, un traitement est inévitable pour ne pas atteindre une cécité totale et permanente.

Quand faut-il consulter un expert ?

Par chance, il est possible d’éviter un grand nombre de pertes de vision. Mais, pour cela, il faut faire de la prévention et avoir un diagnostic tôt. Il ne faut pas hésiter à consulter un professionnel si vous avez des doutes. Par ailleurs, une perte de vision avec d’autres symptômes peut indiquer que vous être en train de faire un AVC. Par exemple, vous ne voyez plus rien et en plus vous avez mal à la tête, vous n’arrivez plus à parler, votre visage s’affaisse, vous avez des douleurs aux yeux, appelez les urgences sans plus tarder.

Dans tous les cas, vos yeux ne sont pas à prendre à la légère, alors, rendez-vous régulièrement chez un ophtalmologue pour anticiper. Lors d’un examen, il peut envoyer une lumière dans vos yeux ou vous demander de lire des lettres au loin. Le spécialiste peut vous demander aussi de vérifier la partie neurologique pour voir comment fonctionne votre cerveau.

Que faire quand on perd la vue ?

Cela change votre vie, c’est l’évidence. Il faut s’adapter et retrouver de nouvelles habitudes. Voici quelques conseils pour y faire face :

  • Votre domicile doit être réorganisé pour faciliter les déplacements.
  • Vous pouvez demander une aide à la sécurité sociale.
  • Essayez la thérapie par la parole. En effet, quand on perd un sens, il est important de s’appuyer sur ceux qui nous restent.
  • Se former au braille qui est l’écriture par le toucher.
  • Se faire accompagner par un chien guide.

Perte de vision: quels sont les moyens de prévenir ?

Ce n’est pas toujours possible, mais il existe quelques astuces pour protéger vos yeux.

Vos yeux doivent se reposer

Rappelez-vous la règle des 20-20-20.

Porter des lunettes de protection

Pour éviter les blessures, portez des lunettes de sécurité ou avec des coques. Par exemple, quand vous faites des travaux ou quand vous pratiquez un sport dangereux.

Portez des lunettes de soleil

Les lunettes de soleil sont indispensables. Faites le choix de celles qui protègent les yeux des rayons UVA et UVB.

Des examens réguliers et une bonne hygiène de vie

Bien se nourrir et ne pas fumer contribuent aussi à votre santé oculaire. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.