Pierre Ménès : Son avocat sort enfin du silence, s’exprime et balance tout! Il fait le point sur toutes les affaires

Avis aux détracteurs, Pierre Menès charge son avocat de répondre à toutes les attaques à sa place ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que d’heures en heures, on en apprend des belles sur le compte de son client !

Pierre Ménès : scoop, son avocat dézingue tous les détracteurs !
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP

Depuis presque un mois, les rebondissements de l’affaire Pierre Ménès n’en finissent pas de faire la une. Heureusement que son avocat est là !

L’avocat de Pierre Ménès souhaite laver son honneur !

Tout commence par des images

Impossible de ne pas avoir entendu parler du documentaire de Marie Portolano. En effet, depuis sa diffusion sur Canal+, il ne cesse de faire parler. D’ailleurs, le comportement de Pierre Ménès envers la gent féminine était décortiqué et analysé. Or, lorsque Cyril Hanouna diffuse les trois minutes supprimés au montage, c’est un déferlement de colère sur les réseaux sociaux. On ne parle plus que ça. Sommé de s’expliquer, il le fera sur le plateau de TPMP. Mais est-ce cela suffira à faire taire la polémique ?

Des excuses qui arrivent trop tard ?

Objeko vous fait ce bref rappel des faits. Dans un premier temps, Pierre Ménès aurait levé la j*pe de Marie Portolano. Puis d’avoir fait un b*s*u de force à Isabelle Moreau et à Francesca Antoniotti.  Comme le précise son avocat, il a présenté des excuses publiques aux concernés. Tout le monde peut y avoir accès sur le compte Twitter du journaliste/commentateur sportif.

Contre toute attente, la réalisatrice du documentaire ne va pas l’enfoncer, bien au contraire. Elle estime que le combat est loin d’être terminée et ce n’est malheureusement pas un cas isolé. Aussi, elle nous dit que « c’est ce système que l’on doit combattre. Le système qui a protégé, qui n’a pas voulu entendre. C’est ça le centre du débat. Je crois maintenant que tout le monde a compris. Le principal, c’est ce qui vient après. Tous ensemble », De plus, l’avocat de Pierre Ménès nous rappelle qu’ « Elle ne portera évidemment pas plainte et a beaucoup d’amitié pour lui »


D’ailleurs, les deux autres suivront le même chemin. En ce qui concerne, Francesca Antoniotti, elle raconte ce qui s’est passé dans les coulisses de C8 ce soir-là « En sortant de l’émission, il m’a pris dans ses bras et s’est excusé. J’ai vu dans ses yeux qu’il était profondément ému et je sais que c’était sincère. C’est tout ce que j’attendais ! J’ai l’impression qu’il a pris conscience que nos actes peuvent avoir des conséquences. Je pense sincèrement que ce n’est pas un agresseur s*xu*l. » Hélas, d’autres histoires vont ressurgir. Et là, pas sûr que l’issue soit positive pour Pierre Ménès !

Le collaborateur dénonce !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Emmanuel Trumer (@emmanueltrumer)

Une fois n’est pas coutume, c’est un homme et plus spécifiquement l’assistant de Pierre Ménès qui en a contre lui. À la rentrée 2019, ce dernier a porté plainte pour « discrimination, exploitation de personnes vulnérables, injures non publiques et diffamations non publiques » Sur son compte Twitter ainsi que sur son blog, il avait publié des échanges incroyables entre lui son patron. Ces derniers faisaient état de « racisme décomplexé » mais aussi « de comportements très graves envers les femmes« .

Si la police a décidé classer l’affaire,  le conseil de Pierre Ménès ne va pas s’en contenter. Non, il faut aller encore plus loin pour laver l’honneur de son client. Donc, décision est prise de porte l’affaire en justice au titre de « dénonciation calomnieuse » La confrontation entre les deux anciens confrères aura bien lieu en juin 2022. Pour l’avocat Arash Derambarsh, c’est une bonne nouvelle puisqu’il est convaincu d’une issue positive. Selon lui, le juge d’instruction « rendra forcément une ordonnance de non-lieu au regard de la longue et complète enquête qui a été menée. »

Le rebondissement de trop ?

Après enquête, Mediapart nous rélève que Pierre Ménès s’est également mal comporté dans un magasin d’une grande marque sportive. Les faits remontent à 2018. Là encore, ce n’est qu’une simple broutille sur le chemin de l’avocat du journaliste. Il va dézinguer en trois secondes le travail effectué par la rédaction du site d’informations. « Cette plainte a entraîné un simple rappel à la loi. Ce qui signifie que les faits supposés graves ne sont pas caractérisés. Le seul comportement ‘lourd’ ne s’assimile pas à une quelconque infraction pénale délictuelle »

Enfin, il y a quelques jours, Caroline Ithurbide prend la parole. Contre toute attente, elle se place du côté de la victime, mais aussi de son présumé bourreau. « Je salue le courage de Marie Portolano et de la chaîne, qui a suivi sachant très bien que ça allait faire du bruit juste derrière. Le seul truc qui me fatigue, c’est qu’on juge des trucs du passé à l’aune d’aujourd’hui. C’est hyper injuste. (…) Pierre Ménès c’était une époque, il a eu le courage de s’exprimer, il se met en retrait, c’est normal, mais juger dix ans après, c’est compliqué pour moi comme concept »

 


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.