Pierre Ménès accusé d’avoir soulevé la jupe d’une ex-collègue, ses révélations fracassantes, il n’était pas dans son état normal

Pierre Ménès a pris la parole pour tenter de justifier son comportement. Accusé de toute part, il révèle qu’il n’était pas dans son état normal.

Pierre Ménès accusé d’avoir soulevé la jupe d’une ex-collègue, ses révélations fracassantes, il n’était pas dans son état normal
© F. SENNA/AFP

Pierre Ménès est un consultant sportif que l’on ne présente plus. Expert du ballon rond et connu pour ses analyses pointues, il officie sur plusieurs chaînes de télévision au cours de sa carrière. Actuellement employé chez Canal+, il a été coupé du montage du documentaire de Marie Portolano sur la condition des femmes journalistes sportives. Un documentaire produit justement pas Canal+. Les images sont néanmoins sorties et les réactions sont unanimes, Pierre Ménès est pointé du doigt. Face au déferlement de haine à son égard, il prend la parole dans TPMP et tente de se défendre.

Pierre Ménès répond aux accusations qui pèsent sur lui

Pierre Ménès est accusé d’avoir humilié certaines de ses collègues au cours de sa carrière. Plutôt que de les traiter comme il aurait traiter des hommes, il a parlé de leurs décolletés et soulevé leurs jupes. Un climat d’humiliation pesant pour les femmes qui travaillaient à ses côtés. Un climat qu’elles dénoncent aujourd’hui. Pierre Ménès tombe de haut et se défend de façon maladroite. En effet, sa première réaction a été de condamner l’évolution des mœurs de la société, arguant que l’on ne puisse plus rien faire ou dire en 2021.

Marlène Schiappa a réagi vivement aux propos du consultant sportif. Car il est intolérable que de tels actes continuent effectivement en 2021. Aucune plainte n’est déposée contre lui, pourtant la justice condamnerait ses actes très fermement. Les internautes sont estomaqués par sa réaction et parlent de mauvaise foi. L’ancien journaliste de L’Equipe se retrouve en très mauvaise posture. Il fait l’objet de menaces de mort et d’insultes incessantes sur les réseaux sociaux. Alors, pour tenter de calmer le jeu, il répond à nouveau de son comportement. Cette fois-ci en plateau, chez TPMP.

Des images qui risquent de faire encore beaucoup de bruit

Cyril Hanouna diffuse les images coupées au montage dans le documentaire coup de poing de Marie Portolano. L’on y voit Pierre Ménès en face de son ancienne collègue. Il minimise ses actes et prétend ne pas se souvenir de l’humiliation qu’il lui a fait subir. Pire encore, il rétorque qu’il le referai sans hésiter si c’était à refaire. Il va même jusqu’à affirmer qu’elle ne l’a pas gâtée en ne portant pas de décolleté face à lui pendant cette interview. Des propos jugés odieux par les internautes.

Une défense victimaire ?

À la suite de la diffusion de cet extrait, Pierre Ménès tente de s’expliquer sur le plateau de TPMP. Il avoue regretter avoir dit qu’il le referai. En effet, il commence apparement à prendre conscience de la gravité de ses actes. D’autant qu’il criant pour son intégrité et celle de son épouse. Les réseaux sociaux sont en train de s’acharner contre lui et des sanctions devraient prochainement être prises par Canal+ à son encontre. Néanmoins, plutôt que d’assumer complément son comportement, il se justifie en expliquant qu’il n’était pas dans son état normal.

Selon le consultant sportif, le jour où il aurait soulevé la jupe de sa collègue, il s’agissait de son dernier jour d’émission. Ensuite, il disparaissait des écrans pendant 7 mois pour des raisons médicales. Il pensait qu’il pouvait perdre la vie. D’après lui, c’est ce tragique constat qui l’a conduit à commettre des actes déplacés dont il a du mal à se souvenir.

Les internautes sont en colère

Pour les internautes, c’est une défense bien pratique qui ne fait que déplacer le problème. Ainsi, il se place facilement dans une position de victime plutôt que d’assumer ses agissements. Difficile de croire que les internautes vont se montrer plus tendre avec lui après une telle défense. Mais il faut bien admettre que les menaces de mort à son encontre sont tout aussi intolérables que les actes dont il est coupable. De plus, sa femme en fait elle aussi les frais alors qu’elle n’a rien à voir avec cette affaire.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.